330e régiment d'infanterie

330e Régiment d'Infanterie
Image illustrative de l’article 330e régiment d'infanterie
insigne régimentaire du 330e RI

Création Août 1914
Dissolution
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Devise France toujours.
Inscriptions
sur l’emblème
Verdun 1916
L'Ailette 1918
Guerres Première Guerre mondiale

Le 330e régiment d'infanterie (330e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 130e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations

  • Août 1914 : 330e Régiment d'Infanterie
  • Septembre 1918 : Dissolution
  • Le 20 décembre 1939 : Création.

Chefs de corps

  • 9 août - 24 août 1914 : Lieutenant Colonel de Pigache Sainte-Marie
  • du 9 août 1914 au 24 août 1914 : Lieutenant Colonel LESASSIER-BOISAUNE 8 septembre 1914/ 17 mai 1915
  • du 24 mai1915 au 20 juillet 1916 : Lieutenant-Colonel DUBOSQ 24 mai1915/ 20 juill.1916
  • 21 juillet 1916 - 13 octobre 1916 : Lieutenant-Colonel Pluyette
  • 23 octobre 1916 - 30 janvier 1917 : Lieutenant-Colonel Clouscard
  • 10 février 1917 - 3 septembre 1918 : Lieutenant-Colonel Benedittini

Drapeau

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1] :

Décorations décernées au régiment :

  • 1 citation à l’ordre du corps d’armée.

Historique des garnisons, combats et batailles du 330e RI

Première Guerre mondiale

Garnison en 1914 : Mayenne

Affectations :

1914

Charny (Verdun), Moirey), Chaumont, Moulainville, Béchamps, Vaudoncourt, Haudelaucourt combats de Spincourt, Conflans, Loison, cote 239. Retraite des 3e et 4e Armées : Béthincourt, ravin de Cuisy, Gercourt Jubécourt puis Brocourt Warcq, Étain, Rouvres-en-Woëvre, Braquis, Gussainville, bois de l’hôpital

1915

Meuse : Côtes de Meuse : Watronville, bois du Braquis, bois de la Dame. Opérations en Woëvre : Fresnes puis Champlon, Riaville, moulin de Saulx cote 233 route Fresnes-Marchéville, ruisseau du Longeau, Riaville

1916

Bataille de Verdun : Fresnes, Bonzée, Champlon cote des Hures, secteur de Troyon Bataille de la Somme : bois Étoilé, Lihons, bois Madame, La Briqueterie, camp des Chasseurs puis Vermandovillers : tranchées de Saturne, de l’Eclipse et le bois d’Oertel Rouvroy-en-Santerre Ablaincourt

1917

Verdun : côte 304, bois d’Avocourt Champagne : Aubérive, ravin de la Goutte puis Le Cornillet, Mont Blond Le Casque secteur de La Cage à Poules, Moronvilliers, bois K60, boyau de Nérac

1918

Champagne : Aubérive, Le Téton, Mont sans Nom Aisne : Mont de Choisy, l’Ailette, ferme de Belle Fontaine, Lombray, Quierzy

Dissolution du régiment en septembre 1918

Entre-deux-guerres

Seconde Guerre mondiale

  • Formé dans le 20 décembre 1939 dans le secteur de Blois sous les ordres du lieutenant-colonel Le Mot, il appartenait à la 54e division d'infanterie sous les ordres du général Coradin, avec le 302e régiment d'infanterie et le 317e régiment d'infanterie, puis le 44e RADM (régiment d'artillerie divisionnaire motorisé), puis le 54e régiment du génie la 1re Cie de Sapeurs mineurs, est la 2e Cie de sapeurs mineurs. Unités rattachées le 42eRIF puis deux batteries du 170e régiment d'artillerie.

De 1945 à nos jours

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment

(*) Bataille portée au drapeau du régiment.

Traditions et uniformes

Insigne

Devise

France toujours.

Personnages célèbres ayant servi au 330e RI

Adjudant-chef Louis Best (1879-1951), « l'As des As de l’infanterie française ».

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources et bibliographie

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007