365 dni

365 dni
Réalisation Barbara Białowąs
Tomasz Mandes
Scénario Barbara Białowąs
Tomasz Mandes
Tomasz Klimala
Acteurs principaux
Sociétés de production Next Film, TVN
Pays d’origine Drapeau de la Pologne Pologne
Genre érotique
Durée 114 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

365 dni (365 jours en français) est un film polonais drama-érotique, sorti en 2020 sur Netflix.

Synopsis

Laura, assistante commerciale en Pologne, effectue un voyage en Sicile avec son petit ami et des amis pour fêter son anniversaire. Mais elle est kidnappée par Massimo, un mafieux italien, qui lui donne 365 jours pour tomber amoureuse de lui. Celle-ci refuse de lui obéir. Mais alors que Massimo lui promet de ne pas lui faire l'amour sans sa permission, aucune expression de consentement n'est introduite avant la toute fin du film. Une relation sadomasochiste s'installe alors entre eux. Ce n'est que quelque temps après le délai imposé que Laura finit par tomber sous le charme de son agresseur[1].

Fiche technique

  • Titre original : 365 dni
  • Titre français : 365 jours
  • Réalisation : Barbara Białowąs, Tomasz Mandes
  • Scénario : Barbara Białowąs, Tomasz Mandes et Tomasz Klimala, d'après le roman de Blanka Lipińska 
  • Photographie : Bartek Cierlica
  • Pays d'origine : Drapeau de la Pologne Pologne
  • Genre : érotique
  • Durée : 114 minutes
  • Date de sortie : 2020

Distribution

  • Michele Morrone (VF : Anatole de Bodinat) : Massimo
  • Anna Maria Sieklucka : Laura
  • Bronisław Wrocławski : Mario
  • Otar Saralidze : Domenico
  • Magdalena Lamparska : Olga, l'amie de Laura
  • Natasza Urbańska : Anna
  • Grażyna Szapołowska : Klara, la mère de Laura
  • Tomasz Stockinger : Tomasz, le père de Laura
  • Gianni Parisi : le père de Massimo
  • Mateusz Lasowski : Martin, le petit ami de Laura

Accueil

365 dni se fait rapidement remarquer sur la Toile, car il idéalise et représente de manière méliorative le viol et la séquestration. La polémique est telle que les médias parlent d'un « encouragement de la culture du viol »[2].

Notes et références

Liens externes