Album (livre)

Illustration extraite d'un album Babar
L'Histoire de Babar, le petit éléphant, de Jean de Brunhoff (1931) est considérée comme un des premiers livres illustrés qui définissent le genre de l'album.

Un album est un livre contenant avant tout des images ou des icônes.

C'est un support d'expression artistique à part entière « sur lequel s'inscrivent, en interaction, des images et du texte » au sein d'un support[1].

La plupart des albums publiés appartiennent le plus souvent au domaine de la littérature d'enfance et de jeunesse [2].

Étymologie

Le terme tire ses origines de l'expression latine utilisée dans l'antiquité « espace recouvert de plâtre où l'on inscrivait ce que l'on voulait porter à la connaissance du public » et, à l'époque romantique, de l'album amicorum : « petit cahier blanc des voyageurs destiné à recevoir des autographes ou des sentences »[3]

Histoire

En France

En France, les premières collections d'albums pour la jeunesse apparaissent à la fin du XIXe siècle (collection Trim chez Hachette et collection des Albums Stahl chez Hetzel).

Maurice Boutet de Monvel, Nathalie Parain, Jean de Brunhoff, Tomi Ungerer, Philippe Corentin, Grégoire Solotareff, Claude Ponti, Anne Herbauts, Olivier Douzou sont quelques-unes des auteurs-illustrateurs français qui ont contribué à son rayonnement.

Au Royaume-Uni

En anglais, l'album prend le terme de « picturebook ». Randolph Caldecott, Walter Crane et Kate Greenaway, à la fin du XIXe siècle, à Londres, donnèrent toute sa dimension artistique à ce support d'expression.

Maurice Sendak est considéré comme le plus grand et le plus important des créateurs d'album, en particulier grâce à son chef-d'œuvre Where the wild things are (1963), traduit en français par Robert Delpire en 1967, Max et les Maximonstres.

Composition

L’album est composé d’images et de textes. Parfois il s’agit de la même personne qui est l’auteur-illustrateur, parfois il s’agit de deux personnes qui ont collaboré pour faire un album.

Une littérature pour l'enfance et la jeunesse

C’est souvent le premier objet littéraire et artistique auquel ont accès les enfants dès le plus jeune âge.

Plus d'un enfant développe du plaisir à lire ce genre de livre, ce qui l'amène à explorer différents thèmes, sensibilités artistiques ou mondes imaginaires.

Plus qu'un genre, l'album de littérature de jeunesse est une forme d'expression possédant ses propres codes. Inscrite dans un format spécifique, l'interaction image-texte est constitutive d'une narration toujours singulière.

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références

  1. Sophie Van der Linden, Album[s], éditions De Facto-Actes Sud « Encore une fois », 2013, p. 29
  2. Nieres-Chevrel, Isabelle, 1941- ... et Perrot, Jean, 1937- ..., Dictionnaire du livre de jeunesse : la littérature d'enfance et de jeunesse en France, Electre-Ed. du Cercle de la Librairie, dl 2013 (ISBN 9782765414018 et 2765414017, OCLC 862208705, lire en ligne), p. 15
  3. http://www.cnrtl.fr/definition/album

Liens externes