Alexandra Schwartzbrod

Alexandra Schwartzbrod
Naissance (57 ans)
Nancy, Drapeau de la France France
Activité principale
Journaliste, essayiste, romancière
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Balagan
  • Adieu Jérusalem

Alexandra Schwartzbrod, née le 24 février 1960 à Nancy, est une journaliste, essayiste et auteur français de roman policier.

Biographie

Diplômée de l'École supérieure d'interprètes et de traducteurs (ESIT) en 1982, elle s'oriente vers le journalisme. Elle est notamment journaliste aux Échos de 1989 à 1994 avant de rejoindre le journal Libération en 1994, pour lequel elle a été correspondante à Jérusalem de 2000 à 2003[1]. Commentant la politique intérieure israélienne, elle dénonce le « mépris avec lequel les Palestiniens sont traités. »[2].

Elle est directrice adjointe de la rédaction de Libération[3].

Parallèlement à ses activités journalistiques, elle écrit des essais et des romans dont deux ont été primés : Balagan, qui a reçu le Prix SNCF du polar en 2003, et Adieu Jérusalem, Grand prix de littérature policière en 2010.

Prises de position

En 2013, commentant les manifestations faisant suite au vote de la loi concernant le mariage homosexuel, elle avance que les opposants à cette loi « ceux qui se disent encore anti-mariage pour tous se positionnent d’abord comme anti-républicains, refusant obstinément de reconnaître la loi votée »[4].

En 2015, afin de lutter contre l'immigration clandestine, elle propose dans Libération d'ouvrir « nos portes aux migrants », « en organisant intelligemment et humainement l’arrivée de réfugiés souvent qualifiés »[5].

Principales publications

Essais

  • Dassault, le dernier round, 1991, Olivier Orban
  • Le Président qui n'aimait pas la guerre - Dans les coulisses du pouvoir, 1995, Plon
  • L'Acrobate - Jean-Luc Lagardère ou les armes du pouvoir, 1998, Seuil
  • Jérusalem, 2008, Tertium Éditions

Romans

  • Koutchouk, 2000, Denoël
  • Balagan, 2003, Stock
  • Petite Mort, 2005, Stock
  • La Cuve du Diable, 2007, Stock
  • Adieu Jérusalem, 2010, Stock
  • Le Songe d'Ariel, 2012, Gallimard

Notes et références

  1. Biographie sur le site k-libre.
  2. Alexandra Schwartzbrod : Le songe d'Ariel, entretien, cclj.be, 1 février 2012
  3. Libération : les salariés font front, lesinrocks.com, 10 février 2014
  4. Egarés, Alexandra Schwartzbrod, Libération.fr, 9 août 2013
  5. Permis, liberation.fr, 21 avril 2015

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat
  • Alexandra Schwartzbrod : Le songe d'Ariel, interview sur le site du CCLJ