1966 au Québec

Éphémérides
Chronologie du Québec
1963 1964 1965  1966  1967 1968 1969
Décennies au Québec :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Chronologie dans le monde
1963 1964 1965  1966  1967 1968 1969
Décennies :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Économie Fantasy Football Informatique Jeu • Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
14 octobre : inauguration du métro de Montréal.
5 juin : l'Union nationale de Daniel Johnson remporte les élections avec 56 députés contre 50 pour le PLQ. Elle n'a cependant obtenu que 40,9 % du vote contre 47,6 % pour les libéraux.

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1966 au Québec.

Événements

Janvier

Plaque d'immatriculation du Québec
  • 5 janvier : Claude Prieur devient le premier président de la Caisse de dépôt et placement[1].
  • 25 janvier : ouverture de la sixième session de la 27e législature . Le Discours du Trône annonce la création d'un Conseil de recherche scientifique, et d'une Société générale de l'Habitation ainsi que la formation d'un comité chargé d'étudier l'établissement d'un régime complet d'assurance-santé[2].
  • 27 janvier : Jean Lesage écarte définitivement la formule Fulton-Favreau, mettant ainsi fin au premier grand projet de réforme de la Constitution de 1867[3].

Février

Mars

  • 28 mars : Québec signe sa première convention collective avec les 32,000 employés de la fonction publique.
  • 31 mars :
    • le gouvernement Lesage crée la Commission Rioux, chargée de faire état de l'enseignement des arts au Québec[6].
    • à la suite de la mort de 16 personnes, la brasserie Dow doit mettre fin à ses activités. Une rumeur voulait que la bière vendue par la compagnie soit la cause de ces décès. Dans l'enquête qui suivra, rien n'indiquera sa responsabilité[7].

Avril

Mai

  • 5 mai : une bombe felquiste explose à l'usine de chaussures Lagrenade, tuant sur le coup Thérèse Morin, secrétaire de l'employeur, qui tenait l'engin dans ses mains[10].

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

  • 1er décembre - Le Discours du Trône de la première session de la 28e législature  du gouvernement Johnson annonce la création du ministère de la Fonction publique et une loi instituant un "protecteur du citoyen"[22].
  • 9 décembre - La loi sur les prêts et bourses aux étudiants est adoptée.

Naissances

Décès

Article connexe

Articles généraux

Articles sur l'année 1966 au Québec

Sources et références

  1. Bilan du Siècle
  2. Louis a Rochelle. En flagrant délit de pouvoir. Boréal. 1982. p. 81
  3. a, b, c et d « Chronologie parlementaire 1965-1966 » (consulté le 7 avril 2009)
  4. Bilan du Siècle
  5. Jean-V. Dufresne, « On inaugure la chaîne de montage Renault-Peugeot à Saint-Bruno », Le Devoir,‎ , p. 1
  6. Bilan du Siècle
  7. Bilan du Siècle
  8. Bilan du Siècle
  9. Bilan du Siècle
  10. Louis Fournier. FLQ. Québec-Amérique. 1982. p. 129
  11. Voir l'article Élection générale québécoise de 1966
  12. Pierre Godin. Daniel Johnson tome 2. Éditions de l'Homme. 1980. p. 152
  13. Jean V. Dufresne, « Élu chef du RN, Gilles Grégoire affirme sa foi en l'indépendance », Le Devoir,‎ , p. 1
  14. Bilan du Siècle
  15. Bilan du Siècle
  16. « Le gouvernement étudiera à la prochaine session un nouveau projet sur l'aide aux étudiants », Le Devoir,‎ , p. 8
  17. En flagrant délit de pouvoir, p. 94
  18. FLQ, p. 136
  19. Bilan du Siècle
  20. Bilan du Siècle
  21. Bilan du Siècle
  22. En flagrant délit de pouvoir, p. 95