373e régiment d'infanterie

373e Régiment d'Infanterie
Image illustrative de l’article 373e régiment d'infanterie
insigne régimentaire du 373e R.I

Création 2 août 1914
Dissolution 30 juin 1916
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
Vosges 1914-1915
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale

Le 373e régiment d'infanterie (373e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 173e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations

  • août 1914 : 373e Régiment d'Infanterie
  • juin 1916 : Dissolution.
  • 27 août 1939 : 373e RIA
  • 3 août 1940 : Dissolution.
  •  : 373e RID
  • 30 juin 1996 : Dissolution.

Chefs de corps

Le colonel N. ASTOLFI de 1979 à 1985.

Le colonel A. VILLANOVA de 1985 à 1989.

Le colonel Jean-Dominique MERCURY de 1989 à 1992.

Le colonel Raymond EUVRARD de 1992 à 1996.

Drapeau

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]:

Vosges 1914-1915

Porte-drapeau de 1989 à 1992: lieutenant Michel-Antoine Andreani.

Historique des garnisons, combats et batailles du 373e RI

insigne de béret d'infanterie

Première Guerre mondiale

Affectations : casernement Bastia, Ajaccio, Bonifacio.

1914

Camp retranché d'Epinal, opérations d'Alsace, Meuse, Vosges, Raon-l'Étape.

1915

Secteur de Raon-l'Étape, Vallée de la Plaine, Vallon des Ravines, Vosges : La chapelotte, côte 452

1916

Vosges, Moyenmoutier. Le régiment est dissous en juin 1916; les soldats rejoignent le 229e régiment d'infanterie et le 363e régiment d'infanterie pour former leur troisième bataillon.

Seconde Guerre mondiale

Reconstitué le , le 373e R.I devenu Alpin par le centre mobilisateur no 156, à partir de noyaux actifs du 173e RIA, aligne non plus 3, mais 7 Bataillons, pour défendre la Corse des prétentions italiennes. Appartenant à la XVe région militaire, le régiment est affecté au Commandement Supérieur de la défense de la Corse,avec son poste de Commandement à Bastia. Mais contrairement à son aîné de 1914, il ne combattra pas. En 1940, la France, vaincue, liquide son armée, conditions d’armistice oblige. Le , le 373e R.I.A est dissous.

De 1945 à nos jours

Il renaîtra bien plus tard, le sous l’appellation, 373e régiment d’infanterie divisionnaire, pour disparaître définitivement le . Le 31 octobre 1996, le drapeau du 373e RIA est déposé au SHAT (Service Historique de l'Armée de Terre) de Vincennes par le lieutenant-colonel Pioli et l’Adjudant-chef Andréani.

Traditions et uniformes

Insigne

Devise

Personnages célèbres ayant servi au 373e RI


Notes et références

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi

Sources et bibliographie

  • SHAT (Service Historique de l'Armée de Terre) Colonel Lahalle M, journal Le Colombo du 28.06.1916, journal La Jeune Corse du 27.01.1916.
  • Lieutenant Colonel E. Plan, Historique du 373e régiment d'infanterie : [ août 1914-juin 1916], Bastia, Imprimerie et librairie J.B. Ollagnier, , 2 p., disponible sur Gallica.

Articles connexes

Liens externes