169e division d'infanterie (France)

169edivision d'infanterie
Création 29 décembre 1916
Dissolution 11 janvier 1919
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'Infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1918 - Bataille du Matz
1918 - 3e Bataille de Picardie
1918 - Bataille de Saint-Quentin

La 169e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Les chefs de la 169e Division d'Infanterie

  • 29 décembre 1916 - 1919 : Général Serot Almeras Latour

Première Guerre mondiale

Composition

  • Infanterie
13e Régiment d'infanterie de janvier 1917 à novembre 1918
296e Régiment d'infanterie de janvier à novembre 1917 (dissolution)
39e régiment d'infanterie de novembre 1917 à octobre 1918
13e Régiment d'infanterie territoriale d'août à novembre 1918
6e Régiment de Tirailleurs de Marche d'octobre à novembre 1918
  • Cavalerie
1 escadron du 16e régiment de chasseurs à cheval
  • Artillerie
1 groupe de 75 du 17e régiment d'artillerie de campagne de janvier à juillet 1917
1 groupe de 75 du 32e régiment d'artillerie de campagne de janvier à juillet 1917
1 groupe de 75 du 36e régiment d'artillerie de campagne de janvier à juillet 1917
3 groupes de 75 du 210e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1917 à janvier 1919
102e batterie de 58 du 4e régiment d'artillerie de campagne de janvier à juillet 1917
102e batterie de 58 du 210e régiment d'artillerie de campagne à partir de juillet 1917
8e groupe de 155c du 108e régiment d'artillerie lourde de juillet 1918 à janvier 1919

Historique

1917

  • 29 décembre 1916 – 26 janvier 1917 : constitution dans la région d'Aumale. À partir du 22 janvier, transport par V.F., de Crèvecœur-le-Grand, à Sainte-Menehould ; repos.
  • 26 janvier –  : occupation d'un secteur entre l'Aisne et Maisons de Champagne : engagements fréquents, particulièrement le 15 février.
  • 1er – 17 avril : retrait du front, mouvement par étapes vers Athis ; repos et instruction.
  • 17 avril – 21 mai : mouvement vers Trépail ; instruction (éléments en secteur dans la région de Monts).
  • 21 mai –  : retrait du front, mouvement vers Sainte-Menehould ; repos.
  • – 23 février 1918 : occupation d'un secteur entre le Four de Paris et l'Aisne, réduit à gauche, le 6 février, jusque vers le bois de Beaurain.

1918

19 juillet : action locale vers Rubescourt et le Frétoy.
9 septembre : prise de Clastres ; le 19 septembre, occupation d'Essigny-le-Grand.
1er octobre : prise d'Urvillers (Bataille de Saint-Quentin) : organisation des positions conquises entre Urvillers et la voie ferrée de Saint-Quentin.
9 octobre : reprise de l'offensive : poursuite jusque vers Hauteville ; combats dans la région de l'Oise.
  • 13 octobre – 1er novembre : retrait du front ; mouvement par étapes vers Villeselve, puis transport par V.F. vers Crèvecœur-le-Grand ; repos.
  • 1er – 11 novembre : mouvement par étapes, par Montdidier, Nesle, Ham et Saint-Quentin, vers Guise, où la 169e D.I. se trouve lors de l'armistice.

Rattachements

3 – 6 avril 1918
2 août – 11 novembre 1918
6 – 23 février 1918
27 mars – 3 avril 1918
6 avril – 10 juin 1918
13 juin – 2 août 1918
22 janvier 1917 – 6 février 1918
23 février – 27 mars 1918
29 décembre 1916 – 22 janvier 1917
  • Groupement Mangin
10 – 13 juin 1918

L'Entre-deux-guerres

Seconde Guerre mondiale

L'après Seconde Guerre mondiale

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexes

Liens externes