Albert Descamps (homme politique)

Albert Descamps
Illustration.
Albert Descamps
Fonctions
Député du Gers

(4 ans et 22 jours)
Réélection
Législature Ve législature

(9 ans, 7 mois et 24 jours)
Législature Ire, IIe et IIIe législatures (Troisième République)
Conseiller général du Gers

(7 ans, 2 mois et 12 jours)
Maire de Lectoure

(6 ans, 11 mois et 21 jours)

(18 ans, 4 mois et 13 jours)
Biographie
Nom de naissance Albert Bernard Descamps
Date de naissance
Lieu de naissance Lectoure (Gers)
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Lectoure (Gers)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Gauche républicaine
Profession Avocat
Résidence Hôtel Descamps
Députés du Gers

Albert Descamps, né le à Lectoure (Gers) et mort le à Lectoure, est un homme politique français. Il est le petit-fils de Bernard Descamps, conventionnel et député du Gers.

Biographie

Avocat, il est maire de Lectoure, conseiller général et député du Gers de 1876 à 1885 et de 1889 à 1893, inscrit au groupe de la Gauche républicaine. Il est l'un des 363 qui refusent la confiance au gouvernement de Broglie, le .

Portant un grand intérêt au passé et à l’histoire de sa ville, il est à l’origine du musée, dont il nomme Eugène Camoreyt conservateur. Il obtient également la création d’un musée de peinture, à partir de 1880, constitué par des dépôts et des dons de l’État, dont le contenu est aujourd’hui dispersé dans l’hôtel de ville[1].

Il consacre les dernières années de sa vie à l’étude et à la transcription des documents anciens : minutes notariales, chartes, registres.

Il épousa Ernestine Escalup, fille d'un notaire de Condom, François Escalup, et d'Ernestine Soubdès, petite-fille de Jean-Louis Soubdès. Il eut d'elle une fille, Nady Descamps, qui se maria avec André Donnodevie, mais n'eut pas d'enfant.

Décoration

Sources

  • « Albert Descamps (homme politique) », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • « Albert Descamps (homme politique) », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Notes et références

  1. Léo Barbé, Le musée de peinture de Lectoure, Bulletin de la Société archéologique du Gers, 4e trimestre 1985

Liens externes