72e régiment d'infanterie territoriale

72e régiment d'infanterie territoriale
Image illustrative de l’article 72e régiment d'infanterie territoriale
Quatre soldats du 72e territorial en août 1914.

Pays Drapeau de la France France
Branche Armée française
Type Régiment d'infanterie territorial
Rôle Infanterie de soutien
Inscriptions
sur l’emblème
Verdun 1916
Flandres 1917
Guerres Première Guerre mondiale

Le 72e régiment d'infanterie territorial est un régiment d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Historique des garnisons, combats et batailles du 72e RIT

Affectations :

1914 - 1915

Il est mobilisé à Cholet, avec trois bataillons. Il est d'abord affecté jusqu'à la fin de l'année 1914 à la défense et aux travaux de fortification du camp retranché de Paris[1].

Le , le 72e RIT part pour la région de Lassigny[1]. Il organise les tranchées dans ce secteur, en particulier la carrière du Chauffour, jusqu'à [2].

1916

Il passe le mois de à la bataille de Verdun. Le régiment est chargé de ravitailler les troupes en ligne et subit de lourdes pertes par les bombardements allemands[2]. Il tient également les positions une fois celles-ci conquises par les troupes d'assaut[3].

Le régiment quitte Verdun le et est mis quelques jours au repos[3].

1917

Le 3e bataillon est dissout début 1917[3].

Début juillet 1917, le régiment gagne la Flandre belge. Il effectue divers travaux logistiques au profit du 1er corps français dans la région de Zuidschote. Lors du lancement de l'offensive franco-britannique (dite bataille de Passchendaele) le , le régiment soutient l'assaut des 33e et 73e régiments d'infanterie. Il reste au travail dans la région de l'Yser jusqu'à la fin [4].

1918

  • En mars, le régiment est renforcé par des hommes provenant du 44e RIT dissous.

Le régiment est dissout en Alsace après l'Armistice du 11 novembre 1918[5].

Chefs de corps

Le lieutenant-colonel (puis colonel) Daguzan commande le régiment de 1914[1] au début de l'année 1918, où il est remplacé par le colonel Pravaz (ancien chef de corps du 127e RI[6].

Drapeau

Il porte les inscriptions[7] :

Voir aussi

Sources et bibliographie

  1. a b et c Historique, p. 3.
  2. a et b Historique, p. 4.
  3. a b et c Historique, p. 5.
  4. Historique, p. 6.
  5. Historique, p. 8.
  6. Historique, p. 7.
  7. Décision no 12350/SGA/DMPA/SHD/DAT relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées (no 27), (lire en ligne)

Liens externes

Articles connexes