Aditya (satellite)

Aditya
observatoire spatial solaire
Description de cette image, également commentée ci-après
Schéma du satellite
Données générales
Organisation ISRO
Domaine Étude du Soleil
Statut en développement
Autres noms Aditya-L1
Lancement vers 2021
Lanceur PSLV XL
Durée 5 ans
Identifiant COSPAR [1]
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 1 500 kg
Masse instruments 244 kg
Orbite de halo
Orbite Point de Lagrange Terre-Soleil L1
Principaux instruments
VELC Coronographe
SUIT Télescope ultraviolet
ASPEX Mesure vent solaire
PAPA Composition du vent solaire
SoLEXS Spectromètre rayons X
HEL1OS Spectromètre rayons X
x Magnétomètre

Aditya (en sanscrit Soleil) ou Aditya-L1 est un observatoire spatial développé par l'Inde pour étudier le Soleil et qui doit être lancé vers 2021. Ce premier observatoire solaire indien d'environ 1500 kg doit emporter sept instruments pour étudier la photosphère, la chromosphère et les couches les plus externes du Soleil, ainsi que la couronne solaire dans différentes longueurs d'onde. Il sera placé par une fusée PSLV en orbite autour du point de Lagrange L1 du système Terre-Soleil.

Historique du projet

Le projet est lancé en 2008 sous l'appellation Aditya-1, en application des recommandations du Comité consultatif de la Recherche spatiale de l'agence spatiale indienne (Advisory Committee for Space Research ou ADCOS) [1]. À l'époque, il est prévu de développer un satellite de 400 kilogrammes circulant sur une orbite héliosynchrone et emportant un seul instrument, le coronographe VELC (Visible Emission Line Coronagraph) avec l'objectif d'étudier la couronne solaire à une distance comprise entre 1,05 et 1,5 rayon solaire. L'étude qui suivit démontra qu'il était nécessaire de disposer d'une plateforme beaucoup plus importante pour un tel usage. Le comité décida de développer un satellite emportant plusieurs instruments supplémentaires et que celui-ci serait placé sur une orbite de halo autour du point de Lagrange L1 du système Terre-Soleil à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Le satellite d'une masse de 1 500 kg devait emporter 7 instruments scientifiques pour effectuer à la fois des mesures à distance des caractéristiques de la couronne solaire et des observations in situ des interférences entre le champ magnétique solaire et le vent solaire[2] .

Caractéristiques techniques

Charge utile

Atidaya emporte 7 instruments scientifiques[3],[4] :

  • VELC (Visible Emission Line Coronagraph) est un coronographe qui constitue l'instrument principal de l'observatoire spatial. Il effectue des observations de la couronne solaire et des éjections de masse coronale dans 4 bandes spectrales (3 en lumière visible et 1 dans l'infrarouge) ;
  • SUIT (Solar Ultraviolet Imaging Telescope) est un télescope observant le rayonnement ultraviolet proche (bande 200-400 nanomètres) pour prendre des images détaillées de la photosphère et chromosphère du Soleil et mesurer les variations de l'irradiance ;
  • ASPEX (Aditya Solar Wind Particle Experiment) mesure les variations des caractéristiques du vent solaire ainsi que la distribution de ses composants et ses caractéristiques spectrales ;
  • PAPA (Plasma Analyser Package for Aditya) mesure la composition du vent solaire et la distribution de son énergie ;
  • SoLEXS (Solar Low Energy X-ray Spectrometer) est un spectromètre rayons X qui doit évaluer le rayonnement X durant les éruptions solaires pour déterminer les mécanismes d'échauffement de la couronne solaire ;
  • HEL1OS (High Energy L1 Orbiting X-ray Spectrometer) est un spectromètre rayons X qui doit observer les événements dans la couronne solaire et dont les données doivent permettre d'évaluer l'énergie utilisée pour accélérer les particules durant les tempêtes solaires ;
  • Magnétomètre mesure la magnitude et les caractéristiques du champ magnétique interplanétaire.

Déroulement de la mission

Le satellite d'une masse d'environ 1 500 kg doit être lancé par une fusée PSLV-XV depuis le centre spatial Satish-Dhawan et placé sur une orbite de parking de 245 × 21 000 kilomètres. La propulsion du satellite est utilisée pour élever l'altitude du satellite, transférer celui-ci jusqu'au point de Lagrange L1 avant de l'insérer en orbite autour de celui-ci. La durée prévisionnelle de la mission est de 5 ans[5].

Notes et références

Document de référence

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe