8 août

Août
1er 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Chronologies thématiques

Croisades • Ferroviaires • Sports
Disney
 • Anarchisme • Catholicisme

Abréviations / Voir aussi

Le 8 août ou 8 aout[1] est le 220e jour de l’année du calendrier grégorien, le 221e en cas d’année bissextile. Il reste 145 jours avant la fin de l’année.

C’était généralement le 21e jour du mois de thermidor dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la carline.

7 août - 8 août - 9 août

Événements

IIe siècle

Ve siècle

XIIIe siècle

XIVe siècle

  • 1322 : au Japon, l’empereur Go-Daigo désigne le monastère Sojiji comme monastère principal de la secte Sōtō.

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

  • 1815 : Napoléon part en exil pour l’île de Sainte-Hélène.
  • 1854 : adoption des Quatre points de Vienne : la Russie renonce à son influence dans les principautés roumaines ; abandonne son projet de protectorat religieux ; accepte la liberté de navigation sur le Danube ; ainsi que la modification de la Convention des Détroits de 1841 (plus de navires de guerre).
  • 1870 : à Marseille, face à la situation désastreuse du pays, un mouvement insurrectionnel, avec à sa tête le radical Gaston Crémieux, tente en vain de proclamer la République et d’instaurer une Commune révolutionnaire. Mais le mouvement est rapidement maté et Crémieux est arrêté le lendemain, déféré devant un conseil de guerre, condamné à mort et exécuté.
  • 1873 : à Bruxelles, Paul Verlaine est condamné à deux ans de prison. Il avait tiré deux coups de revolver sur Arthur Rimbaud, et la justice belge avait mis en lumière son homosexualité (raison majeure de cette condamnation).
  • 1880 : ouverture à Boma, par des missionnaires catholiques, de la première école de la République démocratique du Congo, comptant dès le départ une vingtaine d’enfants.

XXe siècle

XXIe siècle

Arts, culture et religion

Sciences et techniques

Économie et société

Naissances

XIe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

Décès

IIe siècle

XIe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

Célébrations

Saints des Églises chrétiennes

Saints catholiques[4] et orthodoxes du jour

Saints et bienheureux catholiques[4] du jour

Saints orthodoxes du jour

Prénoms du jour

Bonne fête aux :

  • Dominique et ses dérivés : Anne-Dominique, Demenico, Demingo, Dom, Domenic, Domenikos, Domineuc, Domingo, Domini, Dominic, Dominica, Dominico, Dominig, Dominique-Marie, Dominiquette, Domino, Dominy, Douménique, Francois-Dominique, Jean-Dominique, Louis-Dominique, Marie-Dominique, Pierre-Dominique ; ses diminutifs : Do, Dom, Domi, Doumé, Mica, Mika, Mini, Minig, Minkes, Minna, Minnie, Nica, Nick, Nika, Nikoucha, etc.

et aussi aux :

  • Cyriaque, et ses dérivés : Cyriacus, Cyrus, etc.
  • Donia
  • Gwenneg, et ses dérivés bretons : Guennoc, Guesnoc, Gwennog, Venec, Venoc, Vinoc, Winoc, etc.

Traditions et superstitions

Dictons

  • « À la Saint-Dominique, ne te plains pas si le soleil pique. »[6]
  • « Saint Dominique a souvent chaud dans sa tunique. »
  • « S’il fait très chaud à la Saint-Dominique, l’hiver sera rude. »[7]

Astrologie

Toponymie

  • Les noms de plusieurs voies, places, sites ou édifices, de pays ou régions francophones, contiennent cette date sous diverses graphies : voir Huit-Août Ce lien renvoie vers une page d'homonymie.

Notes et références

  1. Académie française, « Orthographes recommandées par le Conseil supérieur de la langue française » (consulté le 5 juin 2010). L’accent circonflexe sur le u n’est plus obligatoire depuis la réforme orthographique de 1990.
  2. Le Cambodge à l’entrée du XXIe siècle.
  3. (en) Andrew Moran, « International Cat Day: 10 years of clawing, meowing across globe », Digital Journal , 8 août 2012.
  4. a et b Nominis : calendrier grégorien des saints et prénoms chrétiens du 8 août.
  5. Les saints du calendrier et les dictons.
  6. Anne-Christine Beauviala, Météo et dictons régionaux, Éd. Christine Bonneton, 2010.

Voir aussi