Équipe du Pérou féminine de football

Drapeau : Pérou Équipe féminine du Pérou
Écusson de l' Équipe féminine du Pérou
Généralités
Confédération CONMEBOL
Couleurs Blanc et rouge
Surnom La Blanquirroja, La Rojiblanca
(Les rouge et blanc).
Classement FIFA en augmentation64e (13 décembre 2019)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Brésil Doriva Bueno
Rencontres officielles historiques
Premier match Brésil Drapeau : Brésil 15 - 0 Drapeau : Pérou Pérou
()
Plus large victoire Pérou Drapeau : Pérou 6 - 1 Drapeau : Paraguay Paraguay
()
Plus large défaite Brésil Drapeau : Brésil 15 - 0 Drapeau : Pérou Pérou
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Copa América féminine Phases finales : 6
Médaille de bronze, Amérique du Sud Troisième en 1998
Jeux panaméricains Phases finales : 1
1er tour en 2019
Jeux olympiques Phases finales : 0

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe du Pérou féminine de football en 2020

L'équipe du Pérou féminine de football (en espagnol : « Selección femenina de fútbol del Perú ») est l'équipe nationale qui représente le Pérou dans les compétitions majeures de football féminin : la Coupe du monde, les Jeux olympiques et la Copa América féminine.

Histoire

L'équipe péruvienne de football obtient son meilleur résultat lors de sa première participation à un tournoi international, en l'occurrence le Sudamericano Femenino 1998 en Argentine, où elle se hisse sur le podium (3e place). Paradoxalement elle connaît sa pire défaite lors de ce même tournoi, en étant laminée par le Brésil sur un terrible score de 15 à 0.

Cinq ans plus tard, le Pérou organise le Sudamericano Femenino 2003 et accède au 2d tour (4e place). En 2005, l'équipe obtient son premier titre lorsqu'elle remporte les Jeux bolivariens en Colombie, en battant en finale le pays hôte 3-0[2].

En juin 2019, en signant pour la section féminine du Millonarios FC de Colombie, Fabiola Herrera devient la première joueuse péruvienne à s'expatrier[3]. Son exemple sera suivi en 2020 par d'autres joueuses (Pierina Núñez, Xioczana Canales, Melissa Díaz Caballero, Katherine Esponoza, Claudia Cagnina) parties évoluer en Europe[4].

Le Pérou étant organisateur des Jeux panaméricains de 2019, la sélection se retrouve qualifée d'office à l'épreuve de football desdits Jeux pour la première fois de son histoire. Néanmoins, elle se retrouve rapidement éliminée après deux défaites d'affilée face à l'Argentine (0-3) et le Costa Rica (1-3)[5].

Résultats

Parcours dans les compétitions internationales

Coupe du monde

La sélection péruvienne n’a jamais participé à la Coupe du monde.

Performances en Coupe du monde
Édition Performance J V N D Bp Bc
1991-1995 Ne participe pas
1999-2019 Non qualifiée
Drapeau : Inconnu 2023 À venir
Total 0/8 0 0 0 0 0 0

Jeux olympiques

La sélection péruvienne n’a jamais participé aux Jeux olympiques.

Performances aux Jeux olympiques
Édition Performance J V N D Bp Bc
1996 Ne participe pas
2000-2020 Non qualifiée
Drapeau : France 2024 À venir
Total 0/7 0 0 0 0 0 0

Copa América féminine

La sélection péruvienne a participé à la Copa América féminine à six reprises.

Performances en Copa América féminine
Édition Performance J V N D Bp Bc
1991-1995 Ne participe pas
Drapeau : Argentine 1998 Troisième 6 3 2 1 9 21
Drapeau : Pérou 2003 Quatrième 5 2 1 2 6 7
Drapeau : Argentine 2006 1er tour 4 1 0 3 3 7
Drapeau : Équateur 2010 1er tour 4 0 0 4 3 9
Drapeau : Équateur 2014 1er tour 4 0 1 3 1 4
Drapeau : Chili 2018 1er tour 4 0 1 3 1 12
Total 6/8 27 6 5 16 23 60

Autres

Parcours aux Jeux panaméricains
Édition Performance J V N D Bp Bc
1999-2015 Ne participe pas
Drapeau : Pérou 2019 1er tour 4 0 1 3 2 8
Drapeau : Chili 2023 À venir
Total 1/6 4 0 1 3 2 8
Parcours aux Jeux bolivariens[note 1]
Édition Performance J V N D Bp Bc
Drapeau : Colombie 2005 Vainqueur 6 6 0 0 19 1
Drapeau : Bolivie 2009 1er tour 4 0 1 3 4 11
Total 2/2 10 6 1 3 23 12

Palmarès

Classement FIFA

Classement FIFA de l'équipe du Pérou
Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Classement mondial 39 38 34 41 40 117 45 54 51 131 118 57 61 128 57 65 64
Classement Conmebol 4 4 2 3 3 - 4 6 6 - - 7 7 - 5 8 7

Personnalités historiques

Joueuses

Effectif actuel

Liste des 18 joueuses convoquées pour les Jeux panaméricains de 2019[6].

Sélectionneur Drapeau : Brésil Doriva Bueno
Nom Date de naissance (âge) Club
Gardiennes
01 Karla López (21 ans) Drapeau : Pérou Univ. de Deportes
12 Maryory Sánchez (22 ans) Drapeau : Pérou Sporting Cristal (féminines)
Défenseuses
02 Stephanie Vásquez (25 ans) Drapeau : Pérou Univ. de Deportes
03 Even Pizango (26 ans) Drapeau : Pérou Univ. de Deportes
04 Katarina Comesaña  (27 ans) Drapeau : États-Unis MVLA Wolves
06 Amparo Chuquival (28 ans) Drapeau : Pérou JC Sport Girls
13 Esthefany Espino (20 ans) Drapeau : Pérou Univ. de Deportes
14 Kiara Ortega (27 ans) Drapeau : Pérou Sporting Cristal (féminines)
Milieux
05 Cindy Novoa (24 ans) Drapeau : Pérou Univ. de Deportes
08 Scarleth Flores (23 ans) Drapeau : Pérou Univ. de Deportes
11 María José López (34 ans) Drapeau : Pérou Sporting Cristal (féminines)
15 Sandra Arévalo (21 ans) Drapeau : Pérou Sporting Cristal (féminines)
16 Gretta Martínez (22 ans) Drapeau : Pérou Sporting Cristal (féminines)
17 Emily Flores (29 ans) Drapeau : Pérou Univ. César Vallejo (féminines)
Attaquantes
07 Gladys Dorador (31 ans) Drapeau : Pérou Sporting Cristal (féminines)
09 Miryan Tristán Capitaine (34 ans) Drapeau : Pérou Deportivo Municipal (féminines)
10 Steffani Otiniano (27 ans) Drapeau : Pérou Univ. de Deportes
18 Pierina Núñez (20 ans) Drapeau : Espagne EDF Logroño (féminines)

Anciennes joueuses

  • Vivian Ayres
  • Talía Azcárate
  • Kira Bilecki
  • Lorena Bosmans
  • Adriana Dávila
  • Deysi Grández
  • Marisella Joya
  • Gabriela León
  • Cinthya Morote
  • Connie Puerta
  • Susana Quintana
  • Olienka Salinas
  • Maricarmen Texeira
  • Evelyn Villacrez

Sélectionneurs

  • Drapeau : Espagne Marta Tejedor [11],[12] (2013-2016)
  • Drapeau : Pérou Vivian Ayres[13] (2017)
  • Drapeau : Pérou Ytalo Manzo[14] (2018)
  • Drapeau : Brésil Doriva Bueno[15] (2018-)

Notes et références

Notes

  1. Depuis 2013, la compétition est jouée par les sélections féminines U20.

Références

  1. « Classement mondial féminin de la FIFA », sur fr.fifa.com, (consulté le 20 décembre 2019).
  2. (es) « Chicas del fútbol se llenaron de oro en los Juegos Bolivarianos », sur www.larepublica.pe, (consulté le 5 juillet 2019).
  3. (es) Pablo Bargueño, « Histórico: Fabiola Herrera, primera futbolista peruana que jugará en el extranjero », sur peru.as.com, (consulté le 7 juillet 2019).
  4. (es) « Xioczana Canales, Pierina Núñez y las futbolistas peruanas que juegan en Europa », sur www.elbocon.pe, (consulté le 18 janvier 2020).
  5. (es) « Lima 2019: Perú perdió ante Costa Rica en fútbol femenino y quedó eliminado », sur www.andina.pe, (consulté le 1er août 2019).
  6. (es) Eduardo Combe, « Todo lo que debes saber de las selecciones peruanas y del fútbol en los Juegos Panamericanos Lima 2019 », sur www.depor.com, (consulté le 24 juillet 2019).
  7. (es) Diego Urbina, « Joyas de bronce », sur www.dechalaca.com, (consulté le 11 mars 2018).
  8. (es) Aldo Ramírez, « Lisandro Barbarán: El gran varón », sur www.dechalaca.com, (consulté le 11 mars 2018).
  9. (es) « Chicas superan 2-1 a Panamá », sur www.larepublica.pe, (consulté le 11 mars 2018).
  10. (es) « La selección peruana de fútbol femenino jugará la Copa América », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 11 mars 2018).
  11. (es) Alonso Cantuarias, « Tejedora de un sueño », sur www.dechalaca.com, (consulté le 11 mars 2018).
  12. (es) « DT Marta Tejedor dejó selecciones femeninas de FPF », sur www.ovacion.pe, (consulté le 11 mars 2018).
  13. (es) « Fútbol femenino: Perú perdió 12-0 contra Chile en Santiago », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 11 mars 2018).
  14. (es) « Ytalo Manzo, DT de Perú: “Los resultados no han sido buenos, pero como experiencia nos sirve muchísimo” », sur www.cafemchile2018.cl (consulté le 13 avril 2018).
  15. (es) Daniel Orrego, « Para que este sea más Bueno », sur www.dechalaca.com, (consulté le 11 janvier 2019).

Annexes

Articles connexes

Liens externes