101e régiment d'infanterie

(Redirigé depuis 26e régiment d'infanterie légère)

101eRégiment d'Infanterie
Image illustrative de l’article 101e régiment d'infanterie
Image illustrative de l’article 101e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 101e RI
Insigne régimentaire du 101e RI (1939)

Création 1787
Dissolution 1940
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination Royal Liégeois
Devise En avant
Inscriptions
sur l’emblème
Marengo 1800
Bautzen 1813
Hanau 1813
Palikao 1860
L'Ourcq 1914
Prosnes 1918
Orfeuil 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Fête le 14 juin (1800, Marengo).
Batailles Première Guerre mondiale
bataille de France
Fourragères aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
2 palmes
1 étoile vermeil

Le 101e régiment d'infanterie (101e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment Royal-Liégeois, un régiment français d'Ancien Régime.

Création et différentes dénominations

Militaires du 101e Régiment d'Infanterie en 1915

Colonels/Chef de brigade

Campagnes

Italie 1794-1795 - Allemagne 1799-1800 - Italie 1800-1810 - Espagne 1811-1814 - Allemagne 1813 - Italie 1814 - France 1814-1815 - Chine 1860-1861 - Tunisie 1881-1884 - Grande Guerre 1914-1918 - France 1939-1940.

Historique des garnisons, combats et batailles du 101e RI

Ancien Régime

Le régiment est né à la révolution à la suite de l'éclatement du Régiment des Gardes Françaises. De cette dislocation sont également nés les 102e et 103e Régiments d'Infanterie[1]

Guerres de la Révolution et de l'Empire

Devient la 101e demi-brigade de première formation, par l'amalgame des

Le général Dumerbion loue beaucoup la bravoure de la 101e." J.M., 1794.

1816 à 1852

Second Empire

Un décret du 2 avril 1855 créé le 101e régiment de ligne, composé de 4 bataillons à 6 compagnies.

Les hostilités ayant cessées en Crimée, un décret du 16 avril 1856 supprima le 101e régiment de ligne[2].

Un décret du 2 mai 1859 créé de nouveau le 101e régiment d'infanterie de ligne, formé comme les autres régiments à 4 bataillons dont 3 bataillons de guerre à 6 compagnies dont 2 d'élite et un dépôt à 6 compagnies de fusiliers. Les 24 compagnies du 101e furent fournies par les 1er, 3e, 4e, 9e, 12e, 19e, 20e, 22e, 24e, 27e, 28e, 29e, 38e, 48e, 50e, 51e, 54e, 58e, 60e, 68e, 69e, 81e, 87e et 92e régiments d'infanterie.

  • 1862 : Le régiment est dissous.

Première Guerre mondiale

À la mobilisation, le régiment est caserné à Paris (Saint Cloud) et Dreux. Il fait partie de la 13e brigade, 7e division d'infanterie, 4e corps d'armée.

À la 7e division d'infanterie d'août 1914 à juin 1915.
À la 124e division d'infanterie jusqu'en novembre 1918.

1914

Combat dans les Ardennes. Le régiment avec la 7e division est déplacée sur la place forte de Paris.
Bataille de l'Ourcq, Somme, Picardie. Puis à nouveau la Somme en décembre.

1915

janvier - février : secteur de l'Aisne.
février - décembre : seconde bataille de Champagne

1916

janvier - avril : secteur de Champagne.
mai - juin : secteur de Verdun.
juin - septembre : secteur de la Marne.
septembre - décembre : secteur de Verdun.

1917

janvier - février : secteur de la Somme.
mars - avril : secteur de la Woëvre.
mai - décembre : secteur de la Marne.

1918

secteur de Champagne.
secteur de l'Aisne.

" Brillant régiment qui vient de faire preuve d'une bravoure admirable et d'un mordant irrésistible." Général Ecochard, 1918.

Entre-deux-guerres

Seconde Guerre mondiale

Formé le 9 septembre 1939 sous le nom de 101e régiment d'infanterie, il est commandé par le lieutenant-colonel Brosse. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie ; réserve A RI type NE ; il est mis sur pied par le CMI 211.

Le régiment fait partie de la 41e division d'infanterie qui renforce le sous-secteur de Marville (secteur fortifié de Montmédy) à la veille de l'offensive allemande.

Drapeau

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[3] :

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

Drapeu tricolore français avec des dates des dates de batailles au centre

Décorations

sa cravate est décoré de la Croix de guerre 1914-1918 avec 2 palmes et 1 étoile vermeil Croix de Guerre 1914 1918.jpg.

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Insigne

insigne de béret d'infanterie

Devise

En avant

Personnages célèbres ayant servi au 101e RI

  • Jean Florimond Gougelot, alors capitaine.
  • Le chirurgien Maurice Heitz-Boyer (appelé le 13 novembre 1897 au 101e R.I. de Tulle puis au 12e B.C.P. jusqu'au 21 septembre 1898). Il fur célèbre en son temps car très novateur pour l'époque. Il fut ensuite le médecin du pacha de Marrakech.

Sources et bibliographie

  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).

Notes et références

  1. Histoire de l'armée française, Pierre Montagnon, Éditions Pygmalion 1997
  2. Histoire de l'infanterie en France de Victor Louis Jean François Belhomme Vol 5 page 371
  3. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes