2007 en Belgique

2007 en Belgique

Chronologie

  • 13 février : présentation au Sénat d’un rapport de plus d’un millier de pages intitulé La Belgique docile, montrant pour la première fois la responsabilité d’une partie des autorités belges quant à l’identification et à la persécution des juifs durant la Seconde Guerre mondiale.
  • 10 juin : élections législatives fédérales. Recul du parti libéral du Premier ministre Guy Verhofstadt et du parti socialiste flamand, montée du parti chrétien-démocrate (campagne sur des thèmes régionaliste et identitaires) et du Vlaams Belang (populistes flamands).
  • 7 novembre : les parlementaires flamands de la commission ad hoc de la Chambre, votent la scission inconditionnelle de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde après que les parlementaires wallons et francophones aient quitté la séance. Le vote est acquis en raison du fait que les députés flamands possèdent à eux seuls la majorité absolue des voix à la Chambre comme au Sénat. Les négociations en vue de la formation du Gouvernement sont interrompues. Les quatre partis démocratiques francophones décident d'entamer une procédure juridique appelée « le conflit d'intérêts. »
  • 8 novembre : le roi Albert II reçoit en audience Yves Leterme et lui demande de poursuivre sa tâche de formateur, puisque les quatre partis de la coalition orange-bleue ne réclament pas sa démission.

Culture

Architecture

Littérature

Sciences

Statistiques

Notes et références

  1. « Population au 1er janvier », sur europa.eu, Eurostat (consulté le 15 août 2016).

Voir aussi