290e régiment d'infanterie

290e Régiment d'Infanterie
Création août 1914
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
SAINT-GOND 1914
YPRES 1914
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Fourragères Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918

Le 290e régiment d'infanterie (290e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 90e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations

1914 : 290e Régiment d'Infanterie

Chefs de corps

  • 9 août - 2 novembre 1914 : Colonel HIRTZMANN (Blessé)
  • 2 novembre 1914 - 14 janvier 1915 : Commandant RENARD
  • 14 janvier 1915 - 4 juin 1918 : Lieutenant-colonel EGGENSPIELER (Dissolution du régiment)

Drapeau

Il porte, brodées en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions[1] :

Décorations décernées au régiment

Historique des garnisons, combats et batailles du 290e RI

Première Guerre mondiale

Affectations :

1914

Le Rambétant, Fère-Champenoise, Auberive, Ypres, Wallemolen

1915

Poperinghe, Lizerne, Pilen, Arras

1916

Aix-Noulette, Souchez, Verdun: Cote 304, Saint Hilaire, Camp de Mailly, Bouchavesnes

1917

Sailly-Saillisel, Corbeny, Hurtebise, Plateau des casemates, Nancy

1918

Grand-couronné, Reichacker, Stosswhir Dissous le 4 juin 1918

Entre-deux-guerres

Seconde Guerre mondiale

De 1945 à nos jours

Traditions et uniformes

Insigne

Devise

Personnages célèbres ayant servi au 290e RI

Notes

  1. Service Historique de la Défense, Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Indre 1418, les 68, 90, 268 et 290e RI Blog personnel

Sources et bibliographie

Historique du 290e REGIMENT D’INFANTERIE du 2 août 1914 au 4 juin 1918 – Imp. G.Dupin - Le Blanc

Un régiment de réserve en Berry, [Colonel Eggenspieler] – Bourdier – Paris – 1932