Équipe de Belgique de football en 1932

Drapeau : Belgique Équipe de Belgique
1932
Généralités
Entraîneur Drapeau : Belgique Hector Goetinck
Résultats
Matchs amicaux 8 matchs
3 victoires, 5 défaites
Meilleur buteur Jean Capelle (7)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Chronologie

L'équipe de Belgique de football inaugure en 1932 une grande première : les matchs en nocturne.

Le Stade du Heysel accroche en effet cette année-là une corde importante à son arc quoique pas encore décisive à une époque où les rencontres en fin de soirée constituent l'exception plutôt que la règle : l'éclairage électrique. Les internationaux belges furent donc conviés par la fédération de la sorte : « Messieurs, jusqu'à présent vous avez toujours joué à la lumière du jour, nous allons maintenant faire un essai en nocturne, au Heysel, fin janvier contre une sélection viennoise. Vous êtes invités, le 14 janvier, à vous familiariser avec l'éclairage du stade. ».

Résumé de la saison

Article détaillé : Jeux olympiques d'été de 1932.

C'est ainsi que les joueurs belges rencontrent tout d'abord une équipe de juniors lors d'une partie d'entraînement pour s'habituer à ces nouvelles circonstances de match avant d'être opposés le , sous les projecteurs, à une formation viennoise[1] qui s'impose (0-1) devant 25 000 spectateurs[2],[3], un nombre inespéré pour une rencontre amicale en plein hiver. En fait, les sunlights, comme on les appelait alors, étaient plus une attraction qu'une nécessité mais ils permirent au moins à l'Union Belge de multiplier les soirées de gala, même si la plupart de ces rencontres ne furent toutefois pas reconnues comme officielles, comme celle quelques jours plus tard à l'occasion de Mardi gras face à la sélection officieuse hollandaise des Zwaluwen  (3-6)[4] ou contre le Sparta Prague le remportée très nettement (4-1)[5], les Tchèques ayant eu beaucoup de mal à s'adapter à la lumière artificielle. Ces matchs en nocturne avaient au moins le mérite de faire rentrer de l'argent dans les caisses à une période où c'était plus que nécessaire vu le contexte de crise économique en Belgique.

Cette année 1932 était également une année olympique mais les dirigeants belges n'eurent pas à résoudre le dilemme de la participation footballistique aux Jeux de Los Angeles car il fut tout simplement décidé d'y supprimer le football qui, depuis l'organisation de la Coupe du Monde, n'avait plus guère de signification dans le cadre des Jeux. Pour des raisons budgétaires évidentes, et déjà évoquées en 1928, le football olympique allait néanmoins renaître en 1936 à Berlin mais il allait s'agir d'une épreuve devenue tout à fait secondaire et à laquelle les Belges décidèrent de ne pas participer. La Belgique n'allait d'ailleurs reprendre part à cette compétition que dans le cadre des éliminatoires des Jeux de Moscou en 1980, avec une équipe spécifique d'ailleurs, la FIFA ne reconnaissant pas les matchs disputés à partir des Jeux olympiques de 1960 comme des sélections internationales. Depuis 1992, ce sont les espoirs qui participent aux Jeux olympiques, si toutefois ils se qualifient par le biais du Championnat d'Europe, comme ce fut le cas à Pekin en 2008.

Résumés muets des rencontres Pays-Bas-Belgique du (min 6 s) (à gauche) et du (min 52 s) (à droite); toutes deux disputées au Stade olympique d'Amsterdam.

La première rencontre entre nations de l'année est un derby des plats pays et voit la Belgique l'emporter (2-3) à Amsterdam[6]. Toutefois, ce match organisé afin de collecter des fonds pour la FIFA ne fut pas reconnu comme rencontre officielle et ne figure donc pas dans les statistiques officielles des deux équipes. Ce match sera suivi de deux autres rencontres opposant les Diables Rouges aux Pays-Bas, l'une au Bosuil et l'autre à nouveau à Amsterdam, pour autant de défaites infligées à la Belgique, respectivement (1-4)[7] et (2-1)[8].

Au muguet, après s'être inclinés une nouvelle fois (2-3)[9] des œuvres du Wacker Vienne qui n'est cependant pas reconnu officiellement vu qu'il s'agit d'un match contre une équipe de club, une victoire aisée (5-2)[10] face à la France à Bruxelles met un peu de baume au cœur des Belges qui vont un mois plus tard, le , après une autre lourde déconvenue (0-5)[11] fin mai à l'occasion d'un intermède officieux contre une sélection régionale de joueurs issus d'Allemagne de l'Ouest, réaliser un bel exploit. Après avoir été menés (3-0) à l'heure de jeu à Copenhague, ceux-ci vont marquer à quatre reprises dans la dernière demie-heure[12], grâce notamment à un triplé de Jean Capelle qui allait devenir le meilleur artificier de la saison. Ce déplacement en terres scandinaves est jumelé avec une visite à la Suède huit jours plus tard, à Stockholm, qui s'achève sur une nouvelle défaite belge (3-1)[13].

En octobre, après une partie d'entraînement non-officielle remportée (4-2)[14] au détriment des professionnels anglais de Gillingham fin septembre, les Diables Rouges accueillent une nouvelle fois leurs voisins bataves au Heysel. Ce sont les Oranje qui remportent ce match de charité (2-3)[15] qui ne fut pas reconnu comme rencontre officielle et ne figure donc pas dans les statistiques officielles des deux équipes.

L'année s'achève sur une note négative avec une grosse défaite (1-6)[16] encourue face à la Wunderteam autrichienne.

Les matchs

Non officiel Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 2 - 3 Drapeau : Belgique Belgique Stade olympique d'Amsterdam
Amsterdam, Pays-Bas

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Wels But inscrit après 36 minutes36e
van Nellen But inscrit après 47 minutes47e
(1 – 1) Versyp But inscrit après 31 minutes31e But inscrit après 85 minutes85e
Capelle But inscrit après 87 minutes87e
Spectateurs : 28 000
Arbitrage : Drapeau de l'Angleterre Stanley Rous

Note : Ce match organisé afin de collecter des fonds pour la FIFA ne fut pas reconnu comme rencontre officielle et ne figure donc pas dans les statistiques officielles des deux équipes.


Match amical
Coupe Van den Abeele
Belgique Drapeau : Belgique 1 - 4 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas Bosuilstadion
Deurne, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Bastin But inscrit après 8 minutes8e (1 – 2) Lagendaal But inscrit après 11 minutes11e But inscrit après 31 minutes31e But inscrit après 46 minutes46e But inscrit après 61 minutes61e Spectateurs : 40 000
Arbitrage : Drapeau de l'Angleterre William Musther
Rapport

Match amical Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 2 - 1 Drapeau : Belgique Belgique Stade olympique d'Amsterdam
Amsterdam, Pays-Bas

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Adam  But inscrit après 10 minutes10e But inscrit après 78 minutes78e (1 – 0) Capelle But inscrit après 66 minutes66e Spectateurs : 30 000
Arbitrage : Drapeau de la Suisse Paul Ruoff
Rapport

Match amical Belgique Drapeau : Belgique 5 - 2 Drapeau : France France Stade du Centenaire
Laeken, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Brichaut But inscrit après 23 minutes23e
S. Van Den Eynde But inscrit après 25 minutes25e But inscrit après 61 minutes61e
Capelle But inscrit après 38 minutes38e
Van Beeck But inscrit après 46 minutes46e
(3 – 0) Pavillard But inscrit après 48 minutes48e
Sécember But inscrit après 84 minutes84e
Spectateurs : 40 000
Arbitrage : Drapeau de l'Autriche Heinrich Retschury
Rapport

Match amical Danemark Drapeau : Danemark 3 - 4 Drapeau : Belgique Belgique Københavns Idrætspark
Copenhague, Danemark

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Hansen  But inscrit après 23 minutes23e
Christophersen  But inscrit après 49 minutes49e
Jørgensen But inscrit après 54 minutes54e
(1 – 0) Capelle But inscrit après 57 minutes57e But inscrit après 63 minutes63e But inscrit après 70 minutes70e
Van Beeck But inscrit après 67 minutes67e
Spectateurs : 17 000
Arbitrage : Drapeau de la Norvège Bjarne Bech 
Rapport

Match amical Suède Drapeau : Suède 3 - 1 Drapeau : Belgique Belgique Stade olympique de Stockholm
Stockholm, Suède

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Sundberg But inscrit après 15 minutes15e But inscrit après 78 minutes78e
Hansson But inscrit après 50 minutes50e
(1 – 1) S. Van Den Eynde But inscrit après 22 minutes22e Spectateurs : 19 000
Arbitrage : Drapeau : République de Weimar Karl Weingärtner
Rapport

Non officiel Belgique Drapeau : Belgique 2 - 3 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas Stade du Centenaire
Laeken, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Claessens But inscrit après 44 minutes44e (pén.)
Capelle But inscrit après 68 minutes68e
(1 – 2) Nagels  But inscrit après 8 minutes8e
van den Broek  But inscrit après 13 minutes13e
Bonsema  But inscrit après 74 minutes74e
Spectateurs : 25 000
Arbitrage : Drapeau de l'Angleterre Walter Lewington 

Note : Ce match de charité ne fut pas reconnu comme rencontre officielle et ne figure donc pas dans les statistiques officielles des deux équipes.


Match amical Belgique Drapeau : Belgique 1 - 6 Drapeau : Autriche Autriche Stade du Centenaire
Laeken, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Van Landeghem But inscrit après 82 minutes82e (0 – 3) Schall But inscrit après 17 minutes17e But inscrit après 28 minutes28e But inscrit après 43 minutes43e But inscrit après 76 minutes76e
Zischek But inscrit après 77 minutes77e
Weselik But inscrit après 87 minutes87e
Spectateurs : 16 000
Arbitrage : Drapeau de l'Angleterre Reginald Rudd
Rapport

Les joueurs

Joueurs Drapeau : Pays-Bas
Non officiel
Drapeau : Pays-Bas
Amical
Drapeau : Pays-Bas
Amical
Drapeau : France
Amical
Drapeau : Danemark
Amical
Drapeau : Suède
Amical
Drapeau : Pays-Bas
Non officiel
Drapeau : Autriche
Amical
Gardiens de but
Louis Vandenbergh (Daring Club de Bruxelles) 90 90 90 90 90 22 Remplacé 90
Henri Woestad (K Berchem Sport) 68[a],[b] Entré 
Robert Braet (CS Brugeois) 90
Défenseurs
Théodore Nouwens (Racing Club de Malines) 90 90 90
Nicolas Hoydonckx (R Excelsior FC Hasselt) 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine
Albert Heremans (Daring Club de Bruxelles) 90 90 90
Jules Lavigne (Racing Club de Bruxelles) 90 90 Capitaine 90 Capitaine 90[b] Capitaine
Henri De Deken (Royal Antwerp FC) 90 90
Jules Pappaert (Union Saint-Gilloise) 90[a]
Joseph Van Ingelgem (Daring Club de Bruxelles) 90[a]
Milieux
Charles Simons (Royal Antwerp FC) 90 90 90 90 90 90[b]
Auguste Hellemans (FC Malinois) 90 90 Capitaine 90 Capitaine 90 90
Jean De Clercq (Royal Antwerp FC) 90 90
Jean Claessens (Union Saint-Gilloise) 90[a] 90 90 But inscrit 90
Émile Stijnen (K Berchem Sport) 90[a] 90 90
Edouard Van Brandt (K Berchem Sport) 90[a] 90[b] 90
Attaquants
Louis Versyp (FC Brugeois) 90 But inscrit But inscrit 90 90 90 90 90 90 22 Remplacé
Gabriël Noëth (FC Malinois) 90
Jean Capelle (Standard de Liège) 90 But inscrit 90 90 But inscrit 90 But inscrit 90 But inscrit But inscrit But inscrit 90 90 But inscrit
Joseph Van Beeck (Royal Antwerp FC) 90 90 90 But inscrit 90 But inscrit 90 90 68 Entré 
Stanley Van Den Eynde (K Beerschot VAC) 90 90 But inscrit But inscrit 90 90 But inscrit 90
Bernard Voorhoof (K Lierse SK) 90 90 90
Désiré Bastin (Royal Antwerp FC) 90 But inscrit 90[b]
Laurent Grimmonprez (Racing Club de Gand) 90
Jean Brichaut (Standard de Liège) 90 But inscrit [a],[c] 90 90 90
Félix Van Campenhout (FC Malinois) 90
Vital Van Landeghem (Union Saint-Gilloise) 90 But inscrit [a],[b],[c]
François Vanden Eynde (Union Saint-Gilloise) 90[a]
  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Première sélection officielle pour le joueur.
  2. a, b, c, d, e et f Dernière sélection officielle pour le joueur.
  3. a et b Premier but officiel pour le joueur.

Sources

Références

  1. (nl) « SPORTNIEUWS. VOETBAL. ROODE DUIVELS-WEENEN. », sur delpher.nl, Provinciale Drentsche en Asser courant, (consulté le 27 novembre 2016)
  2. (de) « Ein schwer erkämpfter Sieg », sur anno.onb.ac.at, (Wiener) Sport-Tagblatt, (consulté le 19 octobre 2016)
  3. (nl) « SPORT EN SPEL. VOETBAL. Roode Duivels-Weenen (0-1). », sur delpher.nl, Het Vaderland : staat- en letterkundig nieuwsblad, (consulté le 27 novembre 2016)
  4. (nl) « VOETBAL. Zwaluwen zegevieren. Stevige 6—3-overwinning op de Roode Duivels. », sur delpher.nl, Het volk : dagblad voor de arbeiderspartij, (consulté le 27 novembre 2016)
  5. (nl) « Voetbal. ROODE DUIVELS WINNEN VAN SPARTA (PRAAG). Met 4—1. », sur delpher.nl, De Telegraaf, (consulté le 27 novembre 2016)
  6. (nl) « VOETBAL. ONVERWACHTE NEDERLAAG TEGEN BELGIË. », sur delpher.nl, Het volk : dagblad voor de arbeiderspartij, (consulté le 27 novembre 2016)
  7. (nl) « Belgie —Holland 1-4. De eerste Nederlandsche zege te Antwerpen sinds 7 jaar. », sur delpher.nl, Nieuwe Tilburgsche Courant, (consulté le 27 novembre 2016)
  8. (nl) « VOETBAL. NEDERLAND WINT VAN BELGIË MET 2—1. », sur delpher.nl, Algemeen Handelsblad, (consulté le 29 novembre 2016)
  9. (nl) « VOETBAL. BELGIË—„WACKER”: 2—3. De Oostenrijksche profs winnen. », sur delpher.nl, Algemeen Handelsblad, (consulté le 29 novembre 2016)
  10. (nl) « VOETBAL. België—Frankrijk 5—2. », sur delpher.nl, Leeuwarder nieuwsblad : goedkoop advertentieblad, (consulté le 29 novembre 2016)
  11. (nl) « ONZE SPORTRUBRIEK. Voetbal. Roode Duivels—West-Duitschland 0—5 (0—1). », sur delpher.nl, De Zuid-Willemsvaart, (consulté le 29 novembre 2016)
  12. (nl) « VOETBAL. DENEMARKEN-BELGIË 3-4. », sur delpher.nl, De Telegraaf, (consulté le 29 novembre 2016)
  13. (nl) « Voetbal. BELGIË VERLIEST VAN ZWEDEN. », sur delpher.nl, De Telegraaf, (consulté le 29 novembre 2016)
  14. (nl) « VOETBAL. ROODE DUIVELS—GILLINGHAM 4—2. », sur delpher.nl, Algemeen Handelsblad, (consulté le 29 novembre 2016)
  15. (nl) « VOETBAL. NEDERLAND WINT VAN BELGIË MET 3—2. », sur delpher.nl, Algemeen Handelsblad, (consulté le 29 novembre 2016)
  16. (nl) « SPORTNIEUWS VOETBAL. OOSTENRIJK VERPLETTERT BELGIë. », sur delpher.nl, Provinciale Drentsche en Asser courant, (consulté le 29 novembre 2016)

Bibliographie

  • COLIN, François. Les Diables Rouges : 1900-2014 / François Colin ; [traduction du néerlandais : Étienne Terroir]. - Bruxelles : Racine, 2014. - 1 vol. (204p.) : ill., couv. ill en coul. ; (ISBN 978-2-87386-892-5)
  • HUBERT, Christian. Le siècle des Diables rouges / Christian Hubert. - Bruxelles : Luc Pire, 2006. - 1 vol. (152p.) : ill., couv. ill en coul. (ISBN 2-87415-684-1)
  • Collectif. Le Dictionnaire des Diables Rouges / Bruno Govers, Pierre Bilic, Claude Henrot, Bruno Dubois, Pierre Danvoye. - Bruxelles : Euro Images Productions, 2000. - 1 vol. (320p.) : ill., couv. ill en coul. (ISBN 978-9-0766-2811-0)
  • GULDEMONT, Henry. 100 ans de football en Belgique: 1895-1995, Union royale belge des sociétés de football association / Henry Guldemont, Bob Deps. - Bruxelles : Vif  éd., 1995. - 1 vol. (312 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 31 cm. (ISBN 90-5466-151-8) (rel.).
  • HUBERT, Christian. Les diables rouges (édition revue et augmentée) / Christian Hubert. - Tournai: Gamma, 1981. - 1 vol. (253p.) : ill., couv. ill en coul. (ISBN 2-7130-0494-2)