297e régiment d'infanterie

297e Régiment d'Infanterie
Création août 1914
Dissolution octobre 1918
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale

Le 297e régiment d'infanterie (297e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 97e régiment d'infanterie.

A la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations

  • Août 1914 : 297e Régiment d'Infanterie
  • Ce régiment a conservé la même dénomination jusqu'à sa dissolution à l'issue de la guerre 1914-1918.

Chefs de corps

Drapeau

Batailles inscrites sur le drapeau.

Décorations décernées au régiment

Historique des garnisons, combats et batailles du 297e RI

Première Guerre mondiale

Affectations :

1914

  • Ce régiment participe à l'offensive d'Alsace déclenchée à la fin de l'année. Il est engagé le 25 décembre à Steinbach et dans les combats de la "cote 425", où il aurait perdu 450 hommes[1].

1915

1916

Ce régiment reçoit un renfort du 34e régiment territorial.

  • Il participe à la bataille de Verdun où Il est en particulier engagé directement dans les combats menés devant Thiaumont du 23 au 30 juin 1916 pour la reprise des forts de Douaumont et de Vaux par les troupes françaises.

Lors de cette "semaine terrible", Le « journal des marches et des opérations » (JMO) du régiment[2] fait état des pertes suivantes :

  • Officiers : 12 tués, 14 blessés, 1 prisonnier ;
  • Sous officiers et soldats : 141 tués, 183 disparus, 660 blessés, aucun prisonnier.

Il est probable que la majorité des disparus et un grand nombre parmi les blessés soit rapidement venue grossir le nombre des « morts au champ d'honneur ».

1917

  • En juin, le régiment reçoit des renforts en provenance du 44e régiment d'infanterie territoriale et du 170° Régiment d'Infanterie aux fins de l'offensive de la Malmaison le 23 octobre 1917 préparée par le Général Pétain.(extraits du registre matricule du recrutement- 7e Région Militaire - Belfort).

1918

1919

Le 44° régiment d'infanterie aurait été dissous le 20 février 1919 à Metz. Le "journal des marches et des opérations" du régiment s'interrompt au 18 janvier 1919.

Le bilan général des pertes subies par le régiment durant la 1re guerre mondiale, établi dans le dernier fascicule du JMO est le suivant:

  • Pertes générales : 7575
  • Officiers : 190 se répartissant en : 52 tués, 90 blessés, 22 intoxiqués, 12 disparus, 9 décès à la suite de blessure et 1 des suites de maladie, 4 prisonniers.
  • Sous-officiers et hommes de troupe : 7385 répartis en : 1125 tués, 3921 blessés, 1265 intoxiqués, 875 disparus, 126 décès à la suite de blessure et 17 des suites de maladie, 46 prisonniers ;

Enfin il est fait état de la perte ou disparition de … 89 chevaux.

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment

(*) Bataille portée au drapeau du régiment.

Traditions et uniformes

Insigne

Devise

Personnages célèbres ayant servi au 297e RI

Gaston Lechevalier, Capitaine au 297e Régiment d’Infanterie, Chevalier de la Légion d’Honneur, décoré de la Croix de Guerre, cité à l’ordre de l’Armée, libraire-éditeur, fut tué le 22 Juin 1917. Il est inhumé au Cimetière du Montparnasse. Il était le frère aîné de Louis Lechevalier, maire adjoint du VIe arrondissement, Chevalier de la Légion d’Honneur.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources et bibliographie