1949 au Québec

Éphémérides
Chronologie du Québec
1946 1947 1948  1949  1950 1951 1952
Décennies au Québec :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Chronologie dans le monde
1946 1947 1948  1949  1950 1951 1952
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Économie Fantasy • Football Informatique • Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique • Parcs de loisirs Photographie Radio • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
12 janvier : Le Devoir publie un document décrivant les problèmes d'East Broughton, envahie par la poussière d'amiante. Plusieurs habitants y ont attrapé une maladie incurable, l'amiantose. Le document accuse le gouvernement du Québec d'avoir toléré cet état de fait.
1er mai : lors d'une allocution, Mgr Joseph Charbonneau, archevêque de Montréal, prend parti pour les grévistes de l'amiante. Il déclare que « la classe ouvrière est victime d'une conspiration qui veut son écrasement », ce qui lui met à dos le gouvernement Duplessis.

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1949 au Québec.

Événements

Janvier

Février

Mars

Avril

  • 10 avril : la CTCC crée un fonds de 100 000 $ pour aider les grévistes de l'amiante[8].

Mai

  • 1er mai : lors d'une allocution, Joseph Charbonneau, archevêque de Montréal, prend parti pour les grévistes de l'amiante. Il déclare que "la classe ouvrière est victime d'une conspiration qui veut son écrasement", ce qui lui met à dos le gouvernement Duplessis[9].
  • 5 mai : l'émeute éclate à Asbestos lorsque les grévistes tentent d'empêcher les scabs d'entrer dans l'usine. Des bombes lacrymogènes sont lancées par les policiers. Le lendemain, l'acte d'émeute est lû et cinq grévistes sont arrêtés[10].

Juin

Juillet

Août

Septembre

  • 8 au 16 septembre : la ville de Québec subit la première grève d'autobus de son histoire. Finalement, les chauffeurs reviennent au travail après avoir obtenu une augmentation de 8 cents l'heure[16],[17].
  • 9 septembre : un Douglas DC-3 de la Quebec Airways s'écrase au Sault-au-Cochon à 65 km en amont de Québec. Le crash fait 23 morts.
  • 23 septembre : un citoyen de Québec, Albert Guay, est arrêté car on le soupçonne d'être impliqué dans l'affaire de Sault-au-Cochon. Le lendemain, il est accusé formellement du meurtre de sa femme, morte dans le crash[18].

Octobre

  • 11 octobre : Ottawa adopte une loi faisant de la Cour suprême le tribunal de dernière instance au pays. Le droit d'en appeler au Conseil privé de Londres est ainsi aboli[19].
  • 14 octobre : la commission municipale d'études des problèmes de la circulation et du transport à Montréal approuve la construction d'un premier réseau de métro.
  • 18 octobre : les dix premiers ministres provinciaux acceptent l'invitation de Louis St-Laurent d'assister à une conférence fédérale-provinciale en janvier prochain afin d'en venir à une entente sur des amendements à la Constitution.

Novembre

Décembre

Naissances

Décès

Articles connexes

Sources et références

  1. Jacques Lacoursière. Histoire populaire du Québec tome 4. Septentrion. 1997. p. 352
  2. a et b « Chronologie parlementaire 1946-1949 » (consulté le 12 mars 2009)
  3. Bilan du Siècle
  4. Histoire populaire du Québec', tome 4, p. 353
  5. Idem, p. 353
  6. Pierre Laporte, « Les dépenses capitales entraînent un déficit de $25,680,000 », Le Devoir,‎ , p. 6
  7. Bilan du Siècle
  8. « La C.T.C.C. crée un fonds $100,000 », Le Devoir,‎ , p. 3.
  9. Histoire populaire du Québec tome 4, p. 357-358
  10. Idem, p. 358
  11. Idem, p. 359
  12. Voir l'article Élection fédérale canadienne de 1949
  13. Histoire populaire du Québec, tome 4, p. 359
  14. « L'hon. Adélard Godbout abandonne la direction du parti libéral provincial », Le Devoir,‎ , p. 1.
  15. « Le village minier du nord, Val-Senneville, à demi-détruit par les flammes; feu de forêt maîtrisé à Nominingue », Le Devoir,‎ , p. 1.
  16. « Québec privé du service d'autobus par une grève des employés de garage », Le Devoir,‎ , p. 1
  17. « À Québec, les autobus reprennent leur service sur tous les circuits », Le Devoir,‎ , p. 1.
  18. Dollard dansereau. Causes célèbres du Québec. Leméac. 1974.
  19. Bilan du Siècle
  20. Bilan du Siècle
  21. Jean-Pierre Charbonneau. La filière canadienne. Éditions de l'Homme. 1975. p. 95
  22. Histoire populaire du Québec, p. 373
  23. « Les Témoins de Jéhovah bannis de la ville de Joliette par une résolution du conseil municipal », Le Devoir,‎ , p. 3.