54

Événements

Agrippine gouverne par la terreur : Sa belle-sœur Domitia est mise à mort. Narcisse, secrétaire de Claude est exilé en Campanie puis mis à mort. Le jeune empereur se révèle un lettré, esthète, poète et musicien de talent. Conseillé par Sénèque et Burrhus, il améliore considérablement la législation et l’administration. Il réduit les impôts les plus impopulaires, verse une énorme somme à la ville de Rome, verse des pensions aux nobles et aux sénateurs peu fortunés. Sa mère, Agrippine, peu à peu écartée du pouvoir, s’offre à son fils (hypothèse assez peu crédible), ce qui stupéfie les Romains.


  • Violences à Césarée à propos du statut de la ville et des droits civique des Juifs. Juifs et Syriens s’affrontent. La garnison romaine, composée de Syriens, se range aux côtés des siens. Les Juifs, armées de gourdins et d’épées, se réunissent sur la place du marché. Le procurateur de Judée Antonius Felix les somme de se disperser, puis ordonne à ses troupes de charger. Les troubles continuent et on demande l’arbitrage de Néron, qui tranche en faveur des Syriens, reléguant les Juifs au rang de citoyens de deuxième classe. Cette décision ne fait qu’accroître leur fureur[2].

Décès en 54

Notes et références

  1. a et b Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont, Histoire des empereurs et des autres princes qui ont régné durant les six premiers siècles de l’Église, vol. 1, Paris, Charles Robustel, (présentation en ligne)
  2. Flavius Josèphe, Antiquités Judaïques, livre XX, VIII

Liens externes