56e régiment d'infanterie

56e régiment d’infanterie
Image illustrative de l’article 56e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 56e régiment d’infanterie.

Création 1635
Dissolution
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Devise "Dignes de nos aînés"
Inscriptions
sur l’emblème
Valmy 1792
Caldiero 1805
Essling 1809
Solférino 1859
La Mortagne 1914
Verdun 1916
Picardie 1918
La Somme 1940
Anniversaire Saint Maurice
Fête le 22 mai (1809 - Essling)
Guerres Guerres sous l'ancien régime
Guerre de Sept Ans
Guerres napoléoniennes
Guerre franco-allemande de 1870
Première Guerre mondiale
bataille de France
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de Guerre 1914-1918
deux palmes
Médaille d'or de la Ville de Milan

Le 56e régiment d'infanterie (56e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment de Bourbon, un régiment français d'Ancien Régime.

Création et différentes dénominations

  • 1635 : régiment d'Enghien.
  • 1686 : régiment de Bourbon.
  • 1791 : 56e régiment d'Infanterie.
  • 1794 : 56e demi-brigade de bataille.
  • 1796: 56e demi-brigade de ligne.
  • 1803 : 56e régiment d'infanterie de ligne.
  • 1815 : Légion de la Seine-et-Marne.
  • 1820 : 56e régiment d'infanterie de ligne.
  • 1870 : 56e régiment d'infanterie.
  • 1870 : 56e régiment provisoire d'infanterie.
  • 1882 : 56e régiment d'infanterie.
  • 1914 : à la mobilisation, donne naissance au 256e régiment d'infanterie
  • 1923 : dissous (traditions gardées par le 134e RI).
  • 1939 : 56e régiment d'infanterie.
  • 1940 : Dissous.

Colonels/Chef de brigade

Historique des garnisons, combats et batailles du 56e RI

Ancien Régime

Lors de l'ordonnance royale du 1er janvier 1791 qui réorganise les corps d'infanterie de l'armée française le 56e régiment d'infanterie de ligne est formé du régiment de Bourbon.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Guerres de la Révolution et de l'Empire

« Ce n'est point ici, c'est dans la redoute qu'il faut nous arrêter. » Lieutenant Piat, 1793.

« On doit des éloges à la 56e demi-brigade. » Général Moreau, 1796.

1815 à 1848

« Le duc de Reggio se loue beaucoup de la conduite du 56e de Ligne. » Napoléon, 1812.

  • Espagne 1826-1828
  • Conquête de l'Algérie 1841-1848

Second Empire

Au 1er août 1870, le 56e régiment d'infanterie fait partie de l'armée du Rhin.

Avec le 1er bataillon de chasseurs du commandant Bureau et le 3e régiment de zouaves du colonel Bocher, le 56e forme la 1re brigade aux ordres du général Fraboulet de Kerléadec. Cette 1re brigade avec la 2e brigade du général Lacretelle, deux batteries de 4 et une de mitrailleuses, une compagnie du génie constituent la 4e division d’infanterie commandée par le général de division De Lartigue. Cette division d'infanterie évolue au sein du 1er corps d'armée ayant pour commandant en chef le Maréchal de Mac-Mahon, duc de Magenta.

  • 3 août 1870 : En place à Strasbourg.
  • 5 août 1870 : 4e division, en avant d'Eberbach, et couronnant les crêtes depuis le saillant nord-est du Niederwald jusqu'en face du Bruck-Mühle.
  • 6 août1870 : Bataille de Frœschwiller-Wœrth.
  • 7 au 14 août 1870 : Retraite sur Châlons.

Au 17 août 1870, le 56e régiment d'infanterie fait partie de l'armée de Châlons.

Avec le 1er bataillon de chasseurs du capitaine Briatte et le 3e régiment de zouaves du colonel Bocher, le 56e forme la 1re brigade aux ordres du général Fraboulet de Kerléadec. Cette 1re brigade avec la 2e brigade du général Carray de Bellemare, deux batteries de 4 et une de mitrailleuses, une compagnie du génie constituent la 4e division d’infanterie commandée par le général de division De Lartigue. Cette division d'infanterie évolue au sein du 1er corps d’armée ayant pour commandant en chef le général de division Ducrot.

1870 à 1914

  • Décembre 1870 : Création à Langres du 2e bataillon du 56e régiment provisoire d'infanterie.
  • 16 décembre 1870 : Combat de Longeau
  • 1900 : casernement à Chalon-sur-Saône

Première Guerre mondiale

  • 1918 : Champagne, Picardie, Bataille de Saint Quentin.

"Régiment d'élite." Citation, 1918.

Seconde Guerre mondiale

insigne de béret de l'infanterie.

Formé le 7 septembre 1939 par le CMI no 82 à Mâcon (Centre Mobilisateur d’Infanterie) sous les ordres du lieutenant-colonel Bourquin puis le 10 juin 1940 sous les ordres du commandant Chauveau de Quercise. Il appartient à la 16e division d'infanterie, 8e région militaire de Dijon, il est composé de trois bataillons puis de la 13e compagnie de pionniers.

De février à mai 1940, il est sur le secteur fortifié d'Haguenau.

Du 24 mai au 9 juin 1940, la 16e division d’infanterie participe à la Bataille au sud d'Amiens en tenant le village de Saint Fuscien. La partie du secteur tenue par le 56e RI s'étend entre la grande route d'Amiens à Paris incluse et celle d'Amiens à Mondidier exclue. Pendant la bataille, la division détruit plus de 136 panzers III et IV sur les 196 chars.

Le 26 juin 1940, les éléments restants de la division sont rassemblés dans la région de Beaumont-du-Périgord, puis démobilisés.

Drapeau

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1] :

56e régiment d'infanterie de ligne.svg

Décorations

Sa cravate est décorée de la croix de Guerre 1914-1918 avec deux palmes Croix de guerre 2 p.png puis de la médaille d'or de la Ville de Milan Medaille d'or de Milan.png.

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de Guerre 1914-1918.

Devise

"Dignes de nos aînés"

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment

(*) Bataille portée au drapeau du régiment.

Sources et bibliographie

  • Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française, Général Andolenko, Eurimprim 1969.
  • Histoire générale de la guerre franco-allemande (1870-1871), Commandant Rousset, tomes 1 et 2, L'Armée Impériale

Notes et références

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes