280e régiment d'infanterie

280e régiment d'infanterie
Création
Dissolution
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Garnison Narbonne
Inscriptions
sur l’emblème
ALSACE 1914
ARTOIS 1914-1915
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale

Le 280e régiment d'infanterie (280e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les deux bataillons de réserve du 80e régiment d'infanterie[1].

Création et différentes dénominations

  •  : 280e régiment d'infanterie constitué des bataillons de réserve du 80e RI.
  •  : dissolution

Chefs de corps

  •  : colonel Comte
  •  : lieutenant-colonel Poujal

(*) Officier qui devint par la suite général de brigade. (**) Officier qui devint par la suite général de division.

Drapeau

Il porte, brodées en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions[2] :

Historique des garnisons, combats et batailles du 280e RI

Le 280e RI est créé à Narbonne à la caserne Montmorency.

Première Guerre mondiale

Le , le régiment, composante de la 66e division d’infanterie (DI), embarque par voie ferrée en direction de Montbéliard. Le , il poursuit sa route vers la frontière et s'engage dans la bataille d'Alsace. En , il cantonne en Franche-Comté, puis dans les Vosges. Le , le 280e RI passe à la 58e DI. Le , il est transporté dans la région de Béthune et, est engagé à Vermelles dans la bataille de l'Artois. De juin à , il combat à Notre-Dame-de-Lorette. Relevé fin juillet, le régiment est mis au repos, et déplacé dans la région de Bergues. À l'automne 1915, le 280e RI est engagé dans la troisième bataille de l'Artois.

Le régiment est dissous le . Les soldats sont versés dans le 281e RI et le 296e RI.

Militaires tués en servant au 280e durant la Première Guerre mondiale :

Officiers tués : 11
Sous-officiers tués : 43
Caporaux et soldats tués : 545

Traditions et uniformes

Insigne

Devise

Personnages célèbres ayant servi au 280e RI

  • Caporal Louis Barthas (1879-1952) : rédacteur des Carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier.

Voir aussi

Articles connexes

Sources

Bibliographie

Notes

  1. À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.
  2. Service Historique de la Défense, Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007.