Abou Hassan al-Achari

Abou Hassan Al Ash'ari
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
أبو الحسن الأشعري
Activités
Beau-parent
Muḥammad Ibn-ʿAbd-al-Wahhāb Ǧubbāʾī (en)
Autres informations
Domaines
Théologie islamique (en), Kalâm
Religions
Maître
Muḥammad Ibn-ʿAbd-al-Wahhāb Ǧubbāʾī (en)

Abou al-Hassan Alī ibn Ismāʿīl al-ʾAshʿarī (vers 873–vers 935) (arabe : ابو الحسن علي ابن إسماعيل اﻷشعري) ou Abou Hassan al-Achari était un théologien musulman arabe et le fondateur de l'école théologique acharite au sein de la philosophie islamique et du Kalâm, selon qui le liberté humaine est restreinte, les attributs de l'homme n'étant que des éléments divins[1].

Sa jeunesse, ses études

Abu al-Hasan al-Achʿari passa son enfance à Bassorah avant de partir poursuivre ses études à Bagdad. Il y étudia notamment le droit auprès d'Abou Ishâq Al-Marwazi, et le hadith auprès de Zakariyyâ Ibn Yahyâ As-Sâjî et d'Abou Khalîfah Al-Jumahî[réf. nécessaire].

Il se forma par ailleurs en théologie auprès de son beau-père (mort en 915), cheikh des mutazilites et qui marqua le parcours de son jeune beau-fils[réf. nécessaire].

L'imam Al-Ashʿarî se forgea une réputation de dialecticien et de controversiste. En sus de ses aptitudes en théologie scolastique, il était également juriste, ayant un penchant pour la vie modeste de l'ascétisme. Certaines sources précisent d'ailleurs qu'il était soufi.[réf. nécessaire]

L’imam Abou Hassan al-Achari a cité dans son livre Al-Oumadou fi Rou'ya comportant douze chapitres le nom de la plupart de ses livres. Parmi ceux-ci, Al-ʿIbanah qu'il rédigea contre les naturalistes, ceux qui prétendent que le monde n’a pas de début ou les assimilateurs. Il y a également ses répliques aux brahmah et aux mazdéens. Il fut aussi l'auteur d'Al-Moukhtasarou fi Tawhidi wa al-Qadar (Questions et réponses sur le Destin) et de Tafsir al-Qour’an (Commentaires et exégèses du Coran).

Témoignages de références islamiques en sa faveur

As-Soubkī a dit dans son livre At-Tabaqat : « Sache que Abou al-Hassan Alī ibn Ismāʿīl al-Ashʿarī n'a pas innové d'avis ni fondé de nouvelle école. Il a résumé la voie du Salaf et établi les preuves de la croyance des compagnons du Messager de Dieu. De ce fait, celui qui se réclame de al-Ash'arī le fait parce qu'il a défini et résumé la voie du Salaf et qu'il s'y est attaché en rassemblant les preuves et les arguments de leur voie. Celui qui se réclame de al-Ash'arī et celui qui suit sa voie dans cette argumentation s'appelle acharite. »

Références

  1. Éditions Larousse, « Encyclopédie Larousse en ligne - Abu al-Hasan al- Achari », sur www.larousse.fr (consulté le 2 mai 2015)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale de Suède • Bibliothèque apostolique vaticane • WorldCat
  • L'ash'arisme, l'école théologique sunnite fondée par l'Imâm Abu-l-Hasan Al Ash'arî (at-tawhid.net)