49e régiment d'infanterie

49e régiment d’infanterie
Image illustrative de l’article 49e régiment d'infanterie
Image illustrative de l’article 49e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 49e R.I.
Insigne régimentaire du 49e régiment d'infanterie de forteresse (1939).

Création 1647
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Rôle Infanterie
Garnison Bayonne
Devise En avant toujours
Inscriptions
sur l’emblème
Jemmapes 1792
Alger 1830
Sébastopol 1855
Solférino 1859
Craonne 1917
Montdidier 1918
Courcelles 1918
Laonnais 1918
Résistance Languedoc-Pyrénée
Stuttgart 1945
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Fourragères aux couleurs du ruban de la Médaille militaire
Décorations Croix de Guerre 1914-1918
Quatre palmes
insigne de béret d'infanterie

Le 49e régiment d'infanterie (49e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment de Vintimille, un régiment français d'Ancien Régime.

Création et différentes dénominations

Colonels/chef-de-brigade

Ancien régime

Révolution et Empire

Colonels tués ou blessés en commandant le régiment pendant cette période: Aucun

(*) Officier qui devint par la suite général de brigade. (**) Officier qui devint par la suite général de division.

Historique des garnisons, combats et bataille du 49e RI de ligne

Ancien régime

Révolution et Empire

1815 - 1859

  • En 1825, Antoine de Gramont d'Aster (1787-1825), demanda et obtint le commandement du 49e de ligne, qui partait pour la Martinique. Il rejoignit ce corps et peu de jours après son arrivée mourut de la fièvre jaune, le . Cette maladie contagieuse s'étant déclarée dans la portion de son régiment qui occupait le Fort-Royal, il voulut donner l'exemple d'un courageux dévouement, s'y renferma avec ses soldats pour les faire soigner sous ses yeux et succomba peu de jours après, victime de son zèle.
  • 1830 : Une ordonnance du 18 septembre créé le 4e bataillon et porte le régiment, complet, à 3 000 hommes[2].
  • Embarque à Toulon pour l'expédition d'Alger (1830)
  • Bataille de Staoueli le 19 juin 1830
  • Prise d'Alger le 5 juillet 1830
  • Embarque pour l'expédition de Bône le 25 juillet 1830, débarque sans obstacles et prend possession de la ville le 2 août 1830
  • Le 15 il repart pour Alger
  • Il rentre en France à la fin de 1830
  • À Strasbourg en 1834
  • Bataille de Sébastopol (1855), bataille de Solférino (1859)

Second Empire

Article détaillé : Régiment de marche.

1870 - 1914

[[Fichier:Plaque à la mémoire du 49e régiment d'infanterie à Bayonne.jpg|vignette|droite|Plaque à la mémoire du 49e régiment d'infanterie à Bayonne]]

Première Guerre mondiale

Casernement en 1914 : Bayonne ; 71e brigade ; 36e Division d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1918 ; 18e corps d'armée.

1914

1915

  • secteur du Chemin des Dames (toute l'année) : Hurtebize, moulin de Vauclair.

1916

  • secteur du Chemin des Dames (janvier à février) : Hurtebize, moulin de Vauclair
  • mai : Bataille de Verdun, Fleury, bois de la caillette, Vaux chapitre.
  • juin - août, Argonne : bois de la gruerie.
  • août - septembre : Champagne.
  • décembre, Somme.

1917

1918

  • janvier - février, Champagne.
  • mars - avril, Somme.
  • Allemant forêt du plateau de Pinon.
  • Verneuil-Sur-Serre.

Entre-deux-guerres

Le 27 juillet 1919, le 49e est démobilisé à la garnison de Bayonne. Durant le conflit il a perdu 52 officiers, 161 sous-officiers, 34 caporaux, 1100 soldats.

En 1923, le régiment est dissout en partie, ses traditions sont conservées par le 18e régiment d'infanterie de ligne qui est en garnison à Pau puis en garnison à Bayonne ; jusqu’en 1925, un bataillon est en garnison à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Seconde Guerre mondiale

1939 - 1940

Le régiment est reconstitué en 1939 sous le nom de 49e RI(F) aux ordres du Lieutenant-Colonel Hargoaa à Bayonne avec en majeure partie des Basco béarnais, à la 35e division d'infanterie affecté le 12 mai 1940 à la 30e division d'infanterie alpine (30e DIAlp). Il se distingue dès son entrée dans la campagne en avant de la ligne Maginot dans le secteur de Rohrbach. Le 19 novembre 1939, à la demande du contingent Basco-béarnais, le haut commandement à la demande du chef de corps et pour récompenser le régiment de sa belle attitude au feu, autorise le port du béret, coiffure régionale du Pays basque.

1944 - 1945

Après sa dissolution, en 1940, beaucoup de ses cadres rentreront en résistance au côté d'André Pommiès. Le 10 février 1945, lors de la réorganisation militaire des unités FFI, le Corps Franc Pommiès originaire de Midi - Pyrénées et en particulier des Hautes Pyrénées et des Pyrénées Atlantique devient logiquement le 49e régiment d'infanterie sous le commandement d'André Pommiès. Intégré tout d'abord comme infanterie de la 1re DB, en 1943 il est intégré fin novembre 1944 à la 3e DIA du colonel Delerry. Il redevient 49e RI le 10 février 1945 (chef de corps : lieutenant-colonel Pommiès. I/49e : commandant Lacapelle. II/49e : commandant Viard. III/49e : commandant Dangoumau puis capitaine Dazet).
Et va participer aux opérations de cette Division la Garde du Rhin, le franchissement du Rhin, marche sur Stuttgart, d'Eppingen à Stebbach.

Le 8 juillet 1945, les américains relèveront le régiment qui quittera Stuttgart.

Le 49e R.I quitte Stuttgart en train le 8 juillet 1945 pour aller occuper le village d'Erpolzheim. le 49e prend le départ, pour Berlin. Il y sera d'octobre 1945 au 9 mai 1946.

1945 à nos jours

  • Présence en Indochine avec le 1er bataillon de marche du 49e R.I. (voir Mémorial des guerres en Indochine).
  • Présence en Algérie de 1956-1963. La 2e compagnie du 49e bataillon d'infanterie est installée dans les Bibans, exactement à Teniet el-Khemis. Le PC de ce bataillon est à Medjana et le tout dépend du secteur de Bord Bou Arreridj.
  • Au cessez-le-feu du 19 mars 1962 en Algérie, le 49e Bataillon d'Infanterie constitue, comme 91 autres régiments, les 114 unités de la Force Locale. Le 49e BI forme une unité de la Force locale de l'ordre Algérienne, la 440°UFL-UFO composé de 10 % de militaires métropolitains et de 90 % de militaires musulmans, qui pendant la période transitoire devaient être au service de l'exécutif provisoire Algérien, jusqu'à l'indépendance de l'Algérie. (Accords d'Evian du 18 mars 1962)

Drapeau

Fourragère MM.png

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[4],[5]:

49e régiment d'infanterie de ligne - drapeau.svg

Décorations

Sa cravate est décorée:

De la Croix de Guerre 1914-1918 avec quatre citations à l'ordre de l'armée. Croix de guerre 1914-1918 française.jpg

Puis l'attribution de la fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire.

devise

Sa devise : "En avant toujours"

Fait d'armes faisant particulièrement honneur au régiment

Personnalités ayant servi au sein du régiment

Sources et bibliographie

  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • 1635 - 1650 : L’Héroïsme à l'épreuve de l'absolutisme : L'exemple du maréchal de Gassion (1609-1647) par Hervé Drévillon.
  • À partir du Portrait du maréchal de Gassion, Paris, Pierre Bienfait, 1664.
  • Le Maréchal de Gassion, Capitaine Henri Choppin, 1907.
  • La Réforme de la cavalerie Française par Richelieu, Capitaine Henri Choppin, 1912.
  • Les oubliés du Chemin des Dames, par Eric Mailharrancin (Elkar, 2008), roman historique sur le parcours du 49e RI pendant la guerre de 14-18
  • Jeanne Gilmore, La République clandestine 1818-1848, Paris, Aubier, 1997, p. 234
  • Henri Charles-Lavauzelle : Petit Historique du 49e régiment d'infanterie 1895

Notes et références

  1. Histoire de l'armée française, Pierre Montagnon, éditions Pygmalion - 1997
  2. Histoire de l'infanterie en France de Victor Louis Jean François Belhomme Vol 5 page 151
  3. Opération du 13e corps et de la 3e armée durant le Siège de Paris (1870) par le général Vinoy, pages 7 et 15
  4. Décision n° 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n° 27, 9 novembre 2007
  5. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes