Adolf von Steiger

Adolf von Steiger

Adolf von Steiger
Illustration.
Fonctions
4e chancelier de la Confédération

(6 ans et 2 mois)
Élection
Réélection
Président Gustave Ador
Giuseppe Motta
Edmund Schulthess
Robert Haab
Karl Scheurer
Ernest Chuard
Jean-Marie Musy
Prédécesseur Hans Schatzmann
Successeur Robert Käslin
Conseiller aux États

(9 ans, 8 mois et 4 jours)
Législature 20e (1905-1908)
21e (1908-1911)
22e (1911-1914)
23e (1914-1917)
24e (1917-1919)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Berne (Suisse)
Date de décès (à 65 ans)
Lieu de décès Berne (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti radical-démocratique (PRD)
Diplômé de Université de Genève
Université de Leipzig
Université de Berne

Alfred Armand Adolf von Steiger, né le à Berne et mort dans la même ville le , est une personnalité politique suisse, membre du parti radical-démocratique.

Biographie

Membre d'une ancienne famille bernoise, il effectue sa scolarité à Berne avant de suivre des études de droit dans les universités de Genève, de Leipzig et de Berne.

Après ses études, il exerce comme avocat entre 1994 et 1893 tout en étant nommé comme juge suppléant en 1891, puis juge à la Cour suprême du canton de Berne de 1893 à 1900. En parallèle, il suit une carrière politique qui le voit nommé président de l’exécutif de la ville de Berne en 1899 puis, de 1903 à 1917, élu au Grand Conseil cantonal (dont il assure la présidence en 1906).

Élu au parlement fédéral comme conseiller aux États de 1908 à 1918, il assure en particulier la présidence des commissions de la neutralité et de la législation fédérale sur les fabriques). Il est ensuite engagé comme vice-chancelier à la chancellerie fédérale à partir du . Après le départ à la retraite de Hans Schatzmann, von Steiger est élu à sa suite comme Chancelier de la Confédération à la fin de l'année 1918. Pour la seconde fois de l'histoire, cette élection se déroule sur plus d'un tour, le parti populaire conservateur (futur UDC) présentant pour la première fois son propre candidat en la personne de Siegfried Hartmann.

Au moment de son entrée au service, une loi est votée qui dote le parlement fédéral d'un vice-chancelier supplémentaire, réservant ainsi l'implication du chancelier au seul Conseil fédéral. Le 1er mars 1925, von Steiger décède d’une attaque d’apoplexie en plein travail.

Notes et références