A Beautiful Day

A Beautiful Day
Titre original You Were Never Really Here
Réalisation Lynne Ramsay
Scénario Lynne Ramsay
Acteurs principaux
Sociétés de production Film4 Productions
Why Not Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Genre Thriller
Durée 85 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

A Beautiful Day (titre original : You Were Never Really Here) est un thriller franco-britannique écrit et réalisé par Lynne Ramsay, sorti en 2017. Il a été présenté en compétition officielle lors du festival de Cannes 2017 où il reçoit le prix du scénario et pour lequel Joaquin Phoenix remporte le prix d'interprétation masculine.

Synopsis

Joe, un ancien marine devenu tueur à gages, est engagé pour retrouver Nina, la petite fille d'un sénateur, enlevée et retenue par un réseau de prostitution. Mais il va très vite se retrouver malgré lui dans une spirale de violence.

Fiche technique

Distribution

  • Joaquin Phoenix (VF : Boris Rehlinger ; VQ : Daniel Picard) : Joe
  • Ekaterina Samsonov (VF : Clara Quilichini) : Nina
  • Alessandro Nivola : le sénateur Williams
  • Alex Manette (VF : Pierre Tissot) : le sénateur Votto
  • John Doman (VF : Patrice Melennec) : John McCleary
  • Judith Roberts (VF : Françoise Pavy) : la mère de Joe
  • Jason Babinsky : Eye of Providence
  • Kate Easton : la mère de Joe jeune
  • Frank Pando : Angel
  • Leigh Dunham : la serveuse
  • Madison Arnold : l'homme âgé
  • Dante Pereira-Olson : Joe, à l'âge de 8 ans
  • Jonathan Wilde : le père de Joe jeune
  • Scott Price (VF : Sébastien Ossard) : l'homme au pistolet #1
  • Silvia Pena : la grande sœur
  • Christian Reeve : Bodega clerk
  • Vinicius Damasceno : Moises
  • Ryan Martin Brown : le garçon à la serviette
  • Joseph Anthony Jerez : le patron des bains russes (non crédité)
  • Jalina Mercado : la fille (non créditée)
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage

Production

La tête d'affiche Joaquin Phoenix pour la présentation du film au Festival de Cannes 2017.

Genèse et développement

Le film est l'adaptation cinématographique de Tu n' étais jamais vraiment là (You Were Never Really Here) de Jonathan Ames.

Distribution des rôles

Tournage

Le tournage débute en août 2016 à New York[3].

L'organisation du tournage a été bouleversée par un changement d'emploi du temps de dernière minute de Joaquin Phoenix, comme l'explique ce dernier : « Lynne écrivait très tard le soir, la veille du tournage. Presque tous les jours nous avions le sentiment qu’il y avait des changements dans le scénario, et tout a évolué au fur et à mesure, c’était un film atypique à cet égard[4] ».

Accueil

Critique

A Beautiful Day

Score cumulé
SiteNote
Metacritic84/100
Rotten Tomatoes89%
Allociné2.8 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Point5.0 étoiles sur 5
CinéSéries4.0 étoiles sur 5
Les Inrockuptibles4.0 étoiles sur 5
Télérama4.0 étoiles sur 5
Le Nouvel Observateur3.0 étoiles sur 5
Le Monde2.0 étoiles sur 5
Libération1.0 étoiles sur 5

En France, l'accueil critique est moyen : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,3/5, et des critiques spectateurs à 2,8/5.

Jacky Goldberg des Inrocks évoque « une plongée chaotique dans le psychisme houleux d'un enfant battu devenu un tueur à gages traqué et vengeur. »[6]. Corentin Lê de CinéSéries y voit « un thriller surréaliste dont la frustration, très violente, contraste avec la beauté suspendue d'instants de perdition saisissants. »[7]. Moins convaincu, Jacques Mandelbaum du Monde évoque la réalisation de Lynne Ramsay qui « privilégie une mise en scène graphique au détriment de l’intrigue. »[8]

Box-office

Distinctions

Récompenses

Commentaire

Le film est décrit dans The Times comme le Taxi Driver du XXIe siècle. Il contient plusieurs points communs avec le film de Martin Scorsese sorti en 1976. Tout comme Travis Bickle, Joe est un vétéran de guerre torturé, devenu un tueur à gages implacable et brutal, marginal et solitaire. Comme Travis sauve la prostituée Iris, Joe va sauver une adolescente victime d'un vaste réseau pédophile. La violence sèche de A Beautiful Day rappelle également l’œuvre de Martin Scorsese[4].

Notes et références

  1. (en) « Thursday, Aug. 18 Filming Locations for Spider-Man: Homecoming, Chicago Fire, Homeland, Bull, & more! », sur On Location Vacations, (consulté le 29 octobre 2017)
  2. « A Beautiful Day », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 3 décembre 2018)
  3. « Critique de A Beautiful Day (Film, 2017) — CinéSéries », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 3 décembre 2018)
  4. « « A Beautiful Day » : des enfances monstrueusement saccagées », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 décembre 2018)
  5. JP-Boxoffice.com ; page du film A Beautiful Day consulté le 7 février 2018.
  6. « Handia vince il Black Panther 2017 », sur noirfest.com (consulté le 21 novembre 2018)

Liens externes