299e régiment d'infanterie

299e Régiment d'Infanterie
Image illustrative de l’article 299e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 299e Régiment d’Infanterie Alpine

Création août 1914
Dissolution 1998
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de Terre
Type régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
Verdun 1916
Picardie 1918
Champagne 1918
Argonne 1918
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Batailles 2e Bataille de la Marne
Bataille des Alpes
Fourragères aux couleurs du ruban de la Médaille militaire
Décorations Croix de guerre 1914-1918
quatre palmes

Le 299e régiment d'infanterie (299e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 99e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200. Le régiment participe également à la Seconde Guerre mondiale sous le nom de 299e régiment d'infanterie alpine (299e RIA).

Création et différentes dénominations

  •  : Le 299e Régiment d'Infanterie régiment de réserve du 99e Régiment d'Infanterie basé à Lyon est mobilisé à Sainte-Colombe-lès-Vienne.
  • 1939 : 299e régiment d'infanterie alpine (299e RIA)
  • 1978 : 299e régiment d'infanterie divisionnaire (299e RID) puis 299e régiment inter-armes divisionnaire (299e RIAD)

Première Guerre mondiale

Affectation

Historique

Le régiment est affecté à la 147e brigade d'infanterie de la 74e DI, au sein de la 14e région militaire[1]. La brigade se regroupe dans la région Chambéry aux ordres du Général Durupt le [2]

En décembre 1917, les deux bataillons du régiment sont renforcés par un nouveau bataillon venu du 222e RI[1].

L'Entre-deux-guerres

Le régiment rejoint les bords du Rhin (rive alsacienne) en janvier 1919[3] puis est dissous le [4].

Seconde Guerre mondiale

Le 299e régiment d'infanterie alpine est mobilisé à partir du à Lyon. Il fait partie des unités de réserve B, non destinées être directement engagées au front dès la mobilisation. Au sein de la 64e division d'infanterie, il combat pendant la bataille des Alpes face aux Italiens[5]. Il est dissout le à Lyon[6].

De 1945 à nos jours

En 1978, il est remis sur pied comme régiment de réserve, sous le nom de 299e régiment d'infanterie divisionnaire puis de 299e régiment inter-armes divisionnaire, chargé de la protection de la 51e division militaire territoriale[5].

Chefs de corps

  • -  : Lieutenant Colonel Petitjean[2]
  • -  : lieutenant-colonel Vidal[7]
  • 1939-1940 : colonel Dupont de Dinechin[6]

Drapeau

Fourragère MM.png

Il porte, brodées en lettres d'or, les inscriptions[8] :

Sa cravate est décorée de la croix de guerre 1914-1918 (avec quatre palmes pour les quatre citations à l'ordre de l'armée reçues) et porte la fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire[1].

Notes et références

  1. a b c d et e « Parcours et historique des Régiments d'Infanterie durant 14/18 », sur www.chtimiste.com (consulté le 21 septembre 2020)
  2. a et b Historique anonyme 1921, p. 3.
  3. Historique anonyme 1921, p. 31.
  4. Historique anonyme 1921, p. 32.
  5. a et b Jacques Sicard, « Gros-plan sur le 299e RIA », Militaria Magazine, no 160,‎ , p. 46-47
  6. a et b Jean-Christophe Labadie, Pascal Boucard et Bérangère Auzet, La bataille des Alpes : Les combats oubliés Ubaye - juin 1940, coll. « Exposition présentée aux Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence », (ISBN 978-2-86004-001-3, notice BnF no FRBNF42446126, lire en ligne)
  7. Historique anonyme 1921, p. 7.
  8. Décision no 12350/SGA/DMPA/SHD/DAT relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées (no 27), (lire en ligne), p. 92

Sources et bibliographie

  • JMO 147e Brigade d'infanterie
  • Historique du 299e régiment d'infanterie : la grande guerre, Bergerac, Impr. générale du sud-ouest, , 32 p., lire en ligne sur Gallica.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes