Ahvaz

Ahwaz
(fa) اهواز
Ahvaz
Le pont d'Ahwaz sur la rivière Karun
Administration
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Province Khuzestan
Indicatif téléphonique international +(98)
Démographie
Population 841 145 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 31° 17′ nord, 48° 43′ est
Altitude 20 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte administrative d'Iran
City locator 13.svg
Ahwaz

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte topographique d'Iran
City locator 13.svg
Ahwaz
Sources
Index Mundi

Ahwaz (en persan : اهواز) est une ville d'Iran située sur les bords de la rivière Karun au milieu de la province du Khuzestan dont elle est la capitale. Elle a une élévation de 20 mètres par rapport au niveau de la mer. Ahwaz est classée ville la plus polluée aux particules en suspension (PM10) du monde par l'OMS[1].

Climat et pollution atmosphérique

Climat

Ahvaz a un climat de type désertique chaud, BWh dans la classification de Köppen. Elle est l'une des villes les plus chaudes du monde[2].

Pollution atmosphérique

La chaleur de l'été participe à retenir les fumées polluantes liées à une activité industrielle importante (industries de masse du raffinage du pétrole) et aux nombreuses voitures en circulation. Elles stagnent à un niveau atmosphérique très bas. Ce qui explique en partie que, le 29 juin 2017, la température ait atteint 53,7°C, selon Etienne Kapikian, un météorologiste de Météo France[3].

L'OMS la classe ville la plus polluée aux particules en suspension (PM10) du monde avec une moyenne annuelle de 372 µg/m3 en 2009, la plaçant devant Oulan-Bator en Mongolie (279 µg/m3 en 2008) et Sanandaj en Iran (254 µg/m3 en 2009)[1].

De plus, la ville est située sur les flancs d'une cuvette au bord du golfe Persique. Cette cuvette la confine avec d'autres centres (irakiens, iraniens, koweïtiens et saoudiens) majeurs du raffinage pétrolier tels que Bassorah, Abadan, Koweit City, le complexe pétrochimique Bandar Mahshar - Bandar Imam Khomeini, ou encore Khafji. Il en résulte une accumulation des gaz polluants sur Ahwaz lorsque le vent souffle vers le Nord, bloquant les gaz de toutes ces villes sur les flancs des monts Zagros. En conséquence, des pluies acides[4] arrosent parfois Ahwaz.

Histoire

Époque antique

D'abord appelé Ōhrmazd-Ardašēr (Persian: هرمزداردشیر) (Roamn Hormizdartazir[5]) elle a été construite au commencement de l'Empire Sassanide.

Époque contemporaine

En septembre 2018, un attentat fait 24 morts à Ahvaz. D'après le gouvernement iranien, il aurait été organisé par des séparatistes arabes[6].

Galerie

Notes et références

  1. a et b (en) Organisation mondiale de la santé, « Annual mean PM10 (Particulate matter with diameter of 10 μm or less), by city » [xls],‎ (consulté le 17 mars 2014)
  2. (en) « Where is the world's hottest city? », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  3. http://www.meteocity.com/magazine/actualites/nouveau-record-caniculaire-53-degres-en-iran-le-29-juin-2017_5422/#bfjvDZwH1XoH4V2I.99
  4. « À Ahwaz, les pluies acides empoisonnent les Iraniens », sur observers.france24.com, (consulté le 17 mars 2014)
  5. Dodgeon M. H. and Lieu S. N. C., The Roman Eastern Frontier and The Persian Wars; A Documentary History, London (1991), p. 35 ; (ISBN 978-0-415-10317-6)
  6. « Attentat à Ahvaz : l’Iran accuse des séparatistes djihadistes « soutenus par des pays arabes » », Le Monde,‎ (lire en ligne)