Alerte

Alerte peut faire référence à :

Patronyme

Œuvre de fiction

Étymologie, histoire du mot

Selon l'Académie française, le mot alerte a pour origine la locution : (Estre) a l’herte, qui signifie « (être) sur ses gardes », par exemple utilisée par Rabelais : « Le pilot, prevoyant ung grain, commenda tous estre à l’herte, tant nauchiers [nautoniers] et mousses que nous aultres voyagiers », ou chez Montaigne, avec une autre graphie : « Eschylus a beau se tenir à l’airte, le voylà assommé d’un toict »[1].

Cette locution vient de l'italien all’ erta expression composée de all’, « à la, sur la », et erta, « côte, pente » et, proprement « lieu élevé » qui signifiait que l’on est sur un lieu éminent, sous-entendant que de là le regard embrasse tout l'environnement. Le mot Erta est la forme féminine du participe erto signifiant « dressé, élevé » (c'est l'abréviation du mot eretto qui vient du latin erectus (participe passé du verbe erigere)[1]. ` En Français le mot alerte peut avoir 3 nature : Il s'agissait d'un nom commun, mais souvent utilisé avec le verbe être, il est aussi devenu adjectif, attribut, puis épithète. Selon le dictionnaire de Féraud c’est aussi un « adverbe ou une espèce d’interjection »[1]. La sixième édition du Dictionnaire de l’Académie française dit de ce mot : « Adverbe. Debout, soyez sur vos gardes, prenez garde à vous. Alerte, alerte, soldats ». La neuvième édition, en dit : « Interjection. Debout, soyez sur vos gardes. Alerte, alerte, soldats ! ».

Remarque : le nom alarme en est proche, sémantiquement et par son origine italienne venue d'all’arme, « aux armes »[1].

Notes et références

  1. a b c et d Académie française (2019) Alerte, Rubrique "Dire, ne pas dire" ; note du 04 avril 2019, consultée le 29 avril 2019

Voir aussi