Évolution territoriale de l'Allemagne

L'évolution territoriale de l'Allemagne est l'ensemble des modifications des territoires de ce pays survenus au cours de son histoire, qui a conduit au territoire allemand tel qu'il est aujourd'hui.

Jusqu'à l'unification

Empire allemand

Carte de l'Empire allemand entre 1871 et 1918, mettant en évidence les différents États le composant.
Étendue de l'empire colonial allemand en 1914.

L'Allemagne est unifiée le et l'Empire allemand est proclamé. Il réunit les territoires de la Confédération de l'Allemagne du Nord, du royaume de Bavière, du royaume de Wurtemberg, du grand-duché de Bade et du grand-duché de Hesse. Le , le traité de Francfort est signé : la Troisième République perd l'Alsace-Moselle qui forme en Allemagne le territoire d'Alsace-Lorraine.

À la fin du XIXe siècle, l'Allemagne constitue un empire colonial. Le est créé le protectorat du Togoland, première colonie allemande en Afrique. Suivent la colonisation du Sud-Ouest africain allemand (), de la Nouvelle-Guinée allemande (), de l'Afrique orientale allemande (), du Kamerun (), du protectorat du Wituland (), et des Samoa allemandes ().

En 1890, le Royaume-Uni cède Heligoland à l'Allemagne.

Le , l'Allemagne entre dans la Première Guerre mondiale en déclarant la guerre à la Russie, et dans les jours suivants à la France, au Royaume-Uni et à la Belgique. Dès les premiers temps de la guerre, l'Allemagne envahit à l'ouest le Luxembourg, la Belgique et le nord-est de la France, et à l'est une partie de l'Empire russe (Pologne, Lituanie, Lettonie), tandis que les colonies allemandes sont envahies par les forces britanniques, françaises et japonaises.

Le , le traité de Brest-Litovsk met fin au front de l'Est. La Russie renonce à la Finlande, aux futurs pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), à la Pologne, à la Biélorussie et à l'Ukraine, les cédant implicitement à l'Empire allemand. Celui-ci n'a pas cependant les moyens d'occuper durablement ces territoires avant sa défaite sur le front de l'Ouest. En , la révolution allemande entraîne l'abdication de Guillaume II et la fin de l'Empire allemand, remplacé par la république de Weimar (dont la constitution sera adoptée le ), tandis que l'Allemagne signe l'armistice marquant la fin des combats de la Première Guerre mondiale.

République de Weimar

Modification territoriale de l'Allemagne après la Première Guerre mondiale.

Le traité de Versailles, signé le , entraîne pour l'Allemagne la perte de 15 % de son territoire européen ainsi que de la totalité de ses colonies. En Europe, les modifications suivantes sont apportées :

Le , après un plébiscite, l'Allemagne perd le contrôle du Schleswig du Nord, qui est dès lors administré par le Danemark. Le , un autre plébiscite donne un tiers de la Haute-Silésie à la Pologne.

Le , les troupes belges et françaises occupent Duisbourg et Düsseldorf. Puis, le , les troupes françaises occupent le reste de la Ruhr. En réaction, la République rhénane est proclamée le , avant d'être dissoute le . L'occupation de la Ruhr prend fin le .

Troisième Reich

Carte de la « Grande Allemagne » en 1941, avec l'historique des annexions, les populations et les km2, tirée de l'Atlas pour le Soldat (une publication officielle de l'O.K.H.).
Étendue du Troisième Reich en 1943. En rouge, les limites de l'Allemagne en 1933 lors de l'accession au pouvoir de Hitler ; en violet, les régions annexées avant la Seconde Guerre mondiale ; en brun, les zones annexées avant 1943.

Le Parti nazi prend le pouvoir le , entraînant la dissolution des institutions de la République de Weimar et l'instauration du Troisième Reich.

Le , après plébiscite, le territoire du Bassin de la Sarre revient à l'Allemagne. Le , le pays occupe militairement la zone jusque là démilitarisée de la Rhénanie. Le , l'Allemagne annexe de l'Autriche lors de l'Anschluss. Le , le pays annexe les Sudètes au détriment de la Tchécoslovaquie. Suivent l'occupation du protectorat de Bohême-Moravie le , puis l'occupation et l'annexion du territoire de Memel, alors sous contrôle de la Lituanie, le .

Le , l'Allemagne envahit la Pologne, déclenchant la Seconde Guerre mondiale. Jusqu'en 1943, l'Allemagne annexe les territoires suivants :

Depuis 1945

Carte de l'Allemagne en 1945 indiquant les zones d'occupation et les régions annexées par d'autres pays.

L'Allemagne capitule le 8 mai 1945. Le est formé le Conseil de contrôle allié organisant l'occupation de l'Allemagne. Le pays, ainsi que Berlin, est partagé en quatre zones d'occupation, américaine, britannique, française et soviétique.

La conférence de Potsdam prend fin le . L'Allemagne perd définitivement tous les territoires annexés après 1937. La Prusse-Orientale est partagée entre la Pologne et l'Union soviétique. La Pologne reçoit en outre une large partie du territoire allemand, principalement à l'est de la ligne Oder-Neisse, réduisant la superficie de l'Allemagne de 25 % par rapport à 1937. Des projets de démembrement complet de l'Allemagne sont évoqués, mais ne seront pas poursuivis.

Le , les zones d'occupation américaine et britannique sont fusionnées au sein de la Bizone, auxquels se joindra la zone française le pour former la Trizone. Par ailleurs, le , le protectorat de la Sarre est constitué. Le  : les représentants soviétiques quittent le Conseil de contrôle allié, en représailles des décisions prises lors de la conférence de Londres.

Le , est créée la République fédérale d'Allemagne (RFA, ou Allemagne de l'Ouest), sur le territoire de la Trizone. Berlin-Ouest ne fait pas partie de la RFA et reste sous contrôle allié jusqu'en 1991 ; la capitale de l'État est Bonn. Le , est créée la République démocratique allemande (RDA, ou Allemagne de l'Est), sur le territoire occupé par l'Union soviétique.

Par les accords de Görlitz signés le , l'Allemagne de l'Est reconnaît la ligne Oder-Neisse comme frontière orientale de son territoire. En 1952 est opérée une réorganisation administrative de l'Allemagne de l'Est : les Länder sont remplacés par 14 districts. En 1955, l'Union soviétique proclame la souveraineté complète de l'Allemagne de l'Est sur son territoire. L'autorité est-allemande sur Berlin-Est ne sera jamais reconnue par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni.

Le , la Sarre est réintégrée à l'Allemagne de l'Ouest après un référendum tenu le .

En 1990 a lieu la réunification de l'Allemagne. Le est signé le traité de Moscou par les deux Allemagnes, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l'Union soviétique. La réunification est effective le . Les anciens Länder d'Allemagne de l'Est, abolis en 1952, sont recréés. Le , l'Allemagne réunifiée reconnaît le tracé de sa frontière avec la Pologne. Le , le traité de Moscou est ratifié par l'Allemagne. Le pays devient souverain sur l'intégralité de son territoire et réitère la reconnaissance de ses frontières actuelles.

Notes et références

Annexes

Articles connexes