Albert Millaire

Albert Millaire
Albert Millaire dehors la théâtre Outremont.jpg
Albert Millaire en 2017.
Biographie
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Joseph Rodolphe Albert Millaire[1] (né à Montréal le [2] et mort le [3]) est un acteur et metteur en scène québécois.

Il a étudié au Collège de l'Assomption, puis il est entré au Conservatoire d'art dramatique de Montréal[2],[4],[5].

Biographie

Il a grandi dans le quartier de Ville-Émard (maintenant l'arrondissement Le Sud-Ouest) à Montréal, près du canal de Lachine[4]. Après 50 ans de carrière, il écrit une autobiographie intitulée Mes Amours de personnages dans lequel il partage ses souvenirs, des anecdotes, etc. [6],[7] Il était le neveu du docteur Édouard Millaire (1882-1949) qui a joué un match avec les Canadiens de Montréal lors de la saison inaugurale de Association nationale de hockey en 1910[8].

Carrière théâtrale

Il s'impose rapidement comme un acteur possédant plusieurs cordes à son arc, en incarnant des personnages tant dans des pièces classiques que modernes. Il joue notamment dans des pièces de Bertolt Brecht, Paul Claudel, Jacques Ferron, mais aussi dans des œuvres plus classiques comme Hamlet, Dom Juan ou le Festin de pierre, Tartuffe ou l'Imposteur, et le Misanthrope. Il est très souvent associé à la vie théâtrale québécoise et montréalaise, car il a fréquemment joué dans plusieurs théâtres montréalais dont le théâtre du Nouveau Monde. Toutefois, il participe également au Festival shakespearien de Stratford, en Ontario, où il est metteur en scène et comédien.

Carrière au cinéma et à la télévision

Il a aussi participé à plusieurs téléromans et téléséries, dont Au chenal du moine, Filles d'Ève, Le Courrier du roy, D'Iberville, ainsi que Edgar Allan, détective. Il a aussi été impliqué dans de nombreuses productions de téléthéâtre de Radio-Canada, dont des pièces de Racine, Shakespeare, Camus, Jacques Rampal (il interprète le rôle d'Alceste, dans la pièce Célimène et le Cardinal) et Rostand. Plus récemment, il fait partie de la distribution de la télésérie fantastique Grande Ourse. Il joue aussi le père de Brett Montgomery dans Le cœur a ses raisons,[10],[11].

Direction théâtrale

Il a été le codirecteur-fondateur du Centre-Théâtre, directeur artistique adjoint du théâtre d'été Chanteclerc, directeur artistique adjoint du théâtre du Nouveau-Monde[12], directeur artistique du théâtre populaire du Québec, directeur artistique du théâtre du Bois-de-Coulonge, secrétaire général de l'Union des artistes et président du Conseil canadien du statut de l'artiste.

Filmographie

Télévision

Pièces de théâtre

Mise en scène

Bibliographie

  • Jean Faucher, Albert Millaire : entretiens, Montréal, Québec Amérique, , 326 p. (ISBN 2-7644-0360-7, présentation en ligne)
  • Albert Millaire, Mes amours de personnages, Montréal, Les Éditions de l'Homme, , 320 p. (ISBN 978-2-7619-2718-5 et 2-7619-2718-4, présentation en ligne)

Honneurs

Notes et références

  1. « Acte de baptême », sur CinéArtistes (consulté le 17 août 2018)
  2. a, b et c Myriam Fontaine, « Millaire, Albert » dans L'Encyclopédie canadienne.
  3. « Le comédien Albert Millaire s'éteint », sur Ici Radio-Canada, (consulté le 15 août 2018)
  4. a et b Albert Millaire : grandir à Ville-Émard (interviewé par Martine Lanctôt, à la télévision de la Société Radio-Canada, émission Montréal ce soir, présentée par Solveig Miller, le 16 mai 1990).
  5. Jean Faucher, Albert Millaire : entretiens, ouvrage biographique publié en 2004 chez Québec Amérique, (ISBN 2764403607).
  6. Joël Le Bigot, « Entrevue : Albert Millaire », sur Radio-Canada.ca,
  7. Didier Fessou, « Albert Millaire: sous les feux de la rampe », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  8. « L'héritage d'Albert Millaire - L'héritage dans les gênes. », sur http://plus.lapresse.ca, (consulté le 15 août 2018)
  9. Alexandre Lazaridès, « Célimène et le Cardinal », Jeu : revue de théâtre, no 6,‎ , p. 181-184 (lire en ligne [PDF]) |
  10. Télé-Québec, ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, « Le répertoire de vidéos éducatives en français : VHS et DVD » [PDF], sur Société GRICS,
  11. Pièces du TNM (1951-2001) : Albert Millaire y est metteur en scène onze fois, entre 1965 et 1976.
  12. « Le violon brisé : Poésie et musique », sur Centre culturel canadien,
  13. « Albert Millaire : Laurier d'or (1991) », du Collège de l'Assomption.
  14. « Albert Millaire : Chevalier (1995) » de l'ordre national du Québec.
  15. Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène (2006).
  16. Albert Millaire reçoit un doctorat honorifique, de l'Université de Montréal, juin 2007.

Voir aussi

Liens externes