9e corps SS de montagne (Croate)

9e corps SS de montagne (Croate)
Image illustrative de l'article 9e corps SS de montagne (Croate)

Création 21 juin 1944
Dissolution 12 février 1945
Pays Croatie
Allégeance Flag of the German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Schutzstaffel SS.svg Waffen-SS
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Front yougoslave
Bataille de Budapest

Le 9e corps SS de montagne ou "IX. Waffen-Gebirgs-Armeekorps der SS" est un corps d'armée de la Waffen SS, actif pendant la Seconde Guerre mondiale

Historique

Le IX. Waffen-Gebirgs-Armeekorps der SS est créé le à Bácsalmás en Hongrie afin d'avoir sous le même commandement la 13e division de montagne de la Waffen SS Handschar et la 23e division SS de montagne Kama. Le corps est ensuite déplacé à la Bačka (en Hongrie à l'époque) pour achever sa formation.

En septembre 1944, l'Armée rouge ayant avancé à la frontière de la Hongrie et mettant la zone de formation du corps dangereusement près des lignes du front, le corps est renforcé par plusieurs divisions de combat et entre en action contre les forces de Tito.

En octobre, le corps est déplacé dans la ligne hongroise, où il prend le commandement de quatre nouvelles divisions de combat, la 13e Panzerdivision, la 60e division Panzergrenadier Feldherrnhalle, la 8e division SS de cavalerie Florian Geyer et la 22e division SS de volontaires de cavalerie Maria Theresa. Toutes ces divisions ont participé à de récents combats autour de Debrecen, et ont grandement besoin de repos. Les divisions peuvent à peine rassembler 60 Panzers. Le 9e corps SS de montagne fait alors partie intégrante de la 6e armée qui doit défendre Budapest.

Le 24 novembre 1944, le personnel du corps arrive à Budapest. Après des combats acharnés durant un mois, le corps est encerclé dans la ville et prend la tête de toutes les unités allemandes encerclées, et le SS-Obergruppenführer Karl Pfeffer-Wildenbruch en est le commandant. Après avoir passé sa carrière en tant que commandant de la police, Pfeffer-Wildenbruch manque d'expérience militaire, ce qui fera dire au Général Hermann Balck de la 6e armée: "Au mieux, on pourrait dire que Budapest a été dirigé par un homme politique".

Pfeffer-Wildenbruch établit son centre de commandement du corps dans le Château de Buda et commence à commander les forces encerclées pour tenter repousser les Soviétiques. Après seulement quelques semaines, les soldats épuisés par les efforts pour échapper à l'encerclement, un sauvetage est organisé par l'Armeegruppe de Balck. Le , le 4e SS-Panzerkorps lance l'opération Konrad I, le premier d'une série de tentatives de secours. Après quelques gains initiaux, l'assaut cale. l'opération Konrad II est lancé le 7 janvier, ce qui leur permet d'être à portée de vue de la ville avant d'être stoppé par la défense soviétique.

Le 17 janvier, le reste du corps hongrois commandé par le général Iván Hindy est évacué à travers le Danube à Buda. Le 18 janvier, un effort de redressement définitif est lancé avec l'opération Konrad III, ce qui va permettre de désorganiser les lignes soviétiques. Mais la poussée allemande est définitivement arrêtée le 28 janvier.

Le 11 février 1945, la garnison de Budapest complètement encerclée, tente une évasion. Alors que plus de 5000 hommes ont réussi à franchir le cordon soviétique, seulement 785 ont finalement réussi à rejoindre les lignes allemandes. Seuls 170 SS se sont évadés. Le 12 février, le reste du corps est anéanti dans les combats, son commandant Pfeffer-Wildenbruch avec ses hommes se rendent le 13 février aux Soviétiques.

Commandants successifs

Ordre de bataille

16 septembre 1944 - Croatie

  • Personnel du Corps 109e Bataillon SS Corps des transmissions
  • 509e Régiment d'artillerie de montagne SS
  • 509e SS Batterie Observation
  • 509e bataillon SS Flak
  • 509e SS de la police militaire des troupes
  • SS Kampfgruppe Dörner

26 décembre 1944 - Budapest

  • Korps personnel 509e Régiment d'artillerie de montagne SS
  • 509 SS lourd bataillon d'observation
  • 509e bataillon SS Flak
  • 509e SS de la police militaire des troupes

Voir aussi

Notes et références


Liens externes

  • Le IX. Waffen-SS Gebirgskorps der (Kroatisches)) sur [1]