Affection

Un bisou peut exprimer l'affection.

L'affection (du latin affectio signifiant ici « affection » ou « bienveillance ») est un sentiment du type amour au sens très large : un sentiment positif donc qui comme les autres formes d'amour nous fait souhaiter le bien-être ou le bonheur d'autrui, voire nous pousse à y participer de notre mieux. On peut comparer l'affection à l'amitié ou la tendresse, et son expression à la bienveillance ou tout simplement à la bonté. Une personne manifestant de l'affection est dite affectueuse.

L'affection a suscité un nombre d'études en philosophie et psychologie concernant le sentiment lui-même (populairement l'amour, la dévotion, etc.) ainsi que l'influence de cet état d'âme[1].

Psychologie

Dans la psychologie, les termes affection et affectif sont de grande importance. Comme tous les phénomènes intellectuels ont été classés en tant que sensations par des scientifiques, toute émotion est perçue en tant que simple affection mentale, l'élément par lequel toutes les manifestations émotionnelles sont grandement prononcées.

Le psychologue américain Henry Murray (1893–1988) a développé une théorie de personnalité organisée en termes de motivations et de besoins. D'après Murray, ces besoins psychogéniques fonctionnent majoritairement par l'inconscience, mais jouent un rôle majeur dans la personnalité des individus. Murray classifie ces cinq besoins d'affection :

  1. Affiliation : passer du temps avec d'autres individus ;
  2. Protection : prendre soin d'une autre personne ;
  3. Jeu : s'amuser avec les autres ;
  4. Rejet social : rejet d'autres individus ;
  5. Attention : être utile ou protecteur auprès des autres.

Références

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Jaak Panksepp, Affective Neuroscience: The Foundations of Human and Animal Emotions, New York: Oxford University Press, 1998.

Liens externes