Équipe de Belgique de football de plage

Drapeau : Belgique Équipe de Belgique de football de plage
logo
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs rouge et noir
Surnom Les Sables Rouges
Classement BSWW en stagnation35e
Personnalités
Sélectionneur Drapeau de la Belgique Yves Soudan
Rencontres officielles historiques
Premier match Drapeau : Belgique Belgique 4-9 Drapeau de France France
Plus large défaite Drapeau du Portugal Portugal 12-1 Drapeau : Belgique Belgique
Palmarès
Coupe du monde Phase de groupe en 2004
Euro Beach Soccer League 9e en 2004
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de Belgique de football de plage est la sélection nationale des meilleurs joueurs belges de football de plage sous l'égide de l'Union royale belge des sociétés de football association (URBSFA).

Équipe de Belgique de football de plage

Sommaire

Histoire

C'est en 2002, pour le Pro Beach Soccer Tour organisé à Knokke en Belgique, que la première sélection des Sables Rouges voit le jour sous la direction de Frédéric Waseige, fils de Robert Waseige ancien sélectionneur des Diables Rouges lui. Cette sélection comprend d'anciennes gloires du football belge, comme Philippe Vande Walle, Georges Grün, Marc Degryse, Danny Boffin, Serge Kimoni ou encore Patrick Vervoort[1]. Pour ses débuts les adversaires sont de haut niveau : la France avec une défaite 9-4 et l’Italie pour un premier succès 8-4[2].

Ce tournoi lui permet de rentrer officiellement dans le circuit européen en intégrant l’Euro Beach Soccer League l’année suivante. Les débuts ne sont pas tonitruants mais plutôt encourageants puisque les Belges ne sont pas surclassés par leurs adversaires (7 victoires pour 8 défaites) et parviennent à produire de belles prestations (elle triomphe de la Suisse 4-3 a.p)[2].

En 2004, la Belgique participe pour la première fois à la Coupe du monde mais celle-ci concède deux défaites contre l'Uruguay et le Portugal à nouveau (respectivement 6-4 et 12-1) et ne passe pas la phase de groupe. Elle fait ensuite sensation lors des étapes de l’EBSL en terminant en tête de son groupe et en se qualifiant pour sa première Super-finale. Elle manque de peu le rendez-vous (éliminée dès son premier match par le Portugal 10 buts à 7) mais montre au terme d’une saison faste qu’elle a le potentiel pour faire bonne figure dans cette discipline[2].

Même si les résultats ne se concrétisent pas par la suite, la Belgique est absente au départ de la compétition en 2007[2].

Elle refait néanmoins son apparition, grâce à des fonds privés, au tournoi qualificatif à la coupe du monde 2009 (évènement mis en place en 2008, les représentants européens étaient jusque-là choisis en fonction du classement final à l’EBSL). Cette présence est marquée par un renouveau et la véritable intention d’ancrer le Beach Soccer dans les disciplines de l’URBSFA. L’équipe n’a que deux jours d’entrainement lorsqu'elle se rend à Castellón en Espagne. Cette courte préparation n’a pas eu d’impact sur les résultats qui confirment cette envie de renaissance. Dans le groupe de la Pologne, Biélorussie et Norvège, elle parvient à déjouer les pronostics et de se qualifier pour les barrages. En effet face à deux nations de la Division A (Pologne et Norvège), il y a peu d’espoir pour un adversaire n’ayant pas le rythme des rencontres internationales mais après avoir accroché les Polonais (défaite 3-2), elle surclasse la Norvège (9-3) et accède au tour suivant. Sa route est stoppée par l’Italie lors du match de barrage (6-5)[2],[3].

Palmarès

Effectif

Joueurs

Équipe sélectionnée pour les qualifications UEFA de la Coupe du monde 2011[3] :

  • Gardiens de but
    • Jimmy Fortemps
    • Jonathan Starquit
    • Yannick Rummens
  • Défenseurs
    • Andy Huet
    • Kevin Demeu
    • Johan Coppens
    • Stephane Wellemans
    • Sébastien Bauwens
    • Steve Doll
    • Kevin Cunche
    • Mathieu Biot
  • Attaquants
  • Sélectionneur

L'encadrement

Notes et références