Affaire Zineb Redouane

Affaire Zineb Redouane
Nature du délit Homicide involontaire
Pays de lieu du délit France
Ville Marseille
Nature de l'arme Grenade lacrymogène
Date du délit 2 décembre 2018
Nombre de victimes 1
Jugement
Statut Enquête préliminaire en cours

L'affaire Zineb Redouane est une affaire judiciaire française, liée à la mort d'une octogénaire à l'hôpital le à Marseille, après qu'elle ait été blessée par une grenade lacrymogène tirée par les forces de l'ordre lors d'une manifestation le jour précédent.

Une enquête préliminaire est ouverte sur cette mort le 4 décembre 2018.

Récit des faits

Le cortège de la manifestation du .

Zineb Zerari-Redouane[1] est née en en Tunisie[2]. Algérienne, elle est la mère de six enfants[3]. Elle est décrite comme ayant « la santé fragile »[4].

Le , une manifestation est organisée à Marseille à l'appel de Gilets jaunes, d'écologistes[5], de la Confédération générale du travail[6] et du Collectif du 5-Novembre (né après des effondrements d'immeubles en novembre)[7]. Peu avant 19 h[8], le cortège passe dans la rue des Feuillants, dans le 1er arrondissement[5]. Zineb Redouane est logée au quatrième étage dans un immeuble situé au 12 de cette rue, faisant l'angle de la Canebière[9]. Alors qu'elle ferme ses volets pour éviter les fumées des grenades lacrymogènes, elle en reçoit une sur le visage. Sa voisine témoigne : « Quand je suis arrivée, elle sortait de la salle de bains une serviette en sang sur la mâchoire. Elle criait : « Ils m'ont visée, ils m'ont visée ! » [...] Elle m'a racontée que deux policiers en tenue se trouvaient sur le trottoir d’en face de la Canebière et lui ont tiré dessus[10]. » Elle est soignée à l'hôpital de la Timone puis à celui de la Conception[2]. Elle y meurt le lendemain dans le bloc opératoire[11], d'un arrêt cardiaque[12].

Deux capsules de dix grammes de gaz lacrymogène sont retrouvés chez elle. Ils ont été projetés par des grenades M7[12].

Zineb Redouane est inhumée le à Birkhadem en Algérie[13].

Enquête

Une enquête est ouverte le [14].

Autopsies

D'après le procureur de la République Xavier Tarabeux, Zineb Redouane est morte d'« un choc opératoire » : « on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès »[15]. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner affirme que la police n'a pas tué sur France Inter[16]. Une autopsie est effectuée le lendemain de sa mort[17] à l'hôpital de la Timone. Il est constaté un « traumatisme facial sévère, avec fractures de l'ensemble de l'hémiface droite, et des fractures costales » ainsi qu'un « œdème pulmonaire aigu »[16]. Il ne se prononce pas directement sur la cause de la mort, évoquant conjointement les antécédents médicaux de Zineb Redouane[18].

Une contre-expertise menée à Alger, révélée par Le Média le , indique que le traumatisme facial est « imputable à l'impact d'un projectile non pénétrant [...], pouvant correspondre à une bombe lacrymogène » et qu'il est « directement responsable de la mort par aggravation de l’état antérieur de la défunte »[18],[19].

Réactions

La marche du .

Le , 300 personnes se réunissent à Marseille pour rendre hommage à Zineb Redouane[20]. Huit jours après, une manifestation rassemble 200 à 300 personnes devant l'immeuble où vivait Zineb Redouane. Il y est réclamé la vérité sur sa mort ainsi que le retour de son corps auprès de sa famille en Algérie[1].

Une marche en sa mémoire est organisée le . Une centaine de personnes y défilent[3]. En avril, une plaque de rue au nom de Zineb Redouane est déposée lors d'une manifestation de Gilets jaunes[21].

Notes et références

  1. a et b « L’algérienne tuée lors de la révolte des « gilets jaunes » va enfin pouvoir être enterrée », sur TSA, (consulté le 10 juillet 2019)
  2. a et b « Mort d’une octogénaire blessée samedi par une grenade à Marseille », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2019)
  3. a et b « Marseille : un rassemblement à la mémoire de Zineb Redouane », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 10 juillet 2019)
  4. « Marseille: ce que l'on sait de l'octogénaire touchée par une grenade », sur LExpress.fr, (consulté le 10 juillet 2019)
  5. a et b « Mort de Zineb Redouane : l’enquête est dépaysée pour éviter « une forme de suspicion » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2019)
  6. « Une octogénaire décède en marge des manifestations de samedi », sur LExpress.fr, (consulté le 10 juillet 2019)
  7. « Vie et mort de « Mama Zina », l’octogénaire atteinte par une grenade lacrymogène à Marseille », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2019)
  8. « Les proches de Zineb Redouane manifestent à Marseille pour obtenir justice », sur France Bleu, (consulté le 10 juillet 2019)
  9. Marius Rivière, « Hommage à Zineb, tuée par une grenade lacrymo - Journal La Marseillaise », sur m.lamarseillaise.fr (consulté le 10 juillet 2019)
  10. https://www.liberation.fr/france/2018/12/03/a-marseille-une-serviette-en-sang-sur-la-machoire-elle-criait-ils-m-ont-visee_1695792
  11. Louise Fessard, « Zineb Redouane, blessée par une grenade lacrymo et décédée à l’hôpital à Marseille », sur Mediapart (consulté le 10 juillet 2019)
  12. a et b « "Gilets jaunes" : ce que l'on sait de la mort d'une octogénaire blessée par une grenade lacrymogène à Marseille », sur Franceinfo, (consulté le 10 juillet 2019)
  13. « Décédée après un tir de grenade lacrymogène, Zineb Redouane a enfin pu être inhumée », sur Marsactu (consulté le 10 juillet 2019)
  14. « Mort de Zineb Redouane à Marseille : où en est l’enquête ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2019)
  15. « Gilets jaunes : touchée chez elle par une grenade lacrymogène, une marseillaise décède », sur Les Inrocks (consulté le 10 juillet 2019)
  16. a et b « Violences policières. Affaire Zineb Redouane : le rôle des CRS se précise », sur L'Humanité, (consulté le 10 juillet 2019)
  17. « Marseille: décès d'une femme blessée par une grenade lacrymogène », sur Le Figaro, (consulté le 10 juillet 2019)
  18. a et b Olivier-Jourdan Roulot et Yanis Mhamdi Politique, « Exclusif - Mort de Zineb Redouane : l'autopsie algérienne qui contredit les autorités françaises », sur Le Média, (consulté le 10 juillet 2019)
  19. « Mort de Zineb Redouane : en Algérie, une autopsie contredit les conclusions françaises », sur leparisien.fr, (consulté le 10 juillet 2019)
  20. « Marseille : hommage et colère pour Zineb Redouane, l'octogénaire décédée après les débordements de samedi », sur LaProvence.com, (consulté le 10 juillet 2019)
  21. « Des « gilets jaunes » rendent hommage à Zineb Redouane à Marseille », sur www.20minutes.fr (consulté le 10 juillet 2019)

Liens externes

  • Rapport d'autopsie effectué à Alger
  • [vidéo] Mort de Zineb Redouane : une affaire d'état sur YouTube