84e régiment d'infanterie

84e régiment d'infanterie
Image illustrative de l’article 84e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 84e Régiment d'Infanterie.

Création 1684
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Garnison Avesnes-sur-Helpe
Devise L'incomparable ou Un contre dix
Inscriptions
sur l’emblème
Valmy 1792
Marengo 1800
Friedland 1807
Grätz 1809
Montebello 1859
La Marne 1914
Skra-Di-Legen 1918
Dobropolje 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Fourragères Aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
Deux palmes

Le 84e régiment d'infanterie (84e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française, à double héritage, créé sous la Révolution à partir du régiment de Rohan, un régiment français d'Ancien Régime, et du 9e régiment d'infanterie légère créé à partir des chasseurs des Cévennes.

Création et différentes dénominations

Le 84e régiment d’infanterie a la particularité, comme tous les régiments d’infanterie portant un numéro entre le 76e et le 99e, d’être l’héritier des traditions de deux régiments : le 84e, et le 9e d’infanterie légère.

84e RI de ligne

Plaque de chien du régiment Rohan-Soubise.
  • 1684 : levée du régiment de Quercy
  • 1776 : devient régiment Rohan-Soubise
  • 1787 : renommé Régiment de Rohan
  • 1791 : devient le 84e régiment d’infanterie
  • 1794 : transformé en 84e demi-brigade de bataille, à partir des unités suivantes :
    • 2e bataillon du 42e régiment d’infanterie
    • 2e bataillon de volontaires du Cantal
    • 4e bataillon de volontaires de Rhône-et-Loire
  • 1796 : transformé en 84e demi-brigade d’infanterie de Ligne, à partir des unités suivantes :
    • 36e demi-brigade de bataille (2e Bat du 18e Regt d'Inf, 1er Bat de Vol du Loiret et 5e Bat de Vol de la Somme)
    • 116e demi-brigade de bataille (2e Bat du 58e Regt d'Inf, 2e Bat Vol de la Moselle, et 1er Bat Vol de Lot-et-Garonne)
  • 1803 : Renommé 84e régiment d’infanterie de Ligne[réf. nécessaire]

9e léger

Insignes de rang du 9e régiment d'infanterie légère. De gauche à droite : chasseurs, chasseur avec 10 ans de service, chasseurs avec 15 ans de service, caporal, caporal avec 20 ans de service, caporal-fourrier, caporal-fourrier avec 15 ans de service, sergent, sergent avec 15 ans de service, sergent-major, sergent-major avec 20 ans de service, adjudant, sous-lieutenant, lieutenant et enfin capitaine.

Colonels/Chef de brigade

Chefs de corps du 84e de ligne

(*) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de brigade (**) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de division

Chefs de corps du 9e léger

  • 1850 : colonel Henri Louis Mermet

(*) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de brigade (**) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de division

Historique des garnisons, combats et batailles du 9e léger

La bataille de Marengo par Louis-François Lejeune. Au second plan à gauche, le général Desaix est mortellement atteint sur son cheval, à la tête de la ligne de la 9e demi-brigade légère qui charge les Autrichiens (au centre).


Historique des garnisons, combats et batailles du 84e RI avant 1855

Guerres de la Révolution et de l'Empire

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

1815 à 1848

Historique des garnisons, combats et batailles du 84e RI après 1855

Second Empire

Le décret du 24 octobre 1854 réorganise les régiments d'infanterie légère les corps de l'armée française. A cet effet le 9e régiment d'infanterie légère prend le numéro 84 et devient le 84e régiment d'infanterie de ligne.

1871 à 1914

Première Guerre mondiale

En 1914, casernement : Avesnes-sur-Helpe, Le Quesnoy, Landrecies, 2e Brigade d'Infanterie, 1er D.I, 1er corps d'armée.

À la 1re DI d' à juin 1915 puis à la 122e DI jusqu'en .

1914

Siège de Maubeuge.

1915

1916

1917

1918

Entre-deux-guerres

Il est dissout le [3].

Seconde Guerre mondiale

Formé le sous le nom de 84e régiment d'infanterie de forteresse (RIF). Régiment de réserve de type A, il est mis sur pied par le centre mobilisateur d'infanterie no 13 de Metz-Lauter. Il appartient à la 101e division d'infanterie de forteresse et couvre le Secteur Thiérache du secteur fortifié (SF) de Maubeuge, c'est-à-dire de Maubeuge à Trélon. Il fait la liaison avec la 4e DINA. Il subit le premier l'assaut allemand de la 7e Panzer qui perce à Clairfayts avant de se replier avec les restes du 87e RIF dans le SF Escaut. Du 25 au 30 mai 1940, il combat dans la Poche de Lille. Une partie du régiment embarque vers l'Angleterre pendant la bataille de Dunkerque puis retourne sur le champ de bataille en Normandie.

Traditions et uniformes

Drapeau

Brodées en lettres d'or dans ses plis, il porte les inscriptions[4]:

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

84e régiment d'infanterie de ligne - drapeau.svg

Décorations

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 Croix de guerre 1914-1918 française.jpg avec deux palmes (deux citations à l'ordre de l'armée).

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Devise

L'incomparable ou Un contre dix

Uniformes d’Ancien Régime

Uniformes sous la Révolution et le Premier Empire

Personnages célèbres ayant servi au 84e RI

Sources et bibliographie

Notes et références

  1. « 1789-1815 », 9e légère (consulté le 1er mars 2012)
  2. Histoire de l'infanterie en France de Victor Louis Jean François Belhomme Vol 5 page 150
  3. « Suppression de régiments d'infanterie », La Charente,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  4. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi

Articles connexes


Liens externes