Adèle Haenel

Adèle Haenel, née le [1] à Paris, est une actrice française.

En 2014 et 2015 elle obtient deux César, celui de la meilleure actrice dans un second rôle dans Suzanne, puis celui de la meilleure actrice pour Les Combattants.

En 2018, elle est nommée pour le meilleur second rôle pour le film 120 battements par minute[2].

Biographie

Adèle Haenel grandit à Montreuil en Seine-Saint-Denis. Sa mère est enseignante et son père, autrichien, est traducteur[3],[4].

Dés l'âge de 5 ans, elle poursuit des activités théâtrales et imite les personnages de dessins animés de Tex Avery en déclarant : « Dans ce dessin animé, il y a de la joie, de la jubilation, ce qui touche au corps est excessif, et puis c'est toujours mieux de s'imaginer en loup, avec les yeux qui sortent de la tête, plutôt qu'en personnage banal[5]. »

En parallèle de ses cours au théâtre, elle poursuit ses études en entrant en Classes préparatoires économiques et commerciales au lycée Montaigne[6], à Paris. Échouant au concours d'HEC[7], elle poursuit des études de sociologie et d'économie à l'université[8],[9]. Éprouvant peu d'entrain pour une vie de cadre en entreprise, elle déclare « Je n’ai pas de mépris pour les gens qui choisissent cette vie. […] Ma chance a été de faire du cinéma, de rencontrer des gens qui m’ont sortie de l’horizon bouché qui consistait à penser que l’espoir de ma vie était un CDI[7]. »

Carrière théâtrale et cinématographique

À l'âge de 13 ans, elle accompagne son frère lors d'un casting sauvage[10], et décroche son premier rôle dans Les Diables aux côtés de Vincent Rottiers[3],[4] où elle interprète une autiste orpheline en fugue.

En 2007, la même directrice de casting du film Les Diables la sollicite pour incarner Floriane, la chef du groupe de nageuses synchronisées de Naissance des pieuvres, dans le premier film de Céline Sciamma[11]. Pour ce rôle, elle est nommée aux Césars 2008.

En 2009, elle tourne en Suisse le téléfilm Déchainées de Raymond Vouillamoz pour lequel sa prestation sera multi-primée dans les festivals de télévision.

Adèle Haenel reprend les tournages de cinéma en 2010 et en 2011. Elle est à l'affiche de trois films présents dans différentes catégories lors du Festival de Cannes 2011 dont L'Apollonide : Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello[9],[4]. Elle obtient le César de la meilleure actrice dans un second rôle le 28 février 2014, pour le film Suzanne. Au moment de recevoir son trophée, elle fait son coming out en déclarant son amour pour sa compagne Céline Sciamma[12],[13].

En mars 2014, elle joue au théâtre de Gennevilliers dans la première pièce de Valérie Mréjen, Trois hommes verts, aux côtés de Pascal Cervo, Gaëtan Vourc’h et Marie Losier. La pièce est reprise au Centre dramatique national Orléans-Loiret-Centre, au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou à Paris et au festival Automne en Normandie 2014.

Elle joue ensuite dans Les Combattants de Thomas Cailley. Le film, présenté dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes 2014, remporte quatre prix, notamment l'Art Cinema Award[14] et le Prix FIPRESCI de la Quinzaine[15]. En 2015, elle reçoit le César de la meilleure actrice pour ce film, ainsi que le prix Romy Schneider.

Fin 2016, elle interprète une jeune médecin dans le film La Fille inconnue des frères Dardenne[16] qui, selon eux a joué un rôle déterminant dans le projet (« Sans Adèle Haenel, il n'y aurait pas eu de film[17]. »)

En 2017, Adèle Haenel est à l'affiche du film 120 battements par minute réalisé par Robin Campillo. Le film a reçu un accueil très chaleureux au 70e Festival de Cannes, a remporté le Grand Prix du Jury, le prix FIPRESCI, la Queer Palm ainsi que le Prix du Public au Festival du Film de Cabourg. La comédienne interprète le personnage de Sophie, militante dans le groupe activiste pour la prévention du Sida Act-Up Paris dans les années 90.

Filmographie

Cinéma

Courts métrages

Téléfilm

Théâtre

Prix et distinctions

Adèle Haenel en 2014, tenant son César du meilleur second rôle pour sa prestation dans le film Suzanne.

Prix

Prix Année Catégorie Film
Festival Cinéma tous écrans de Genève 2009 Prix d'interprétation féminine Déchaînées
Berlinale 2011 Shooting Stars Award L'Apollonide : Souvenirs de la maison close
Prix Lumières 2012 Prix Lumières du meilleur espoir féminin L'Apollonide : Souvenirs de la maison close
César 2014 César de la meilleure actrice dans un second rôle Suzanne
Festival international du film du Caire 2014 Meilleure actrice Les Combattants
César 2015 César de la meilleure actrice Les Combattants
Prix Romy-Schneider 2015 Les Combattants
Festival international du film francophone de Namur 2016 Meilleure actrice Orpheline

Nominations

Nomination Année Catégorie Film
César du cinéma 2008 César du meilleur espoir féminin Naissance des pieuvres
César du cinéma 2012 César du meilleur espoir féminin L'Apollonide : Souvenirs de la maison close
Globes de Cristal 2015 Meilleure actrice Les Combattants
César du cinéma 2018 César de la meilleure actrice dans un second rôle 120 battements par minute

Notes et références

  1. « Biographie de Adèle Haenel », sur www.zoom-cinema.fr (consulté le 24 juillet 2010).
  2. « César 2018: les pronostics du Figaro dans toutes les catégories », sur lefigaro.fr, (consulté le 1er mars 2018)
  3. a et b Nouvelle Rubrique : Espoir - Adele Haenel, Excessif, 10 juillet 2007.
  4. a, b et c Adèle Haenel, la belle insurgée, Libération, .
  5. « Tout et son contraire. Adèle Haenel: « Je préfère mettre un justaucorps vert plutôt que d'aller dîner au Fouquet's » », sur https://www.francetvinfo.fr, (consulté le 1er mars 2017)
  6. « Adèle Haenel », Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  7. a et b « Adèle Haenel. L’émotion brute », sur http://www.parismatch.com,
  8. Clément Ghys, « Adèle Haenel, la belle insurgée », Libération,‎ (lire en ligne).
  9. a et b Pourquoi on adore Adèle Haenel, L'Express, 20 mai 2011.
  10. C'est son frère qui au départ est repéré et passe le casting du film et c'est elle qui est finalement choisie lors d'un essai.
  11. « Qui est Adèle Haenel, César 2015 de la meilleure actrice? », sur lexpress, (consulté le 3 mars 2018)
  12. Adèle Haenel : un coming out sensible sous forme de déclaration d'amour, Première, 2 mars 2014
  13. Adèle Haenel : « Après la cérémonie des César c’est comme si personne n’avait entendu » , Yagg, 25 juin 2014
  14. « La Quinzaine des réalisateurs séduite par un premier film français, Les Combattants », Le Monde, (consulté le 23 mai 2014)
  15. (en) « ‘Winter Sleep,’ ‘Jauja,’ ‘Love at First Fight’ Take Cannes Fipresci Prizes », Variety, (consulté le 23 mai 2014)
  16. « Adèle Haenel enquête sur “La Fille Inconnue”, des frères Dardenne », sur telerama.fr, (consulté le 2 mars 2018)
  17. « Jean-Pierre et Luc Dardenne : « Sans Adèle Haenel, il n'y aurait pas eu de film » », sur http://www.telerama.fr, (consulté le 2 mars 2018)

Annexes

Bibliographie

  • Clarisse Fabre, « Adèle Haenel, actrice tout-terrain », Le Monde, 31 juillet 2015, p. 25
  • Laurent Carpentier, « Adèle Haenel, l'échappée belle », Le Monde, 20 mai 2016, p. 13

Liens externes