Adolphe Coll

Adolphe Coll
Adolphe Coll.jpg
Adolphe Coll.
Fonction
Secrétaire général
Mouvement des jeunes socialistes
Biographie
Naissance
Décès
(à 32 ans)
Mauthausen
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de

Adolphe Coll né le 28 mars 1912 à Toulouse, mort en déportation le 15 février 1945 dans le camp de Mauthausen à Flossenburg en Allemagne[1] est un résistant français.

Biographie

Adolphe Coll fut secrétaire général des Jeunesses socialistes[2].

Adolphe Coll entre dans la Résistance avec Silvio Trentin[3]. Il est un des premiers membres du mouvement « Libérer et Fédérer » à Toulouse[4].

Le 4 février 1944, après une dénonciation, la Gestapo perquisitionne l’imprimerie des Frères Lion, rue Croix-Baragnon à Toulouse[5]. Les SS démantèlent le réseau de résistants en arrêtant Maurice Fonvieille, le responsable régional du mouvement « Libérer et Fédérer » ainsi que Adolphe Coll et les employés de l'imprimerie Lion. Adolphe Coll est enfermé à la prison de Saint Michel puis déporté au camp de Mauthausen[6],[7]. Il fait partie du transport de 1 281 déportés partis du camp de Compiègne le 22 mars 1944 et est affecté au Kommando de Passau sous le matricule 59 754. Transféré ensuite au camp de concentration de Flossenbürg au Kommando de Zschachwitz (actuellement quartier de Dresde) où il finit par mourir le 15 février 1945[8].

La restructuration du parti socialiste qui s'était mis en marche depuis 1943, a été entravé par l'arrestation d'Adolphe Coll[9].

Postérité

Une rue de Toulouse a été dénommée en son honneur.

Bibliographie

  • Histoire de la Résistance dans la Haute-Garonne de Michel Goubet, Paul Debauges (1986)
  • La Résistance à Toulouse et dans la Région de José-Ramón Cubero (2005)
  • Nouvelle histoire de Toulouse de Michel Taillefer et Georges Fournier (2002)
  • Antimaçonnisme, francs-maçons et résistance dans le Midi toulousain: de la persécution à la reconstruction des loges, 1940-1945 de Patrice Castel (2009)

Articles connexes

Notes et références