1818 en France

Chronologies
Années :
1815 1816 1817  1818  1819 1820 1821
Décennies :
1780 1790 1800  1810  1820 1830 1840
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick et Québec) et États-Unis) et Europe (Belgique, France et Italie)
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs • Photographie • Santé et médecine Science Sociologie • Sport • Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1818 du calendrier grégorien.

Événements

  • 10 mars : loi Gouvion-Saint-Cyr qui réorganise l'armée française. Le recrutement se fait par engagements volontaires avec maintien d’une conscription réduite en cas d’insuffisance d’effectifs. Le service est de six, puis de sept ans, tempéré par la pratique du tirage au sort d’un contingent annuel de 60 000 hommes et du remplacement à prix d’argent. Les officiers doivent avoir servi deux ans comme sous-officiers ou bien sortir d’une Ecole militaire dans laquelle on entre sur concours.
  • 30 novembre : retrait anticipé des troupes d'occupation de France, à la suite du paiement anticipé des indemnités de guerre exigées par les Alliés.
  • 29 décembre : gouvernement constitutionnel de Decazes, axé sur la gauche (fin en 1820). Dessolles est nommé ministre des Affaires étrangères et président du Conseil (fin en 1819).

Économie et Société

  • 29 janvier : la première Caisse d'épargne est fondée en France.
  • 17 février : Karl Drais brevette en France sa draisienne, présentée l'année précédente à Mannheim, sous le nom de vélocipède[2], qui devient ensuite un nom générique et est l'origine du terme vélo utilisé dans le langage courant pour désigner une bicyclette.
  • Le budget de 1818 confirme le redressement financier de la France trois ans plus tôt au bord de la faillite puis relevé par ses vainqueurs (en particulier la banque britannique).
  • Retour de la fabrication du sucre de betterave dans le Nord de la France à partir de 1818.
  • Naissance à Paris de plusieurs centaines de goguettes où par milliers chaque semaine ouvriers et ouvrières se retrouvent pour chanter le samedi soir des chansons de leur composition.
  • Création du Haras royal de Meudon.

Articles connexes

Notes et références

  1. Serge Daget, La répression de la traite des Noirs au XIXe siècle : l'action des croisières françaises sur les côtes occidentales de l'Afrique, 1817-1850, Karthala Éditions, (ISBN 9782865377718, présentation en ligne)
  2. Bulletin des lois de la République française, vol. 6, Imprimerie nationale, (présentation en ligne)