Équipe d'Allemagne de football au Championnat d'Europe 1996

(Redirigé depuis Équipe d'Allemagne de football au championnat d'Europe 1996)

Équipe d'Allemagne de football au championnat d'Europe 1996
Drapeau de l'Allemagne
Organisateur(s) Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Participation 7e participation
Meilleure performance Vainqueur en 1972 et 1980
Classement Médaille d'or, Europe Vainqueur (1er)
Sélectionneur Drapeau : Allemagne Berti Vogts
Capitaine Jürgen Klinsmann
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe d'Allemagne de football


L'équipe d'Allemagne de football participe à son 7e championnat d'Europe lors de l'édition 1996 qui se tient en Angleterre du au .

Les Allemands se trouvent dans le groupe C et ils terminent 1er de leur poule, ce qui les qualifie pour les quarts de finale. Ils y affrontent la Croatie qu'ils battent par 2-1, puis ils jouent en demi-finale contre le pays-hôte, remportant la séance de tirs au but faisant suite à un score de 1-1 après prolongations. L'Allemagne se qualifie ainsi pour sa 5e finale et joue contre la République tchèque, adversaire déjà rencontré en phase de poule. La nation allemande est sacrée championne d'Europe pour la 3e fois grâce à un but en or d'Oliver Bierhoff à la 95e minute.

À titre individuel, Dieter Eilts, Andreas Köpke et Matthias Sammer font partie de l'équipe-type du tournoi, équipe composée de 18 joueurs.

C'est le premier titre majeur remporté par l'Allemagne en tant que nation réunifiée, Matthias Sammer est le premier joueur ex est-allemand à être sacré champion d'Europe.

Phase qualificative

La phase qualificative est composée de huit groupes. Les huit vainqueurs de poule, les six meilleurs deuxièmes et le vainqueur du barrage entre les deux moins bons deuxièmes se qualifient pour l'Euro 1996 et ils accompagnent l'Angleterre, qualifiée d'office en tant que pays organisateur. L'Allemagne termine 1re du groupe 7.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Allemagne Drapeau : Bulgarie Drapeau : Géorgie Drapeau : Moldavie Drapeau : Albanie Drapeau : Pays de Galles
1 Drapeau : Allemagne Allemagne 25 10 8 1 1 27 10 +17 Drapeau : Allemagne Allemagne 3-1 4-1 6-1 2-1 1-1
2 Drapeau : Bulgarie Bulgarie 22 10 7 1 2 24 10 +14 Drapeau : Bulgarie Bulgarie 3-2 2-0 4-1 3-0 3-1
3 Drapeau : Géorgie Géorgie 15 10 5 0 5 14 13 +1 Drapeau : Géorgie Géorgie 0-2 2-1 0-1 2-0 5-0
4 Drapeau : Moldavie Moldavie 9 10 3 0 7 11 27 -16 Drapeau : Moldavie Moldavie 0-3 0-3 3-2 2-3 3-2
5 Drapeau : Albanie Albanie 8 10 2 2 6 10 16 -6 Drapeau : Albanie Albanie 1-2 1-1 0-1 3-0 1-1
6 Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles 8 10 2 2 6 9 19 -10 Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles 1-2 0-3 0-1 1-0 2-0

Phase finale

Phase de groupe

Groupe C
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Drapeau : Allemagne Allemagne 7 3 2 1 0 5 0 +5
2 Drapeau : République tchèque République tchèque 4 3 1 1 1 5 6 -1
3 Drapeau : Italie Italie 4 3 1 1 1 3 3 0
4 Drapeau : Russie Russie 1 3 0 1 2 4 8 -4
9 juin Allemagne Drapeau : Allemagne 2 0 Drapeau : République tchèque République tchèque
11 juin Italie Drapeau : Italie 2 1 Drapeau : Russie Russie
14 juin République tchèque Drapeau : République tchèque 2 1 Drapeau : Italie Italie
16 juin Russie Drapeau : Russie 0 3 Drapeau : Allemagne Allemagne
19 juin Russie Drapeau : Russie 3 3 Drapeau : République tchèque République tchèque
19 juin Italie Drapeau : Italie 0 0 Drapeau : Allemagne Allemagne
Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 0 Drapeau : République tchèque République tchèque Old Trafford, Manchester
17:00
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Ziege But inscrit après 26 minutes 26e
Möller But inscrit après 32 minutes 32e
Spectateurs : 37 300
Arbitrage : Drapeau : Angleterre David Elleray
(Rapport)

Avant cette rencontre, l'équipe d'Allemagne ne peut compter sur Jürgen Klinsmann suspendu et Jürgen Köhler blessé. Au bout de 32 minutes de jeu, la Nationalmannschat mènera 2 à 0 grâce à des réalisations de Ziege et Moeller. Le premier combinant avec Frédi Bobic résistait à Radoslav Látal puis driblait Miroslav Kadlec pour repiquer dans l'axe et battre Kouba des 20 mètres. Moeller, après une course de 40 mètres, battait le gardien tchèque d'une frappe à ras de terre. Supérieure collectivement et techniquement, la sélection germanique remporte son premier match de groupe assez logiquement[1].


Russie Drapeau : Russie 0 - 3 Drapeau : Allemagne Allemagne Old Trafford, Manchester
15:00
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Sammer But inscrit après 56 minutes 56e
Klinsmann But inscrit après 77 minutes 77e, But inscrit après 90 minutes 90e
Spectateurs : 50 760
Arbitrage : Drapeau : Danemark Kim Milton Nielsen
(Rapport)

La rencontre est équilibrée en première période, les Russes touchent même les poteaux sur une frappe de Ilya Tsymbalar. La différence se fera en seconde période, Matthias Sammer en s'y reprenant par deux fois ouvre le score. L'expulsion de Kovtun, pour une faute sur Dieter Eilts, va contraindre la Russie de jouer à dix. Dès lors, profitant de davantage d'espace laissé par leurs adversaires, les Allemands par Jürgen Klinsmann revenu de suspension inscriront deux buts supplémentaires. La qualification pour les quarts de finale était au terme de ce match déjà assuré[2].


Italie Drapeau : Italie 0 - 0 Drapeau : Allemagne Allemagne Old Trafford, Manchester
19:30
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Spectateurs : 53 740
Arbitrage : Drapeau : Belgique Guy Goethals
(Rapport)

Le match sera marqué par un arrêt de Andreas Koepke sur un pénalty de Zola tiré du plat du pied, le gardien allemand plongera du bon côté. Réduit à dix après l'expulsion de Thomas Strunz, les joueurs de Bertis Vogts vont se contenter de résister aux assauts italiens et ainsi garder leur cage inviolée au terme de ce premier tour[3].

Quart de finale

Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 1 Drapeau : Croatie Croatie Old Trafford, Manchester
15:00
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Klinsmann But inscrit après 20 minutes 20e (pén.)
Sammer But inscrit après 59 minutes 59e
Šuker But inscrit après 51 minutes 51e Spectateurs : 43 412
Arbitrage : Drapeau : Suède Leif Sundell
(Rapport)

Igor Štimac est expulsé côté croate à un moment clé du match, Matthias Sammer sera considéré comme l'homme de la rencontre. Les Allemands s'imposent avec beaucoup de réussite, l'avantage numérique obtenu grâce à l'expulsion de Stimac aura finalement beaucoup pesé dans la victoire germanique[4].

Demi-finale

Allemagne Drapeau : Allemagne 1 - 1 Drapeau : Angleterre Angleterre Wembley, Londres
19:30
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Kuntz But inscrit après 16 minutes 16e Shearer But inscrit après 3 minutes 3e Spectateurs : 75 862
Arbitrage : Drapeau : Hongrie Sandor Puhl
(Rapport)

Häßler Réussi
Strunz Réussi
Reuter Réussi
Ziege Réussi
Kuntz Réussi
Möller Réussi
Tirs au but
6 - 5

RéussiShearer
RéussiPlatt
RéussiPearce
RéussiGascoigne
RéussiSheringham
Manqué (saved)Southgate

Cette rencontre ressemblera beaucoup dans son déroulement et dans son engagement à la demi-finale du mondial 1990 qui avait fait s'affronter ces deux sélections. Une rencontre de très haut niveau donc qui rentrera dans l'histoire de la compétition. La décision se fera aux tirs aux buts, les deux formations ayant marqué toutes les deux par Shearer et Kuntz en première période sans pouvoir se départager par la suite. À noter que les Allemands ont dû se priver de leur capitaine Jürgen Klinsmann blessé.

Finale

Allemagne Drapeau : Allemagne 2 – 1
b.e.o.
Drapeau : République tchèque République tchèque Wembley, Londres
19:00
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Bierhoff But inscrit après 73 minutes 73e
Bierhoff But en or inscrit à la 95e minute 95e
Berger But inscrit après 59 minutes 59e (pén.) Spectateurs : 73 611
Arbitrage : Pierluigi Pairetto Drapeau : Italie
(rapport)

Titulaires :
Andreas Köpke

Matthias Sammer Averti après 69 minute(s) 69e
Thomas Helmer Averti après 63 minute(s) 63e
Markus Babbel
Thomas Strunz
Mehmet Scholl Remplacé après 68 minutes 68e
Dieter Eilts Remplacé après 46 minutes 46e
Thomas Hässler
Christian Ziege Averti après 91 minute(s) 91e
Stefan Kuntz
Jürgen Klinsmann Capitaine

Remplaçants :
Marco Bode Entré après 46 minutes 46e 

Oliver Bierhoff Entré après 68 minutes 68e 

Entraîneur :
Drapeau : Allemagne Berti Vogts
ALL-TCH 1996-FIN-Euro.svg
Titulaires :
Petr Kouba

Karel Rada
Miroslav Kadlec Capitaine
Jan Suchopárek
Michal Horňák Averti après 47 minute(s) 47e
Pavel Nedvěd
Radek Bejbl
Jiří Němec
Karel Poborský Remplacé après 86 minutes 86e
Patrik Berger
Pavel Kuka

Remplaçants :
Vladimír Šmicer Entré après 86 minutes 86e 
Entraîneur :
Drapeau : République tchèque Dušan Uhrin

Les Allemands retrouvent les Tchèques en finale après les avoir affrontés au premier tour. C'est également la deuxième finale entre ces deux sélections après celle de 1976. En 1966, la Nationalmannschaft avait également perdu à Wembley en finale de la Coupe du monde contre l'Angleterre sur un but litigieux. La première période est une longue phase d'observation, les deux équipes ne prenant pas vraiment d'initiatives.

En seconde période Les Tchèques prenaient l'avantage sur un penalty pour une faute de Mattias Sammer sur Karel Poborsky. Le sélectionneur germanique Berti Vogts fait entrer Oliver Bierhoff qui égalise de la tête sur un coup franc indirect de Christian Ziege. Après toutes les prolongations au cours du tournoi, un but en or était inscrit. Dos au but à la limite de la surface, Bierhoff se retournait et délivrait un tir anodin dévié par Michal Hornak. Le gardien voyait le ballon lui filer entre les doigts et heurter doucement le second poteau avant de rentrer dans les buts. L'Allemagne remportait son troisième championnat d'Europe après 1972 et 1980[5].

Effectif

Sélectionneur : Berti Vogts

No. Pos. Joueur Date de naissance et âge Sélec. Club
1 Gardien Andreas Köpke (1962-3-12) (âgé de 34 ans) Drapeau : Allemagne Eintracht Francfort
2 Défenseur Stefan Reuter (1966-10-16) (âgé de 29 ans) Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
3 Milieu Marco Bode (1969-7-23) (âgé de 26 ans) Drapeau : Allemagne Werder Brême
4 Milieu Steffen Freund (1970-1-19) (âgé de 26 ans) Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
5 Défenseur Thomas Helmer (1965-4-21) (âgé de 31 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
6 Défenseur Matthias Sammer (1967-9-5) (âgé de 28 ans) Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
7 Milieu Andreas Möller (1967-9-2) (âgé de 28 ans) Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
8 Milieu Mehmet Scholl (1970-10-16) (âgé de 25 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
9 Attaquant Fredi Bobic (1971-10-30) (âgé de 24 ans) Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart
10 Milieu Thomas Häßler (1966-5-30) (âgé de 30 ans) Drapeau : Allemagne Karlsruher SC
11 Attaquant Stefan Kuntz (1962-10-30) (âgé de 33 ans) Drapeau de la Turquie Beşiktaş
12 Gardien Oliver Kahn (1969-6-15) (âgé de 26 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
13 Milieu Mario Basler (1968-12-18) (âgé de 27 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
14 Défenseur Markus Babbel (1972-9-8) (âgé de 23 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
15 Défenseur Jürgen Kohler (1965-10-6) (âgé de 30 ans) Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
16 Défenseur René Schneider (1973-2-1) (âgé de 23 ans) Drapeau : Allemagne Hansa Rostock
17 Milieu Christian Ziege (1972-2-1) (âgé de 24 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
18 Attaquant Jürgen Klinsmann Capitaine (1964-7-30) (âgé de 31 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
19 Milieu Thomas Strunz (1968-4-25) (âgé de 28 ans) Drapeau : Allemagne Bayern de Munich
20 Attaquant Oliver Bierhoff (1968-5-1) (âgé de 28 ans) Drapeau de l'Italie Udinese
21 Milieu Dieter Eilts (1964-12-13) (âgé de 31 ans) Drapeau : Allemagne Werder Brême
22 Gardien Oliver Reck (1965-2-27) (âgé de 31 ans) Drapeau : Allemagne Werder Brême
23 Milieu Jens Todt (1970-1-5) (âgé de 26 ans) Drapeau : Allemagne SC Fribourg
  • Cinq joueurs allemands deviennent indisponibles au fur et à mesure de la compétition et ne peuvent ainsi pas disputer la finale. L'UEFA autorise l'Allemagne et la République tchèque à appeler deux joueurs en renfort, permission que les Tchèques déclinent et à laquelle ils ne s'opposent pas concernant leur adversaire. Ainsi, Jens Todt intègre l'effectif[6].

Références

Navigation

Liens internes