130e division d'infanterie (France)

130e division d'infanterie
Création 8 juillet 1915
Dissolution 11 novembre 1917
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1915 - 3e bataille d'Artois
1916 - Bataille de Verdun

La 130e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Les chefs de la 130e division d'infanterie

  • 6 juillet 1915 - 19 janvier 1916 : Général Superbie
  • 19 janvier 1916 - 11 novembre 1917 : général de Toulorge

Première Guerre mondiale

Composition

  • Infanterie
39e régiment d'infanterie de juillet 1915 à novembre 1917
239e régiment d'infanterie de juillet 1915 à novembre 1917 (dissolution)
405e régiment d'infanterie de juillet 1915 à juillet 1916 (dissolution)
407e régiment d'infanterie de juillet 1915 à novembre 1917
  • Cavalerie
2 escadrons du 14e régiment de hussards de juillet 1915 à janvier 1917
2 escadrons (puis 1 escadron à partir de juillet 1917) du 7e régiment de chasseurs à cheval de janvier à novembre 1917
  • Artillerie
2 groupes de 75 du 11e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1915 à juillet 1917
1 groupe de 95 du 28e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1916 à juillet 1917
3 groupes de 75 du 211e régiment d'artillerie de campagne de juillet à novembre 1917
102e batterie de 58 du 11e régiment d'artillerie de campagne de janvier 1916 à juillet 1917
101e batterie de 58 du 211e régiment d'artillerie de campagne de juillet à novembre 1917

Historique

1915

  • 8 – 15 juillet : constitution dans la région de Moncheaux.
  • 15 juillet – 4 août : mouvement vers le front et occupation d'un secteur au nord de Neuville-Saint-Vaast.
  • 4 – 23 août : retrait du front et repos dans la région de Berles-au-Bois ; travaux vers Mont-Saint-Éloi.
  • 23 août – 6 septembre : mouvement vers le front et occupation d'un secteur entre le cimetière et le nord de Neuville-Saint-Vaast.
  • 6 – 16 septembre : retrait du front et repos à l'ouest d'Aubigny-en-Artois.
  • 16 – 23 septembre : mouvement vers le front et occupation d'un secteur entre le cimetière et le nord de Neuville-Saint-Vaast.
  • 23 septembre – 8 octobre : retrait du front : tenue prête, vers Hermaville, à intervenir dans la 3e bataille d'Artois. À partir du 25 septembre, éléments engagés vers la crête de Vimy.
  • 8 octobre – 9 novembre : occupation d'un secteur vers le sud de Roclincourt et la Scarpe.
  • 9 novembre – 17 décembre : retrait du front ; repos dans la région d'Avesnes-le-Comte, puis, à partir du 15 novembre, dans celle d'Humières.
  • 17 décembre 1915 – 1er mars 1916 : occupation d'un secteur vers Souchez et le bois de Givenchy.
21 février 1916 : attaque allemande sur le bois de Givenchy.

1916

21 et 23 juin : attaques allemandes sur le bois de Vaux Chapitre et Fleury-devant-Douaumont.
25 juin : contre-attaque française.
  • 28 juin – 24 juillet : retrait du front et transport par camions dans la région de Chevillon ; repos. À partir du 6 juillet, transport par camions dans la région de Vitry-le-François ; repos.
  • 24 juillet – 16 septembre : mouvement vers Givry-en-Argonne ; à partir du 29 juillet, occupation d'un secteur entre le Four de Paris et la Haute Chevauchée (guerre de mines).
  • 16 – 29 septembre : retrait du front ; repos et instruction dans la région de Pierrefitte.
  • 29 septembre – 23 octobre : transport par camions à Verdun et occupation d'un secteur vers le bois de Vaux Chapitre et l'ouvrage de Thiaumont.
  • 23 octobre – 7 novembre : retrait du front et transport par camions dans la région de Pierrefitte ; repos.
  • 7 novembre 1916 – 16 janvier 1917 : transport par V.F. et par camions vers le nord et occupation d'un secteur vers Trésauvaux et Châtillon-sous-les-Côtes.

1917

  • 16 – 20 janvier : retrait du front et transport par V.F. dans la région de Toul.
  • 20 janvier – 24 juin : mouvement vers le front, puis occupation d'un secteur vers Flirey et l'étang de Vargévaux.
  • 24 juin – 18 juillet : retrait du front ; repos et instruction au camp de Bois-l'Évêque. À partir du 11 juillet, transport par V.F., de la région de Toul, vers celle de Fère-en-Tardenois ; repos.
  • 18 juillet – 18 août : occupation d'un secteur vers Courtecon et la ferme Malval.
  • 18 août – 4 septembre : retrait du front ; repos dans la région de Fismes, Paars.
  • 4 – 16 septembre : occupation d'un secteur vers le plateau des Casemates et la ferme de la Creute.
  • 16 septembre – 11 novembre : retrait du front, transport par V.F., de Fismes, à Noyon ; stationnement et travaux dans la région Noyon, Salency.
  • 11 novembre : dissolution.

Rattachement

3 mars 1915 – 16 janvier 1917
16 septembre – 11 novembre 1917
11 – 16 juillet 1917
8 juillet 1915 – 3 mars 1916
16 juillet – 16 septembre 1917
  • D.A.L.
3 mars – 6 juin 1916

L'Entre-deux-guerres

Seconde Guerre mondiale

L'après Seconde Guerre mondiale

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexes

Liens externes