1. FC Nuremberg

1. FC Nuremberg
Logo du 1. FC Nuremberg
Généralités
Nom complet 1. Fußball-Club Nürnberg Verein für Leibesübungen e. V.
Surnoms Der Club
Die Legende
Der Altmeister
Der Ruhmreiche
Fondation
Couleurs Rouge et blanc
Stade Max-Morlock-Stadion
(50 000 places)
Siège Valznerweiherstrasse 200
90480 Nuremberg
Championnat actuel Bundesliga
Président Drapeau : Allemagne Andreas Bornemann
Entraîneur Drapeau : Allemagne Michael Köllner
Site web www.fcn.de
Palmarès principal
National[note 1] Championnat d'Allemagne (9)
Coupe d'Allemagne (4)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2018-2019 du FC Nuremberg
0

Le 1. FC Nuremberg (1. FC Nürnberg en allemand) est un club de football allemand, fondé le et basé à Nuremberg en Bavière. Le club évolue en Bundesliga depuis 2018.

Le club réalise ses meilleures performances dans les années 1920, remportant cinq de ses neuf titres de champions d'Allemagne sur cette période, s'imposant ainsi comme un Traditionsverein. Depuis son dernier titre en 1968, le FC Nuremberg n'a cependant plus remporté aucun titre majeur, à l'exception d'une DFB-Pokal en 2007, son quatrième trophée dans la compétition. Entre la fin du XXe et le début du XXIe siècle, le club oscille régulièrement entre la Bundesliga et la 2. Bundesliga, accrochant notamment quatre titres de champion de 2. Bundesliga, record de la compétition.

Grâce à ses bons résultats entre 1947 et 1963 qui en font le meilleur club du Süddeutscher Fußball-Verband, le 1. FC Nuremberg est désigné par la DFB comme membre fondateur de la Bundesliga, lors de sa création en 1963.

Repères historiques

Histoire

L'ascension de "Der Club"

Le 1. FC Nuremberg est fondé le 4 mai 1900 par un groupe de 18 jeunes hommes qui s'étaient rassemblés au pub local Burenhütte pour réunir une équipe engagée à jouer au football plutôt qu'au rugby, l'un des autres nouveaux sport "anglais" devenant populaire à l'époque. En 1909, l'équipe joue assez bien pour prétendre au titre de champion d'Allemagne du Sud. Après la Première Guerre mondiale, Nuremberg transforme progressivement son succès en domination du football national. Entre juillet 1918 et février 1922, l'équipe reste invaincue lors de 104 matches officiels. Dès 1919, on les appelle simplement "Der Club" en reconnaissance de leur talent et de leur style sur le terrain et en dehors, et ils deviennent l'une des équipes les plus reconnues et les plus populaires du pays.

Nuremberg affronte SpVgg Fürth lors du premier championnat national qui se déroule après la fin de la Première Guerre mondiale, battant les champions en titre 2-0. Ce serait le premier de cinq titres que le Der Club remporterait sur une période de huit ans.

La finale de 1922 est contestée par Nuremberg et Hamburger SV mais n'est jamais parvenue à une conclusion sur le terrain. Le match est annulé après trois heures et dix minutes de jeu, tirées au sort à 2-2. Dans une époque qui ne permettait pas les remplacements, ce match a été annoncé à 1-1 lorsque Nuremberg a été réduit à seulement sept joueurs et que l'arbitre a décidé à tort que le club ne pouvait pas continuer. Il s'est ensuivi des querelles considérables au sujet de la décision. La fédération allemande de football (DFB) a attribué la victoire à Hamburger SV à condition qu'ils renoncent au titre au nom du « bon esprit sportif » - ce que l'équipe a fait à contrecœur. En fin de compte, le trophée Viktoria n'a pas été officiellement remis cette année-là.

Après les années de gloire

La domination du FCN commence déjà à s'estomper lorsqu'ils remportent leur dernier trophée en 1927, alors que le jeu commence à évoluer vers une compétition plus rapide qui ne convient pas à leur approche plus lente et plus délibérée. Tandis qu'ils continuent à aligner des équipes fortes, d'autres clubs se hissent au premier rang du football allemand. En 1934, ils s'inclinent en finale face à Schalke 04, un club qui deviendra l'équipe la plus forte de l'ère du football sous le Troisième Reich. Nuremberg remportera les titres nationaux juste avant et après la Seconde Guerre mondiale en 1936 et 1948 lors de la première finale nationale de l'après-guerre, ainsi que le Tschammerpokal, le précurseur du DFB-Pokal d'aujourd'hui, en 1935 et 1939.

Dans l'ère moderne

L'après-guerre commence avec l'intégration du club dans l'Oberliga Süd, l'une des cinq meilleures divisions de l'Allemagne de l'Ouest de l'époque. Nuremberg réussit à remporter cette ligue à six reprises jusqu'en 1963, remportant le championnat national en 1948. En 1961, le FCN remporte son huitième titre national et perd la finale de l'année suivante. Une consolation dans l'équipe qui s'est emparée de son deuxième DFB-Pokal en 1962. Grâce à la force de son jeu, le club fait le choix évident d'être parmi les 16 équipes sélectionnées pour participer à la Bundesliga, la nouvelle ligue de football professionnel allemande, créée en 1963. Le « Der Club » joue en milieu de tableau pendant les premières années de la Bundesliga jusqu'en 1968, date à laquelle il se hisse en tête du classement à partir de la cinquième journée jusqu'à la fin de la saison, en route vers son premier titre de Bundesliga. Il devient le premier club à être relégué de la Bundesliga en tant que champion en titre.

Il faudra neuf ans au club pour récupérer et revenir d'un exil en deuxième division, d'abord en Regionalliga Süd, puis en 2. Bundesliga Süd. Le FCN retourne en Bundesliga pour un an en 1978, mais termine 17e et est à nouveau relégué. Ils font l'ascenseur pendant des années. Le meilleur résultat récent de l'équipe est une cinquième place en 1988.

Le début des années 1980 a également vu naître une amitié intense et de longue date entre les fans de Nuremberg et ceux de l'ancien rival Schalke 04. Les supporters s'accompagnent mutuellement lors de leurs matchs à l'extérieur, et les deux matchs de saison entre les équipes sont généralement très décontractés et hospitaliers pour tous les supporters concernés.

Au milieu des années 1990, Nuremberg a des problèmes financiers qui ont conduit à leur pénalité de six points lors de la saison 1995-96 alors qu'ils jouent en 2. Bundesliga. En conséquence, le club est relégué en troisième division. Grâce à l'amélioration de la gestion, le club finit par revenir en première division.

En 1999, cependant, le FCN subit ce qui est sans doute le pire effondrement de l'histoire de la Bundesliga. À l'approche du dernier match de la saison, le club occupe la 12e place, avec trois points et cinq buts d'avance sur l'Eintracht Francfort , qui occupe la 16e place et se dirige vers la relégation. Nuremberg clôturait la saison avec ce qui semblait être un match à domicile facile contre le SC Fribourg, qui était également confronté à la relégation. Francfort se mesure au 1. FC Kaiserslautern, les champions de la saison dernière qui se battaient pour une place en Ligue des champions de l'UEFA. C'est pourquoi le FCN commence déjà à solliciter des abonnements pour la prochaine saison de Bundesliga dans une lettre adressée aux détenteurs d'abonnements de saison en cours afin d'éviter avec succès la relégation.

Le décor était prêt pour un résultat improbable. Nuremberg perd 1-2 et Frank Baumann manque une occasion de marquer à la dernière minute. Tous les autres rivaux du FCN ont gagné, y compris Francfort, qui a mené Kaiserslautern 5-1 avec trois buts en retard - ce qui leur permet de passer devant à la différence de buts et d'envoyer le FCN à la 16e place et est dobc relégué. Le FCN n'est pas relégué parce qu'ils ont moins de points que Francfort, ni en raison d'un différentiel de buts plus faible, mais à cause de moins de buts marqués.

Le FCN rebondit et joue en Bundesliga, mais continue à flirter avec la relégation d'une saison à l'autre. Cependant, il arrive confortablement à éviter la relégation au cours de la saison 2005-06, terminant huitième de la Bundesliga. Après plusieurs années de consolidation, Nuremberg semble être de retour en Bundesliga. Le travail professionnel et parfois même spectaculaire du manager Martin Bader jusqu'au printemps 2007 (la signature de l'ancien capitaine de l'Ajax et de l'international tchèque Tomáš Galásek, par exemple, a été accueillie avec enthousiasme), ainsi que la compréhension tactique moderne du football de l'entraîneur-chef Hans Meyer, a aidé Nuremberg à développer son jeu le plus réussi depuis près de 40 ans. En mai 2007, jouer la Coupe de l'UEFA est assuré et après le triomphe sur l'Eintracht Frankfurt au DFB-Pokal, le Club participe à la finale de ce tournoi pour la première fois depuis 1982. Le 26 mai, le Club a remporté la finale contre le VfB Stuttgart en prolongation 3-2, remportant à nouveau la DFB-Pokal, 45 ans après la dernière victoire.

Lors de la première partie de saison de 2007-08, l'équipe ne réussit pas à convaincre en Bundesliga. Comme l'équipe termine deuxième du groupe A de la Coupe UEFA en 2007-08 devant le futur champion, le Zénit Saint-Pétersbourg, l'entraîneur-chef Hans Meyer est autorisé à restructurer l'équipe lors du mercato hivernal, par exemple en achetant l'attaquant international tchèque Jan Koller de L'AS Monaco.

En conséquence de l'absence d'amélioration, Meyer est remplacé par Thomas von Heesen après deux manches au deuxième tour. Ce dernier n'a pas fait beaucoup mieux, et donc le FCN est relégué après avoir terminé 16e et après avoir perdu un match à domicile 2:0 contre Schalke 04 lors de la dernière journée de championnat. Après ne pas avoir répondu aux attentes de dominer la 2. Bundesliga, Von Heesen démissionne en août et est remplacé par son entraîneur adjoint, Michael Oenning. Après un départ lent, Oenning est en mesure de guider Nuremberg vers une troisième place et une finale contre Energie Cottbus, 16e. Nuremberg remporte les séries éliminatoires 5-0 sur l'ensemble des deux matches, rejoignant ainsi la Bundesliga. Le club a toutefois été rétrogradé après la saison 2013-14, terminant 17e avec une défaite finale contre Schalke 04. Le club termine troisième lors de la saison 2015-16 et s'est qualifié pour les play-offs de promotion en Bundesliga, mais perd contre l'Eintracht Francfort et doit donc rester en 2. Bundesliga pour 2016-17.

Palmarès et résultats

Titres et distinctions

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Palmarès du 1. FC Nuremberg
Compétitions nationales

(*)Record

Personnalités du club

Effectif actuel

Effectif professionnel du FC Nuremberg de la saison 2018-2019
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[note 2] Nom Date de naissance Sélection[note 3] Club précédent
1 G Drapeau de l'Allemagne Bredlow, FabianFabian Bredlow 02/03/1995 (23 ans) Allemagne -20 ans Hallescher FC
26 G Drapeau de l'Allemagne Mathenia, ChristianChristian Mathenia 31/03/1992 (26 ans) Hambourg SV
30 G Drapeau de l'Allemagne Klandt, PatricPatric Klandt 29/09/1983 (35 ans) SC Fribourg
2 D Drapeau de l'Allemagne Goden, KevinKevin Goden 22/02/1999 (19 ans) Allemagne -19 ans 1. FC Cologne
4 D Drapeau du Brésil , EwertonEwerton 23/03/1989 (29 ans) Sporting Portugal
8 D Drapeau de l'Allemagne flèche vers la droite Bauer, RobertRobert Bauer 09/04/1995 (23 ans) Allemagne -20 ans Werder Brême
20 D Drapeau de l'Autriche Jäger, LukasLukas Jäger 12/02/1994 (24 ans) Autriche espoirs SC Rheindorf Altach
22 D Drapeau de l'Allemagne Valentini, EnricoEnrico Valentini 20/02/1989 (29 ans) Karlsruher SC
23 D Drapeau de l'Allemagne Leibold, TimTim Leibold 30/10/1993 (25 ans) Allemagne espoirs VfB Stuttgart
28 D Drapeau de l'Allemagne Mühl, LukasLukas Mühl 27/01/1997 (21 ans) Allemagne -20 ans Formé au club
33 D Drapeau de l'Autriche Margreitter, GeorgGeorg Margreitter 07/11/1988 (30 ans) Autriche espoirs Wolverhampton Wanderers
34 D Drapeau de l'Allemagne Lippert, DennisDennis Lippert 20/02/1996 (22 ans) Formé au club
17 M Drapeau de l'Allemagne Löwen, EduardEduard Löwen 28/01/1997 (21 ans) Allemagne espoirs Formé au club
18 M Drapeau de l'Allemagne Behrens, HannoHanno Behrens 26/03/1990 (28 ans) SV Darmstadt 98
29 M Drapeau de l'Allemagne Erras, PatrickPatrick Erras 21/01/1995 (23 ans) Formé au club
31 M Drapeau de la République tchèque Petrák, OndřejOndřej Petrák 11/03/1992 (26 ans) République tchèque espoirs SK Slavia Prague
35 M Drapeau de l'Allemagne Fuchs, AlexanderAlexander Fuchs 05/01/1997 (21 ans) Formé au club
37 D Drapeau de l'Allemagne flèche vers la droite Tillman, TimothyTimothy Tillman 04/01/1999 (19 ans) Allemagne -19 ans Werder Brême
7 A Drapeau du Cameroun Salli, EdgarEdgar Salli 17/08/1992 (26 ans) Cameroun AS Monaco
9 A Drapeau de la Suède Ishak, MikaelMikael Ishak 31/03/1993 (25 ans) Suède Randers FC
10 A Drapeau de l'Allemagne Kerk, SebastianSebastian Kerk 17/04/1994 (24 ans) Allemagne -20 ans SC Fribourg
11 A Drapeau de la Slovaquie Zreľák, AdamAdam Zreľák 05/05/1994 (24 ans) Slovaquie FK Jablonec
14 A Drapeau du Japon flèche vers la droite Kubo, YuyaYuya Kubo 24/12/1993 (24 ans) Japon La Gantoise
19 A Drapeau de l'Allemagne Knöll, TörlesTörles Knöll 13/09/1997 (21 ans) Allemagne -20 ans Hambourg SV
21 A Drapeau de l'Allemagne Palacios Martínez, FedericoFederico Palacios Martínez 09/04/1995 (23 ans) Allemagne -19 ans RB Leipzig
24 A Drapeau des Pays-Bas Misidjan, VirgilVirgil Misidjan 14/07/1993 (25 ans) Pays-Bas -20 ans Ludogorets Razgrad
999 A Drapeau du Brésil flèche vers la droite Pereira, MatheusMatheus Pereira 05/05/1996 (22 ans) Sporting CP
Entraîneur(s)
  • Drapeau : Allemagne Michael Köllner
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Allemagne Manuel Klökler
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Allemagne Tobias Dippert
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute
  • Drapeau : Allemagne Günter Jonczyk
  • Drapeau : Allemagne Sven Brechetsbauer
  • Drapeau : Allemagne Sascha Rurainski

Légende

Entraîneurs

Spiksley (1913-14)   Kürschner (1921-22)   Spiksley (1927)   Michalke (1927-28)   Konrád (1930-32)   Schaffer (1932-35)   Michalke (1935-36)   Orth (1936-39)   Riemke (1939-41)   Schmidt (1941-45)   Michalke (1946-47)   Schmitt (1947-49)   Schmidt (1950-52)   Riemke (1952-54)   Binder (1955-60)   Widmayer (1960-63)   Csaknády (1963-65)   Baumann (1964-65)   Csaknády (1965-66)   Vincze (1966-67)   Merkel (1967-69)   Klötzer (1969-70)   Thomas (1970-71)   Čajkovski (1971-73)   Tilkowski (1973-76)   Buhtz (1976-78)   Kern (1978-79)   Gebhardt (1979)   Vliers (1979)   Gebhardt (1979-80)   Klug (1981-83)   Kröner (1983)   Höher (1984-88)   Gerland (1988-90)   Haan (1990-91)   Entenmann (1991-93)   Renner (1993-94)   Zobel (1994)   Sebert (1994-95)   Gerland (1995-96)   Entenmann (1996-97)   Magath (1997-98)   Reimann (1998)   Rausch (1998-2000)   Augenthaler (2000-03)   Wolf (2003-05)   Meyer (2005-08)   von Heesen (2008)   Oenning (2008-2009)   Hecking (2009-2012)   Wiesinger (2012-2013)   Verbeek (2013-2014)   Prinzen (2014-2014)   Ismaël (2014-2014)   Weiler (2014-2016)   Schwartz (2016-2017)   Köllner (2017--)  [2]

Joueurs emblématiques

Articles Connexes

Annexes

Notes et références

Notes

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références

  1. a b et c https://www.transfermarkt.de/1-fc-nurnberg/startseite/verein/4
  2. (de) « Club-Trainer seit 1963 », 1. Fußball-Club Nürnberg e.V. (consulté le 3 septembre 2017)

Bibliographie

  • Matthias Hunger: Im Bann der Legende. Verlag Schmidt, Neustadt 2010, (ISBN 978-3-87707-799-3) (allemand)
  • Christoph Bausenwein, Harald Kaiser, Bernd Siegler: Legenden: Die besten Club-Spieler aller Zeiten. Verlag Die Werkstatt, Göttingen 2010, (ISBN 978-3-89533-722-2) (allemand)
  • Jon Goulding: For Better or for Wurst. Vanguard Press, 2009, (ISBN 978-1843865513) (anglais)
  • Christoph Bausenwein, Harald Kaiser, Bernd Siegler: Die Legende vom Club. Die Geschichte des 1. FC Nürnberg. Verlag Die Werkstatt, Göttingen 2006, (ISBN 3-89533-536-3) (allemand)
  • Christoph Bausenwein, Bernd Siegler, Herbert Liedel: Franken am Ball. Geschichte und Geschichten eines Fußballjahrhunderts, Würzburg, Echter Verlag, 2003 (ISBN 3-429-02462-5) (allemand)
  • Christoph Bausenwein, Bernd Siegler: Das Club-Lexikon. Verlag Die Werkstatt, Göttingen 2003, (ISBN 3-89533-376-X) (allemand)
  • Christoph Bausenwein, Harald Kaiser, Herbert Liedel: 1. FCN, Der Club, 100 Jahre Fussball. Tümmels, Nürnberg 1999, (ISBN 3-921590-70-1) (allemand)

Lien externe