Équipe du Maroc de football à la Coupe du monde 2018

Équipe du Maroc de football à la Coupe du monde 2018

Fédération FRMF

Organisateur(s) Drapeau de la Russie Russie
Participation 5e
Meilleure performance Huitièmes de finale (1986)
Sélectionneur Drapeau : France Hervé Renard
Capitaine Mehdi Benatia
Meilleur buteur Khalid Boutaïb
Youssef En-Nesyri (1 but)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe du Maroc de football à la Coupe du monde

L’équipe du Maroc de football participe à la Coupe du monde de football de 2018 organisée en Russie du 14 au .

Préparation de l'événement

Contexte

Après deux ans sans disputer de matchs ou de compétitions officiels, l'équipe nationale du Maroc entre en lice pour les qualifications de la Coupe du monde de football de 2018 en novembre 2015.

Qualification

Le Maroc qui est encore sous la houlette de Badou Zaki débute les éliminatoires du Mondial à partir du deuxième tour. Ainsi les coéquipiers de Mehdi Benatia ont dû affronter la Guinée-équatoriale dans un match aller-retour. La première manche s'est tenue au Maroc, les Lions de l'Atlas se sont imposés sur le score de 2-0. Malgré une défaite au match retour (1-0), le Maroc se qualifie tout de même pour le dernier tour profitant de son résultat à l'aller.

Le 16 février 2016, Hervé Renard est désigné sélectionneur du Maroc et succède ainsi à Zaki. Le Français a donc pour mission de qualifier les Lions de l'Atlas à la CAN 2017 et à la Coupe du monde de football 2018.

1er Match Maroc Drapeau : Maroc 2 – 0 Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale Stade Adrar, Agadir

El Arabi But inscrit après 30 minutes 30e
Bammou But inscrit après 66 minutes 66e

2e Match Guinée équatoriale Drapeau : Guinée équatoriale 1 – 0 Drapeau : Maroc Maroc Stade Nkoantoma, Bata

Da Gracia But inscrit après 14 minutes 14e

À la suite du tirage au sort, le Maroc a hérité du groupe C composé du Gabon, de la Côte d'Ivoire et du Mali.

Après deux matchs nuls vierges consécutifs lors des deux premières journées, l'équipe nationale du Maroc a du attendre sa troisième rencontre du groupe pour gagner, et ce en affrontant son homologue malienne à Rabat en gagnant sur un score de 6-0. Le Mali devait absolument s'imposer la journée suivante pour pouvoir espérer toujours se qualifier, mais il n'y est pas arrivé et a dû concéder un match nul 0-0 face aux Marocains[1].

Ainsi lors de la 5e journée de la phase de groupes, la Côte d'Ivoire ne réussit pas à s'imposer face aux Maliens (0-0 à Bamako). Le Maroc recevait le lendemain le Gabon à Casablanca dans un match qui se joue à guichet fermé. La rencontre se termine par un 3-0 en faveur des hommes d'Hervé Renard grâce notamment à un triplé de Khalid Boutaïb. Les Lions profitent du faux-pas des Éléphants ivoiriens qui se font devancer par les Marocains dans le tableau.

Nouveau leader du classement, le Maroc doit affronter son dauphin la Côte d'Ivoire à Abidjan le 11 novembre 2017. Sachant que le match nul pouvait suffire aux Marocains afin de valider leur ticket pour Russie 2018, ces derniers font mieux, ils s'imposent en terre ivoirienne avec la manière[2] sur le score de 2 buts à 0. C'est la première fois que le Maroc obtient une victoire en Côte d'Ivoire dans l'histoire des confrontations entre les deux nations .Ainsi, les Lions de l'Atlas s'imposent pour la deuxième fois consécutive face aux Éléphants après leur victoire à la CAN 2017 (1-0).

Le Maroc boucle sa campagne de qualification pour le Mondial 2018 en n'encaissant aucun but. Chose qu'aucune nation qualifiée pour ce mondial n'a réalisé lors de ses éliminatoires.


Classement du groupe C — mise à jour : 11 novembre 2017 (6e journée)
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Maroc Drapeau : Côte d'Ivoire Drapeau : Gabon Drapeau : Mali
1 Drapeau : Maroc Maroc 12 6 3 3 0 11 0 +11 Drapeau : Maroc Maroc 0-0 3-0 6-0
2 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 8 6 2 2 2 7 5 +2 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 0-2 1-2 3-1
3 Drapeau : Gabon Gabon 6 6 1 3 2 2 7 -5 Drapeau : Gabon Gabon 0-0 0-3 0-0
4 Drapeau : Mali Mali 4 6 0 4 2 1 9 -8 Drapeau : Mali Mali 0-0 0-0 0-0





Préparation

Séjour et hébergement

Après un stage de préparation de 10 jours à Crans-Montana[3] en Suisse entre le 27 mai[4] et le 6 juin pour deux matchs amicaux au Stade de Genève (vs Ukraine et Slovaquie), la sélection se déplacera ensemble de l'aéroport de Genève jusqu'à Tallinn en avion pour un match amical face à l'Estonie. Ils y resteront 4 jours, jusqu'au soir du 9 juin 2018[5] avant de prendre l'avion pour la Russie vers 5h du matin[6]. Hervé Renard fera le choix de la ville de Voronej situé au sud est de Moscou, à plus de 460 kilomètres de Moscou. Il est d’ailleurs le seul parmi les 32 sélectionneurs au Mondial à avoir choisi cette ville. L’équipe nationale s’est entraîné au Stadium Sheika et a résidé au Voronezh Mariott Hôtel[7] pendant 18 jours, jusqu'au soir du 25 juin 2018.

Maillot

Joueurs et encadrement

Le , Hervé Renard annonce une liste de 26 joueurs, composée de 23 sélectionnés et 3 réservistes[8].

La liste définitive des 23 joueurs a été finalement annoncée le : Youssef En-Nesyri, initialement réserviste, prendra part au Mondial à place de Badr Banoune[9].

Numéro / Nom Équipe actuelle Date de naissance et âge* J. Buts Yellow card.svg Yellow card.svgRed card.svg Red card.svg
Gardiens de but
01 Yassine Bounou Drapeau : Espagne Gérone FC (27 ans) 0 0 0 0 0
12 Munir Mohand Mohamedi Drapeau : Espagne CD Numancia (29 ans) 3 0 1 0 0
22 Ahmed Reda Tagnaouti Drapeau : Maroc Ittihad de Tanger (22 ans) 0 0 0 0 0
Défenseurs
02 Achraf Hakimi Drapeau : Espagne Real Madrid (19 ans) 3 0 1 0 0
03 Hamza Mendyl Drapeau : France LOSC Lille (20 ans) 0 0 0 0 0
04 Manuel da Costa Drapeau : Turquie İstanbul Başakşehir (32 ans) 3 0 1 0 0
05 Mehdi Benatia Capitaine Drapeau : Italie Juventus FC (31 ans) 2 0 1 0 0
06 Romain Saïss Drapeau : Angleterre Wolverhampton FC (28 ans) 2 0 0 0 0
17 Nabil Dirar Drapeau : Turquie Fenerbahçe SK (32 ans) 2 0 0 0 0
Milieux de terrain
07 Hakim Ziyech Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam (25 ans) 3 0 0 0 0
08 Karim El Ahmadi Drapeau : Pays-Bas Feyenoord Rotterdam (33 ans) 3 0 2 0 0
10 Younès Belhanda Drapeau : Turquie Galatasaray SK (28 ans) 3 0 0 0 0
11 Fayçal Fajr Drapeau : Espagne Getafe CF (29 ans) 2 0 0 0 0
14 Mbark Boussoufa Drapeau : Émirats arabes unis Al-Jazira Club (33 ans) 3 0 1 0 0
15 Youssef Aït Bennasser Drapeau : France SM Caen (21 ans) 0 0 0 0 0
18 Amine Harit Drapeau : Allemagne FC Schalke 04 (20 ans) 1 0 0 0 0
21 Sofyan Amrabat Drapeau : Pays-Bas Feyenoord Rotterdam (21 ans) 1 0 0 0 0
23 Mehdi Carcela Drapeau : Belgique Standard de Liège (28 ans) 1 0 0 0 0
Attaquants
09 Ayoub El Kaabi Drapeau : Maroc RS Berkane (24 ans) 2 0 0 0 0
13 Khalid Boutaïb Drapeau : Turquie Yeni Malatyaspor (31 ans) 2 1 0 0 0
16 Nordin Amrabat Drapeau : Espagne CD Leganés (31 ans) 3 0 1 0 0
19 Youssef En-Nesyri Drapeau : Espagne Málaga CF (21 ans) 1 1 0 0 0
20 Aziz Bouhaddouz Drapeau : Allemagne FC Sankt Pauli (31 ans) 2 0 0 0 0
Sélectionneur
  Drapeau : France Hervé Renard   (49 ans)

Compétition

Format et tirage au sort

Le tirage au sort de la phase finale est effectué le à Moscou. Le Maroc est placé dans le groupe B en compagnie du Portugal (Championne d'Europe en titre), de l'Espagne (Championne du monde en 2010) et de l'Iran (Premier qualifié au Mondial en Asie).

Premier tour

Maroc-Iran

Match de l'équipe du Maroc face à l'Iran en Coupe du monde 2018
Blessure de Nordin Amrabat après sa commotion cerebrale

Le premier match des Lions de l'Atlas, considéré comme étant le match le plus décisif du groupe B avec l'Espagne et le Portugal prendra énormément de l'ampleur au sein du groupe marocain. Le Maroc jouera son premier match avec un nombre de 62.548 spectateurs dans les tribunes russes. L'équipe de l'Iran décidera de fermer les couloirs tout au long du match dans un jeu très fermé. Malgré la possession de jeu forte dominante en faveur des marocains, le match tournera tardivement au cauchemar à la 90 +5 ème minute où Sofyan Amrabat, entrera en jeu à la 76ème minute à la place de son grand frère Nordin Amrabat, victime d'une commotion cérébrale en plein match, qui provoquera une faute pas loin de la surface dans son propre camp. Etant la dernière action du match, Aziz Bouhaddouz, cherchant à pousser la balle en dehors des limites, fera l'erreur de pousser la balle dans son camp à la dernière minute du match. Le joueur formé en Allemagne recevra un tas de message de soutien de la part du monde de football[10]. Le jeune joueur Amine Harit sera désigné homme du match par la FIFA[11]. Avec un Nabil Dirar blessé, l'entraîneur Hervé Renard aura commencé avec le même onze de départ que face à l'Estonie quelques jours plus tôt dans un match de préparation (victoire, 1-3)[12]. Les Marocains seront alors classés dernier du groupe B avec 0 point.

Portugal-Maroc

Rencontre du Maroc contre le Portugal
Hakimi en duel avec Bernardo Silva.

Le deuxième match du Maroc se déroulera au Stade Loujniki à Moscou avec un nombre d'environ 40.000 supporters marocains, le deuxième plus grand nombre après le match d'ouverture Russie - Arabie Saoudite[13]. Avec le retour de blessure de Nabil Dirar, Hervé Renard décidera de changer la charnière de la défense centrale Medhi Benatia - Romain Saïss en titularisant Manuel da Costa à la place de Romain. Ce dernier fera une énorme faute d'inattention qui laissera Cristiano Ronaldo marquer le seul but du match à la 4ème minute. Avec l'obligation de gagner le match sous peine de se faire éliminer de la compétition, les Marocains domineront le jeu et verront une dizaine d'occasions s'envoler en leur faveur, généralement par le capitaine Medhi Benatia. Malgré un match étonnant de la part de Nordin Amrabat[14], revenu étonnement il y a 5 jours d'une commotion cérébrale, la FIFA décidera de nommer Cristiano Ronaldo homme du match. A la 95ème minute, le Maroc sera finalement éliminé de la compétition après le coup de sifflet final de l'arbitre Mark Geiger. D'énormes polémiques feront surface le lendemain du match, notamment le but de Cristiano Ronaldo à la 4ème minute où Pepe fait une faute sur Khalid Boutaïb ou encore une main dans la surface portugaise[15]. Nordin Amrabat critiquera vivement l'arbitre américain[16]. Ce dernier entraînera la FIFA à une enquête de courte durée sur l'arbitre américain qui s'en sortira sans problèmes[17].

Espagne-Maroc

Joueurs marocains et espagnols en pleine altercation en fin de match.

Éliminé de la compétition, les Marocains feront preuve d'honneur dans le troisième match face à l'Espagne, considérés à cette période comme adversaire favori du groupe B. Mis sur le banc à cause d'une légère blessure avant le début de la rencontre[18], Medhi Benatia laissera son brassard au deuxième capitaine Mbark Boussoufa. Pressés et dominés dans le premier quart d'heure, Khalid Boutaïb profitera d'une perte de balle d'un défenseur espagnol dans le milieu de terrain pour aller marquer le premier but du Maroc dans la compétition dans un 1 contre 1 face à David De Gea à la 14ème minute. La Roja fera très vite parler la compétivité de l'équipe en égalisant 5 minutes plus tard à la 19ème minute sur un but d'Isco. Les Lions de l'Atlas seront largement dominés en première mi-temps sur le score de 1-1. En deuxième mi-temps, Hervé Renard fera rentrer Fayçal Fajr à la 63ème minute qui donnera la passe décisive sur corner à Youssef En-Nesyri, également entré en jeu à la 72ème minute pour mettre le Maroc en avant sur le score de 1-2 à la 81ème minute sur une tête. Comme face à l'Iran, à la dernière minute, Iago Aspas égalisera la mise sur un but sifflé hors-jeu par l'arbitre Ravshan Irmatov avant que l'assistance vidéo VAR[19] voit les ralentis, et de valider le but espagnol[20]. Considéré comme le match le plus agité des phases de poules avec 6 cartons jaunes en faveur des Marocains, l'arbitrage sera à nouveau pris pour cible par beaucoup d'internautes et des joueurs également[21]. A la fin du match, Nordin Amrabat critiquera une énième fois la VAR avant qu'il soit poursuivi par la justice de la FIFA quelques jours plus tard avec un avertissement[22].

Classement

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Espagne Drapeau : Portugal Drapeau : Iran Drapeau : Maroc
1 Drapeau : Espagne Espagne 5 3 1 2 0 6 5 +1 Drapeau : Espagne Espagne
2 Drapeau : Portugal Portugal 5 3 1 2 0 5 4 +1 Drapeau : Portugal Portugal 3-3
3 Drapeau : Iran Iran 4 3 1 1 1 2 2 0 Drapeau : Iran Iran 0-1 1-1
4 Drapeau : Maroc Maroc 1 3 0 1 2 2 4 -2 Drapeau : Maroc Maroc 2-2 0-1 0-1

Statistiques

Statistiques des joueurs de l'équipe du Maroc
Joueur Drapeau : Iran Drapeau : Portugal Drapeau : Espagne TT But inscrit MJ MT Légende
Gardiens Abréviations et symboles :

TT : Total de minutes jouées

MJ : Nombre de matchs joués

MT : Matchs joués en tant que titulaire

But inscrit : but

Inscrit contre son camp : but contre son camp

Entré  : joueur entré

Remplacé : joueur remplacé

Capitaine : capitaine

Exclu temporairement : carton jaune

Carton rouge : carton rouge

Yassine Bounou
Munir Mohand Mohamedi 90 90 90 Exclu temporairement 270 3 3
Ahmed Reda Tagnaouti
Défenseurs
Achraf Hakimi 90 90 90 Exclu temporairement 270 3 3
Hamza Mendyl
Manuel da Costa Entré  8 90 90 Exclu temporairement 188 3 2
Mehdi Benatia 90 Capitaine 90 Capitaine Exclu temporairement 180 2 2
Romain Saïss 90 90 180 2 2
Nabil Dirar 90 90 180 2 2
Milieux
Hakim Ziyech 90 90 Remplacé 85 265 3 3
Karim El Ahmadi 90 Exclu temporairement Remplacé 86 90 Exclu temporairement 266 3 3
Younès Belhanda 90 Remplacé 75 Remplacé 63 228 3 3
Fayçal Fajr Entré  4 Entré  27 31 2 0
Mbark Boussoufa 90 90 90 Capitaine Exclu temporairement 270 3 3
Youssef Aït Bennasser
Nordin Amrabat Remplacé 76 90 90 Exclu temporairement 256 3 3
Amine Harit Remplacé 82 82 1 1
Sofyan Amrabat Entré  14 14 1 0
Mehdi Carcela Entré  15 15 1 0
Attaquants
Ayoub El Kaabi Remplacé 77 Entré  20 97 2 1
Khalid Boutaïb Remplacé 70 Remplacé 72 But inscrit 142 1 2 2
Youssef En-Nesyri Entré  18 But inscrit 18 1 1 0
Aziz Bouhaddouz Entré  13 Inscrit contre son camp Entré  5 18 2 0

Buteurs

Buteurs de l'équipe du Japon
Buts Joueurs Adversaires
1 Khalid Boutaïb Drapeau : Espagne Espagne
1 Youssef En-Nesyri Drapeau : Espagne Espagne

Passeurs décisifs

Passeurs décisifs de l'équipe du Japon
Passes Joueurs Adversaires
1 Fayçal Fajr Drapeau : Espagne Espagne

Aspects socio-économiques

Selon l'ambassade du Maroc en Russie, plus de 42 665 marocains ont obtenus le « Fan ID » pour assister aux matches de leur sélection, dont un grand nombre issu de la diaspora[23]. Ainsi, la compagnie nationale Royal Air Maroc a mis à disposition 13 avions pour transporter les supporters depuis les principales villes du pays à destination de Saint-Pétersbourg, Moscou et Kaliningrad, avec des tarifs fixes aller-retour[24].

Bilan et après Coupe du monde

Le 28 juin, soit quatre jours après son dernier match de poule, la Fédération royale marocaine de football a adressé une lettre munie de séquences vidéo à la FIFA demandant des explications sur les erreurs d'arbitrage commises lors des matchs contre le Portugal et l'Espagne, plus exactement huit cas[25].

Durant la période du mercato estival, plusieurs joueurs ayant pris part au Mondial ont changé de clubs: Karim El Ahmadi et Nordin Amrabat rejoignent l'Arabie saoudite successivement l'Ittihad FC et Al-Nasr Riyad[26],[27], Achraf Hakimi est prêté pour deux saisons au Borussia Dortmund[28], Ayoub El Kaabi signe en Chine avec Hebei China Fortune FC[29], le gardien Munir Mohand Mohamedi avec Málaga CF[30].

Notes et références

Notes

Références

Ouvrages

Feuilles de match

Autres références

  1. « Eliminatoires Coupe du Monde : Maroc vs. Côte d\'Ivoire », sur footballdatabase.eu (consulté le 14 novembre 2017)
  2. Khalil Le Rajaoui, « Qualification du Maroc au Mondial 2018 - Le debrief Radio Foot Internationale », (consulté le 14 novembre 2017)
  3. « Les Lions de l’Atlas mettront le cap demain sur Tallinn », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  4. S.L., « Mondial 2018: les Lions de l’Atlas sont arrivés à Genève », LeSiteInfo.com,‎ (lire en ligne)
  5. Aymane Kadiri Alaoui, « On connaît la date et l'heure de l'arrivée des Lions en Russie », Le360.ma,‎ (lire en ligne)
  6. Aymane Kadiri Alaoui, « Vidéo: la descente d'avion des Lions de l'Atlas à Voronej comme si vous y étiez », Le360.ma,‎ (lire en ligne)
  7. Mohamed Laabi, « Diapo. Voici à quoi ressemble la résidence des Lions de l’Atlas en Russie », Sport24Info.ma,‎ (lire en ligne)
  8. « Voici les 26 joueurs marocains sélectionnés pour le mondial 2018 », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne)
  9. « Voici la liste définitive des 23 joueurs du Maroc pour le Mondial 2018 », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne)
  10. « De retour sur les réseaux sociaux, Aziz Bouhaddouz remercie ses soutiens », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne)
  11. « Maroc : Amine Harit, homme du match », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  12. JB, « Le Maroc plie facilement l'Estonie », So Foot,‎ (lire en ligne)
  13. K.Kh., « Mondial 2018: Les supporters marocains mettent l'ambiance en Russie », Medias24.com,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Ahlam Ben Saga, « Morocco vs Portugal: ‘Amrabat is Man of the Match, Not Cristiano Ronaldo’ », Morocco World News,‎ (lire en ligne)
  15. (nl) « Dit verwijt Hervé Renard aan de scheidsrechter van Marokko-Portugal », Bladna.nl,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Fifa denies US referee asked for Portugal shirt after World Cup match », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  17. (en) Jeff Carlisle, « FIFA rubbishes claim World Cup referee Mark Geiger asked for Portugal shirt », ESPN,‎ (lire en ligne)
  18. « Maroc : Benatia sur le banc contre l’Espagne », Afrik-foot.com,‎ (lire en ligne)
  19. (nl) Dennis van Bergen, « Marokko neemt waardig afscheid van WK », Algemeen Dagblad,‎ (lire en ligne)
  20. Alexandre Borde, « Coupe du monde 2018 : le Maroc tient tête à la Roja », Le Point,‎ (lire en ligne)
  21. « Mondial 2018 : le Maroc conteste l'arbitrage », British Broadcasting Corporation,‎ (lire en ligne)
  22. (nl) « Kuitblessure voor Cavani, FIFA waarschuwt Amrabat », Algemeen Dagblad,‎ (lire en ligne)
  23. Abderrahmane Ichi, « 42.665 supporters marocains soutiendront les Lions de l'Atlas en Russie », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  24. « Coupe du monde : Royal Air Maroc mobilisera 13 avions pour transporter les supporters marocains en Russie », Bladi.net,‎ (lire en ligne)
  25. « Mondial 2018. Erreurs d'arbitrage: La lettre de Lekjaa à Infantino », Medias24.com,‎ (lire en ligne)
  26. « Karim El Ahmadi rejoint les rangs du club saoudien Ittihad Djeddah », 2M,‎ (lire en ligne)
  27. Patrick Juillard, « Arabie Saoudite – Al-Nasr : Nordin Amrabat (Watford) a signé (officiel) », Football365.fr,‎ (lire en ligne)
  28. « Achraf Hakimi (Real Madrid) prêté au Borussia Dortmund », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  29. Yassine Majdi, « Ayoub El Kaâbi signe en Chine », Telquel,‎ (lire en ligne)
  30. Patrick Juillard, « Liga – Malaga : Arrivée de Munir (officiel) », Football365.fr,‎ (lire en ligne)

Articles connexes