1927 au Québec

Éphémérides
Chronologie du Québec
1924 1925 1926  1927  1928 1929 1930
Décennies au Québec :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Chronologie dans le monde
1924 1925 1926  1927  1928 1929 1930
Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Économie Fantasy • Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique • Parcs de loisirs Photographie • Radio • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
9 janvier : l'incendie du Laurier Palace, une salle de cinéma de Montréal, fait 78 morts, tous des enfants. Le théâtre était situé au coin des rues sainte-Catherine et Dézéry.
13 août : la pulperie de Val-Jalbert ferme définitivement ses portes. On parle de plus en plus de la disparition prochaine du village.

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1927 au Québec.

Événements

Janvier

  • 9 janvier : l'incendie du Laurier Palace, une salle de cinéma de Montréal, fait 78 morts, tous des enfants. Le théâtre était situé au coin des rues sainte-Catherine et Dézéry. Le feu a éclaté au balcon où étaient entassés 250 enfants dont plusieurs debout. Il y a eu un bouchon dans le couloir conduisant à la sortie où les victimes ont été étouffées, brûlées ou écrasées[1].
  • 11 janvier : ouverture de la quatrième session de la 16e législature [2].
  • 14 janvier : le premier ministre Louis-Alexandre Taschereau blâme la compagnie Duke-Price pour avoir fait inonder les terres bordant le lac Saint-Jean de manière illégale[3].
  • 22 janvier
    • Taschereau annonce une enquête publique sur l'affaire du Laurier Palace.
    • inauguration officielle de l'Institut scientifique franco-canadien dont le siège est à la librairie Saint-Sulpice de Montréal. Son but est de rapprocher les scientifiques français et canadiens dans leur recherche[4].
  • 25 janvier : lors de son discours du budget, le trésorier Jacob Nicol annonce des dépenses de 26 400 000 $ et des revenus de 27 200 000 $ pour l'année qui vient de s'écouler[2].

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

  • 13 août : la pulperie de Val-Jalbert ferme définitivement ses portes. On parle de plus en plus de la disparition prochaine du village[10].
  • 30 août : le juge Louis Boyer rend public son rapport sur les théâtres et les salles de cinéma. Ses conclusions se résument en quatre points : il n'y a aucune responsabilité criminelle dans l'affaire du Laurier Palace; les enfants en bas de 16 ans ne devraient pas être admis dans les salles de cinéma; les spectacles ne devraient pas être interdits le dimanche; le cinéma n'est généralement pas immoral[11].

Septembre

Octobre

Novembre

  • 3 au 10 novembre : une conférence interprovinciale a lieu à Ottawa. Le premier ministre canadien Mackenzie King veut y parler d'éventuels amendements à la Constitution.
  • 28 novembre : une lettre collective des archevêques et des évêques du Québec condamnent l'ouverture des théâtres, des cinémas et des commerces le dimanche.

Décembre

Naissances

Décès

Bibliographie

Articles connexes

Articles généraux

Articles sur l'année 1927 au Québec

Notes et références

  1. Manon Trottier et Ève Morin Desrosiers, « 9 janvier 1927 - Incendie du théâtre Laurier Palace à Montréal », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  2. a, b, c et d « Chronologie parlementaire depuis 1791. 1927 - 1929. », Informations historiques, sur www.assnat.qc.ca, Assemblée nationale du Québec, (consulté le 25 mai 2009).
  3. « L'affaire du lac Saint-Jean », Le Devoir,‎ , p. 2.
  4. Joël Tremblay, sous la direction de Charles Vincent, « 22 janvier 1927 - Inauguration officielle de l'Institut scientifique franco-canadien », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  5. Manon Trottier, « 1927 - Création de la municipalité de Dolbeau », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  6. Lacoursière 1997, p. 171.
  7. Serge Gaudreau, « 31 mars 1927 - Présentation de la série éliminatoire entre le Canadien et les Maroons de Montréal », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  8. Voir l'article Élection générale québécoise de 1927.
  9. Ève Morin Desrosiers, « 22 mai 1927 - Annonce de la démission d'Arthur Sauvé du poste de chef du Parti conservateur du Québec », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  10. Manon Trottier, « 1927 - Fermeture de l'usine de pâtes et papiers de Val-Jalbert », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  11. Ève Morin Desrosiers, « 30 août 1927 - Dépôt du rapport du juge Louis Boyer sur le cinéma », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  12. Serge Gaudreau, « 11 octobre 1927 - Élection de Richard B. Bennett au poste de chef du Parti conservateur du Canada », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  13. Eugénie Dostie-Goulet, « 31 octobre 1927 - Tenue d'élections partielles dans deux circonscriptions du Québec », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  14. Jean Cournoyer, La mémoire du Québec, , p. 1036.
  15. Ève Morin Desrosiers, « 1er décembre 1927 - Élévation de l'archevêque de Québec, Raymond-Marie Rouleau, au titre de cardinal », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).
  16. Manon Trottier et Ève Morin Desrosiers, « 14 décembre 1927 - Incendie dans le quartier Saint-Roch, à Québec », Bilan du Siècle, Université de Sherbrooke (consulté le 25 mai 2009).