Équipe d'Allemagne de football à la Coupe du monde 1998

Équipe d'Allemagne de football à la Coupe du monde 1998
Drapeau de l'Allemagne

Fédération DFB

Classement 7e
Organisateur(s) Drapeau : France France
Participation 14e
Meilleure performance Médaille d'or, Coupe du Monde Médaille d'or, Coupe du Monde Médaille d'or, Coupe du Monde Vainqueur en 1954, 1974 et 1990
Sélectionneur Drapeau : Allemagne Berti Vogts
Capitaine Jürgen Klinsmann
Meilleur buteur Jürgen Klinsmann (3)
Oliver Bierhoff (3)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe d'Allemagne de football à la Coupe du monde

L'Équipe d'Allemagne de football participe à la Coupe du monde de football de 1998 organisée en France du 10 juin au 12 juillet 1998. Elle termine quart de finaliste de la compétition mondiale.

Le sélectionneur Berti Vogts est contraint d'emmener une équipe vieillissante au mondial français à cause d'une absence de réservoir de jeunes joueurs[1]. Beaucoup des sélectionnés ont entre 30 et 37 ans et ont déjà été champions du monde en 1990 et remporté l'Euro britannique en 1996, c'est d'ailleurs la sélection la plus âgé de la compétition avec un âge moyen de 30 ans et 1 mois [2], c'est donc une formation prestigieuse mais sur le déclin, néanmoins elle finira dans le top 8 de ce Mondial.

Lothar Matthäus dispute sa cinquième et dernière Coupe du monde[3]. Matthias Sammer ballon d'or 1996 et vainqueur du dernier championnat d'Europe des nations est absent de l'effectif à la suite d'une blessure au genou[4]. En septembre 1998 Berti Vogts annonce qu'il n'entrainera plus la sélection allemande, il présente sa démission au président de la fédération Egidius Braun[5].

À 37 ans, Lothar Matthäus dispute sa cinquième phase finale de Coupe du monde.
Maillot de l'équipe d'Allemagne de football durant la coupe du monde 1998

Qualifications

Dates Équipe domicile Score Équipe extérieur
09/10/1996 Drapeau : Arménie Arménie 1 - 5 Drapeau : Allemagne Allemagne
09/11/1996 Drapeau : Allemagne Allemagne 1 - 1 Drapeau : Irlande du Nord Irlande du Nord
14/12/1996 Drapeau : Portugal Portugal 0 - 0 Drapeau : Allemagne Allemagne
02/04/1997 Drapeau : Albanie Albanie 2 - 3 Drapeau : Allemagne Allemagne
30/04/1997 Drapeau : Allemagne Allemagne 2 - 0 Drapeau : Ukraine Ukraine
07/06/1997 Drapeau : Ukraine Ukraine 0 - 0 Drapeau : Allemagne Allemagne
20/08/1997 Drapeau : Irlande du Nord Irlande du Nord 1 - 3 Drapeau : Allemagne Allemagne
06/09/1997 Drapeau : Allemagne Allemagne 1 - 1 Drapeau : Portugal Portugal
10/09/1997 Drapeau : Allemagne Allemagne 4 - 0 Drapeau : Arménie Arménie
11/10/1997 Drapeau : Allemagne Allemagne 4 - 3 Drapeau : Albanie Albanie

Le 20 août 1997 contre l'Irlande du Nord, Oliver Bierhoff entré en jeu à la 70e minute inscrit trois buts en cinq minutes (74e, 77e, 78e)[6].

Classement

Place Équipe Points Joués Victoires Nuls Défaites Buts + Buts - Différence
1 Drapeau : Allemagne Allemagne 22 10 6 4 0 23 9 +12
2 Drapeau : Ukraine Ukraine 20 10 6 2 2 10 6 +4
3 Drapeau : Portugal Portugal 19 10 5 4 1 10 4 +6
4 Drapeau : Arménie Arménie 8 10 1 5 4 8 17 -9
5 Drapeau : Irlande du Nord Irlande du Nord 7 10 1 4 5 6 10 -4
6 Drapeau : Albanie Albanie 4 10 1 1 8 7 20 -13

Effectif

Equipe d'Allemagne à la coupe du Monde 1998
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Köpke, AndreasAndreas Köpke 20 600 12/3/1962 (36 ans) 54 0 Drapeau : France Marseille 1990
12 G Kahn, OliverOliver Kahn 17 948 15/6/1969 (29 ans) 11 0 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 1995
22 G Lehmann, JensJens Lehmann 17 800 10/11/1969 (28 ans) 2 0 Drapeau : Allemagne Schalke 04 1998
2 D Wörns, ChristianChristian Wörns 16 888 10/5/1972 (26 ans) 17 0 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 1992
3 D Heinrich, JörgJörg Heinrich 17 774 06/12/1969 (28 ans) 15 2 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 1995
4 D Kohler, JürgenJürgen Kohler 19 296 06/10/1965 (32 ans) 101 2 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 1986
5 D Helmer, ThomasThomas Helmer 19 464 21/4/1965 (33 ans) 68 5 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 1990
6 D Thon, OlafOlaf Thon 19 089 01/5/1966 (32 ans) 50 3 Drapeau : Allemagne Schalke 04 1984
14 D Babbel, MarkusMarkus Babbel 16 767 08/9/1972 (25 ans) 30 1 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 1995
19 D Reuter, StefanStefan Reuter 18 921 16/10/1966 (31 ans) 68 2 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 1987
7 M Möller, AndreasAndreas Möller 18 600 02/9/1967 (30 ans) 83 28 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 1988
8 M Matthäus, LotharLothar Matthäus 20 956 21/3/1961 (37 ans) 125 22 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 1980
10 M Häßler, ThomasThomas Häßler 19 060 30/5/1966 (32 ans) 94 11 Drapeau : Allemagne Karlsruher SC 1988
13 M Jeremies, JensJens Jeremies 16 224 05/3/1974 (24 ans) 5 0 Drapeau : Allemagne TSV Munich 1860 1997
15 M Freund, SteffenSteffen Freund 17 730 19/1/1970 (28 ans) 22 0 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 1995
16 M Hamann, DietmarDietmar Hamann 16 414 27/8/1973 (24 ans) 7 1 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 1997
17 M Ziege, ChristianChristian Ziege 16 987 01/2/1972 (26 ans) 37 4 Drapeau : Italie AC Milan 1993
21 M Tarnat, MichaelMichael Tarnat 17 814 27/10/1969 (28 ans) 12 0 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 1996
9 A Kirsten, UlfUlf Kirsten 19 237 04/12/1965 (32 ans) 22 14 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 1992
11 A Marschall, OlafOlaf Marschall 19 132 19/3/1966 (32 ans) 8 2 Drapeau : Allemagne FC Kaiserslautern 1994
18 A Klinsmann, JürgenJürgen Klinsmann Capitaine 19 729 30/7/1964 (33 ans) 103 44 Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur 1987
20 A Bierhoff, OliverOliver Bierhoff 18 358 01/5/1968 (30 ans) 26 17 Drapeau : Italie Udinese Calcio 1996
Sélectionneur

Drapeau : Allemagne Berti Vogts


Légende



Cette 14e sélection allemande dans l'histoire de la Coupe du monde est constituée d'une majorité de joueurs évoluant au pays. Sur les vingt deux acteurs:

  • Dix huit évoluent en Drapeau de l'Allemagne Allemagne
  • Quatre évoluent à l'extérieur du pays.
Nombre de joueurs Pays Clubs
18 Drapeau : Allemagne Bayern Munich (6) Borussia Dortmund (5) Schalke 04 (2) Bayer Leverkusen (2) TSV 1860 Munich (1) Karlsruher SC (1) FC Kaiserslautern (1)
2 Drapeau : Italie Milan AC (1) Udinese Calcio (1)
1 Drapeau : France Olympique de Marseille (1)
1 Drapeau : Angleterre Tottenham (1)

Ce n'est pas leur première coupe du monde

  • Légende : Médaille d'or, Coupe du Monde = vainqueur, Médaille d'argent, monde = finaliste, 1/4e = quart de finaliste.

C'est leur première coupe du monde

Le parcours en phase finale

Article détaillé : Coupe du monde de football 1998.

L'Allemagne est tête de série du groupe F, elle est confrontée à la Yougoslavie, aux États-Unis et à l'Iran .

Allemagne-États-Unis

Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 0 Drapeau : États-Unis États-Unis Parc des princes, Paris
21:00
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Andreas Möller But inscrit après 8 minutes 8e
Jürgen Klinsmann But inscrit après 64 minutes 64e
Spectateurs : 45 500
Arbitrage : Said Belqola
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Allemagne
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Etats-unis
G 1 Andreas Köpke
D 2 Christian Wörns
D 3 Jörg Heinrich Averti après 84 minute(s) 84e
D 4 Jürgen Kohler
D 6 Olaf Thon
D 19 Stefan Reuter Remplacé après 70 minutes 70e
M 7 Andreas Möller Remplacé après 89 minutes 89e
M 10 Thomas Häßler Remplacé après 50 minutes 50e
M 13 Jens Jeremies Averti après 30 minute(s) 30e
ATT 18 Jürgen Klinsmann (c)
ATT 20 Oliver Bierhoff
Remplaçants:
M 16 Dietmar Hamann Averti après 77 minute(s) 77e Entré après 50 minutes 50e 
M 17 Christian Ziege Entré après 70 minutes 70e 
D 14 Markus Babbel Entré après 89 minutes 89e 
Entraineur:
Berti Vogts
G 18 Kasey Keller
D 3 Eddie Pope Averti après 85 minute(s) 85e
D 4 Mike Burns Remplacé après 46 minutes 46e
D 5 Thomas Dooley (c)
D 6 David Regis
M 8 Earnie Stewart
M 13 Cobi Jones
M 15 Chad Deering Remplacé après 72 minutes 72e
M 19 Brian Maisonneuve
M 21 Claudio Reyna
ATT 11 Eric Wynalda Remplacé après 65 minutes 65e
Remplaçants:
D 2 Frankie Hejduk Averti après 50 minute(s) 50e Entré après 46 minutes 46e 
ATT 7 Roy Wegerle Entré après 65 minutes 65e 
M 10 Tab Ramos Entré après 72 minutes 72e 
Entraineur:
Steve Sampson


L'équipe d'Allemagne entame la compétition contre les États-Unis. La sélection américaine a la particularité d'aborder ce match avec une tactique la faisant évoluer avec six milieux de terrain et un seul attaquant. La rencontre est assez équilibré dans l'ensemble et se déroule avec un engagement physique des deux côtés.

La Nationalmannschaft ouvre le score dès la 8e minute. Sur un corner de Olaf Thon, Jürgen Klinsmann remise pour Andreas Möller qui de la tête trompe le gardien américain. Malgré cette ouverture du score rapide l'Allemagne ne va pas réellement dominer son adversaire, les américains se montrent même très dangereux en début de seconde période. Une tête de Frankie Hejduk oblige Andreas Köpke à faire un arrêt sur sa ligne (53e). Les Allemands sont plus réalistes, (64e) Oliver Bierhoff centre pour Jürgen Klinsmann qui contrôle de la poitrine et double la mise du plat du pied.

Malgré ce succès, le sélectionneur Berti Vogts dit que son équipe « a manqué d'ordre et de discipline[7],[8],[9],[10] ».

Berti Vogts utilise un 3-5-2 offensif[11]. La défense à trois est composé de joueurs évoluant dans des clubs différents, Köhler joue au Borussia Dortmund, Wörns au Bayer Leverkusen, et Thon à Schalke 04. Le milieu de terrain est composé de trois joueurs du Borussia, Jeremies est le titulaire le plus jeune (24 ans), Klinsmann est le joueur de champ le plus âgé (33 ans). Il est à noté que le duo d'attaque Klinsmann - Biehroff sont les deux seul joueurs évoluant à l'étranger.

Onze de départ

Terrain football vierge.PNG

Köpke
Köhler
Thon
Wörns
Heinrich
Möller
Jeremies
Häßler
Reuter
Klinsmann
Biehroff

Allemagne-Yougoslavie

Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 2 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie Stade Bollaert, Lens
14:30
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Siniša Mihajlović CSC But inscrit après 74 minutes 74e
Oliver Bierhoff But inscrit après 80 minutes 80e
Dejan StankovićBut inscrit après 13 minutes 13e
Dragan Stojković But inscrit après 54 minutes 54e
Spectateurs : 38 100
Arbitrage : Milton kin Nielsen
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Allemagne
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Yougoslavie
G 1 Andreas Köpke
D 2 Christian Wörns
D 3 Jörg Heinrich
D 4 Jürgen Kohler
D 6 Olaf Thon
M 7 Andreas Möller Remplacé après 57 minutes 57e
M 13 Jens Jeremies
M 16 Dietmar Hamann Remplacé après 46 minutes 46e
M 17 Christian Ziege Remplacé après 66 minutes 66e
ATT 18 Jürgen Klinsmann (c)
ATT 20 Oliver Bierhoff
Remplaçants:
M 8 Lothar Matthäus Averti après 75 minute(s) 75e Entré après 46 minutes 46e 
ATT 9 Ulf Kirsten Entré après 57 minutes 57e 
M 21 Michael Tarnat Entré après 66 minutes 66e 
Entraineur:
Berti Vogts
G 1 Ivica Kralj
D 13 Slobodan Komljenović
D 3 Goran Đorović
D 11 Siniša Mihajlović
D 16 Željko Petrović Remplacé après 74 minutes 74e
M 4 Slaviša Jokanović
M 20 Dejan Stanković Remplacé après 66 minutes 66e
M 10 Dragan Stojković (c)
M 7 Vladimir Jugović
ATT 9 Predrag Mijatović
ATT 22 Darko Kovačević Remplacé après 57 minutes 57e
Remplaçants:
ATT 21 Perica Ognjenović Entré après 57 minutes 57e 
M 18 Dejan Govedarica Entré après 66 minutes 66e 
M 19 Miroslav Stević Entré après 74 minutes 74e 
Entraineur:
Slobodan Santrač

Le second match est nettement plus compliqué pour les Allemands, gênés par la qualité technique et collective des Yougoslaves, ils encaissent un but signé Dejan Stanković (13e), le joueur de la Lazio de Rome trompe Andreas Köpke d'une pichenette (0-1). À la (28e), Željko Petrović oblige le gardien allemand a effectué une parade puis, à la (34e), bien servi par Dragan Stojković , Darko Kovačević bute de justesse sur Andreas Köpke. Enfin, à la (42e) le portier de la Nationalmannschaft effectue un arrêt sur une reprise de Vladimir Jugović.

En seconde période Lothar Matthäus fait son apparition à la place de Dietmar Hamann. Il devient alors à trente-sept ans le premier joueur de champ à participer à cinq coupes du monde. Les Yougoslaves doublent la mise sur une erreur de main de Andreas Köpke à la suite d'un centre de Darko Kovačević, qui profite à Dragan Stojković (54e).

Les joueurs des Balkans ont la partie bien en main, le sélectionneur allemand dira d'ailleurs que les yougoslaves ont été brillants[12]. Mais un coup du sort va remettre les coéquipiers de jürgen Klinsmann dans la partie , (74e) un coup franc de Michael Tarnat est détourné par le défenseur Siniša Mihajlović (1-2) puis, six minutes plus tard sur un corner, Oliver Bierhoff trouve la barre transversale, et à la 80e sur un nouveau corner, il trouve le chemin des filets (2-2).

En fin de partie Berti Vogts doit intervenir sur le terrain pour raisonner Jens Jeremies qui a une altercation violente avec Siniša Mihajlović[13],[12],[14]. Les deux équipes se quittent sur un score de parité. Berti Vogts conclut « l'impossible est devenu possible[12],[15] ».

Le sélectionneur aligne la même défense à trois que contre les États-Unis. Ziege (remis d'une infection virale) est titulaire à la place de Reuter[16]. Heinrich toujours en position de latéral change de côté. Moller dans l'entre jeu est repositionné dans l'axe, Hamann prend la place de Hassler[17].

Onze de départ

Terrain football vierge.PNG

Köpke
Köhler
Thon
Wörns
Ziege
Jeremies
Möller
Hamann
Heinrich
Klinsmann
Biehroff

Allemagne-Iran

Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 0 Drapeau de l'Iran Iran Stade de la Mosson, Montpellier
14:30
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Oliver BierhoffBut inscrit après 50 minutes 50e
Jürgen Klinsmann But inscrit après 58 minutes 58e
Spectateurs : 29 800
Arbitrage : Espifanio Chavez Gonzalez
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Allemagne
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Iran
G 1 Andreas Köpke
D 8 Lothar Matthäus
D 2 Christian Wörns
D 4 Jürgen Kohler
D 3 Jörg Heinrich
D 5 Thomas Helmer
D 6 Olaf Thon Remplacé après 46 minutes 46e
M 10 Thomas Häßler Averti après 45 minute(s) 45e Remplacé après 69 minutes 69e
M 21 Michael Tarnat Remplacé après 76 minutes 76e
ATT 18 Jürgen Klinsmann (c) Averti après 31 minute(s) 31e
ATT 20 Oliver Bierhoff
Remplaçants:
M 16 Dietmar Hamann Entré après 46 minutes 46e 
ATT 9 Ulf Kirsten Entré après 69 minutes 69e 
M 17 Christian Ziege Entré après 76 minutes 76e 
Entraineur:
Berti Vogts
G 1 Ahmad Reza Abedzadeh (c)
D 4 Mohammad Khakpour
D 14 Nader Mohammadkhani
D 17 Javad Zarincheh Remplacé après 70 minutes 70e
D 20 Mehdi Pashazadeh
M 2 Mehdi Mahdavikia
M 6 Karim Bagheri
M 9 Hamidreza Estili
M 21 Mehrdad Minavand
ATT 10 Ali Daei Averti après 47 minute(s) 47e
ATT 11 Khodadad Azizi
Remplaçants:
M 8 Sirous Dinmohammadi Entré après 70 minutes 70e 
Entraineur:
Jalal Talebi


Pour cette dernière rencontre du premier tour, Berti Vogts titularise huit joueurs âgés de 30 ans et plus, dont Lothar Matthäus, à qui il confie la tâche de mener le jeu. Les Iraniens sont surmotivés à l'idée d'affronter l'Allemagne et pensent pouvoir gagner la rencontre. La sélection iranienne va poser des problèmes offensifs au onze allemand durant la première période. Puis craquer physiquement en seconde période , Oliver Bierhoff (50e) et Jürgen Klinsmann (58e) portent la marque à deux zéro. Jürgen Klinsmann inscrit d'ailleurs un but acrobatique, c'est en effet à la suite d'un tir de Oliver Bierhoff sur le poteau que le ballon revient vers lui, il plonge et marque de la tête.

L'Allemagne termine première de son groupe devant la Yougoslavie, Berti Vogts est satisfait d'affronter le Mexique plutôt que les Pays-Bas en huitième de finale[18],[19],[20].

Malgré les deux buts encaissés contre les yougoslaves Berti Vogts continue de faire confiance à son trio défensif. Tarnat est préféré à Ziege. Matthäus est titulaire pour la première fois est devient le joueur de champ le plus âgé aligne (37 ans). À noter que c'est la première fois du tournoi que Klinsmann et Biehroff marquent tous les deux chacun un but. Helmer est titulaire dans l'entre jeu à la place de Hamann, Häßler fait son retour dans une position plus axiale.

Onze de départ

Terrain football vierge.PNG

Köpke
Köhler
Thon
Wörns
Tarnat
Matthäus
Häßler
Helmer
Heinrich
Klinsmann
Biehroff

Tableau des rencontres et classement final du Groupe F

Date Équipe 1 Équipe 2 Résultat Buteurs
Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : États-Unis États-Unis 2 - 0 Möller 8e, Klinsmann 65e
Drapeau : République fédérale de Yougoslavie RF Yougoslavie Drapeau : Allemagne Allemagne 2 - 2 Mijatović 13e, Dragan Stojković 54e ; Mihajlović 73e (csc), Bierhoff 80e
Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Iran Iran 2 - 0 Bierhoff 50e, Klinsmann 57e


Classement
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Drapeau : Allemagne Allemagne 7 3 2 1 0 6 2 +4
2 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie RF Yougoslavie 7 3 2 1 0 4 2 +2
3 Drapeau : Iran Iran 3 3 1 0 2 2 4 -2
4 Drapeau : États-Unis États-Unis 0 3 0 0 3 1 5 -4
12 14 juin 1998 RF Yougoslavie Drapeau : République fédérale de Yougoslavie 1 - 0 Drapeau : Iran Iran
16 15 juin 1998 Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 0 Drapeau : États-Unis États-Unis
28 21 juin 1998 Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 2 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie RF Yougoslavie
30 21 juin 1998 États-Unis Drapeau : États-Unis 1 - 2 Drapeau : Iran Iran
43 25 juin 1998 Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 0 Drapeau : Iran Iran
44 25 juin 1998 États-Unis Drapeau : États-Unis 0 - 1 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie RF Yougoslavie

Huitième de finale contre le Mexique

Allemagne Drapeau : Allemagne 2 - 1 Drapeau : Mexique Mexique Stade de la Mosson, Montpellier
16:30
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Klinsmann But inscrit après 75 minutes 75e
Bierhoff But inscrit après 86 minutes 86e
Hernández But inscrit après 47 minutes 47e Spectateurs : 29 800
Arbitrage : Vítor Melo Pereira Drapeau : Portugal
(Rapport)


Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Allemagne
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Mexique
G 1 Andreas Köpke
D 8 Lothar Matthäus Averti après 56 minute(s) 56e
D 14 Markus Babbel Averti après 45+1 minute(s) 45+1e
D 2 Christian Wörns
M 3 Jörg Heinrich Remplacé après 57 minutes 57e
M 21 Michael Tarnat Averti après 77 minute(s) 77e
M 16 Dietmar Hamann Averti après 88 minute(s) 88e
M 5 Thomas Helmer Remplacé après 37 minutes 37e
M 10 Thomas Häßler Remplacé après 73 minutes 73e
ATT 20 Oliver Bierhoff
ATT 18 Jürgen Klinsmann (c)
Remplaçants:
M 17 Christian Ziege Entré après 37 minutes 37e 
M 7 Andreas Möller Entré après 57 minutes 57e 
ATT 9 Ulf Kirsten Entré après 73 minutes 73e 
Entraineur:
Berti Vogts
G 1 Jorge Campos
D 13 Pável Pardo
D 5 Duilio Davino Averti après 57 minute(s) 57e
D 2 Claudio Suárez
M 14 Raúl Lara
M 4 Germán Villa
M 8 Alberto García Aspe (c) Remplacé après 86 minutes 86e
M 6 Marcelino Bernal Remplacé après 46 minutes 46e
M 11 Cuauhtémoc Blanco Averti après 87 minute(s) 87e
M 17 Francisco Palencia Remplacé après 53 minutes 53e
ATT 15 Luis Hernández
Remplaçants:
D 18 Salvador Carmona Entré après 46 minutes 46e 
ATT 21 Jesus Arellano Entré après 53 minutes 53e 
ATT 9 Ricardo Peláez Entré après 86 minutes 86e 
Entraineur:
Manuel Lapuente


Avant la rencontre Berti Vogts déclare : « Jusqu'ici, nous avons été laborieux. J'ai beaucoup de respect pour le Mexique ».

Les deux équipes tentent de porter le jeu vers l'avant . Les mexicains sont les premiers à se créer une occasion, (16e) Marcelino Bernal frappe de loin, Andreas Köpke ne peut se saisir du ballon et Markus Babbel dégage en touche.

Les Allemands vont petit à petit imposer leur jeu et se créer des opportunités, Jürgen Klinsmann (21e) perd un face à face avec le gardien mexicain, il ne peut suffisamment contrôler le ballon dans la surface pour frapper. (38e) Michael Tarnat frappe de 25 mètres Jorge Campos effectue une parade. (40e) Oliver Biehroff envoi le ballon de la tête sur la barre transversale à la suite d'un mouvement collectif entre jurgen Klinsmann et Thomas Häßler. La dernière occasion de la première mi-temps est pour les sud américains, Francisco Palencia oblige le gardien allemand à intervenir dans sa surface.

Dès la reprise (47e) Luis Hernández s'infiltre dans la surface allemande, dribble trois défenseurs et trompe le gardien germanique (0-1). Après cette ouverture du score la sélection sud-américaine va se montrer entreprenante et dominatrice en prenant possession du ballon et en exerçant une pression sur la défense allemande . (62e) sur une contre attaque Jesús Arellano frappe aux abords de la surface de réparation, le ballon heurte le poteau, Luiz Hernandez récupère le ballon et se retrouve seul devant Andreas Köpke , son tir atterri dans les bras du gardien allemand. Le Mexique a le match plutôt bien en main, mais sur une erreur défensive Jürgen Klinsmann égalise (1-1) (75e).

À la (86e) Ulf Kirsten centre pour Oliver Bierhoff qui marque de la tête, (2-1). L'Allemagne se qualifie pour les quarts de finale[21],[22],[23].

Contrairement aux trois premiers matchs, la défense connaît un chamboulement. Matthäus est préféré à Thon, Babbel doit suppléé Kohler blessé de dernière minute au mollet droit[24]. Wörns est le seul intouchable de cette défense. Tarnat prend définitivement la place de Ziege. Helmer sera le premier titulaire allemand obligé de sortir sur blessure en première période. Le duo d'attaque titulaire Klinsmann - Biehroff est comme contre l'Iran un choix gagnant les deux protagonistes inscrivant chacun un but.

Onze de départ

Terrain football vierge.PNG

Köpke
Babbel
Matthäus
Wörns
Tarnat
Hamann
Häßler
Helmer
Heinrich
Klinsmann
Biehroff

Quart de finale contre la Croatie

Match 60 Allemagne Drapeau : Allemagne 0 - 3 Drapeau : Croatie Croatie Stade de Gerland, Lyon

21 h 0 (UTC+1)
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
(0 - 1) But inscrit après 45+3 minutes 45+3e Jarni
But inscrit après 80 minutes 80e Vlaović
But inscrit après 85 minutes 85e Šuker
Spectateurs : 39 100
Arbitrage : Drapeau : Norvège Rune Pedersen
Heinrich Averti après 18 minute(s) 18e
Tarnat Averti après 37 minute(s) 37e
Wörns Carton rouge 40e
Rapport Averti après 13 minute(s) 13e Šimić
Averti après 57 minute(s) 57e Šuker
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Allemagne
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Croatie
Drapeau de l'Allemagne
ALLEMAGNE :
Gardien de but 01 Andreas Köpke
08 Lothar Matthäus
02 Christian Wörns Carton rouge 40e
04 Jürgen Kohler
03 Jörg Heinrich Averti après 18 minute(s) 18e
21 Michael Tarnat Averti après 37 minute(s) 37e
16 Dietmar Hamann Remplacé après 79 minutes 79e
13 Jens Jeremies
10 Thomas Häßler Remplacé après 69 minutes 69e
20 Oliver Bierhoff
18 Jürgen Klinsmann Capitaine
Remplaçants :
09 Ulf Kirsten Entré après 69 minutes 69e 
11 Olaf Marschall Entré après 79 minutes 79e 
Sélectionneur :
Drapeau : Allemagne Berti Vogts
Drapeau de la Croatie
CROATIE :
Gardien de but 01 Dražen Ladić
04 Igor Štimac
20 Dario Šimić Averti après 13 minute(s) 13e
06 Slaven Bilić
13 Mario Stanić
17 Robert Jarni
14 Zvonimir Soldo
07 Aljoša Asanović
10 Zvonimir Boban Capitaine
19 Goran Vlaović Remplacé après 83 minutes 83e
09 Davor Šuker Averti après 57 minute(s) 57e
Remplaçants :
11 Silvio Marić Entré après 83 minutes 83e 
Sélectionneur :
Drapeau : Croatie Miroslav Blažević
Christian Worns sera expulsé contre la Croatie

La Croatie et l'Allemagne se retrouve deux ans après le dernier championnat d'Europe de 1996 en Angleterre. Les Allemands l'avaient emporté 2-1[25]. Avant cette rencontre Berti Vogts dit : « La Croatie compte beaucoup de joueurs de classe mondiale. Nous sommes devenu modestes, car beaucoup d'équipes plus fortes que nous sont déjà à la maison ».

La première demi-heure de la rencontre est équilibrée entre les deux sélections. Toutefois ce sont les Allemands qui sur des frappes de Michael Tarnat, Dietmar Hamann, et Thomas Häßler sont les plus entreprenants. (31e) La première véritable occasion de la partie, Jörg Heinrich centre pour Oliver Bierhoff, le portier croate effectue une parade.

À la (42e) Christian Wörns commet une faute sur Davor Suker, en position de dernier défenseur, il reçoit un carton rouge et doit quitter ses partenaires. L'Allemagne va devoir jouer la suite de ce match réduite à dix. À la (45e) Robert Jarni d'une frappe de loin trompe le gardien germanique (0-1).

En seconde période les Croates profitent de l'infériorité numérique allemande pour développer leur jeu et se créer des occasions par Boban et Suker notamment. La « Nationalmannschaft » a ensuite deux occasions de revenir au score par Oliver Bierhoff qui oblige le gardien Dražen Ladić à effectuer une parade (53e), et aussi par Dietmar Hamann qui envoie le ballon sur le poteau à la suite d'un coup franc direct (79e).

À la (80e) Goran Vlaović frappe de l'extérieur du pied et trompe le gardien allemand (0-2) puis, à la (85e) Davor Šuker s'infiltre dans la surface, dribble jörg Heinrich et marque le dernier but de la rencontre (0-3). La sélection allemande quitte la seizième édition de la Coupe du monde en quart de finale, comme quatre ans auparavant contre la Bulgarie[26].

Berti Vogts dit à la fin du match : « C'est un moment difficile pour nous ». Il affirmera également que la classe d'âge des footballeurs de 18-24 ans, est sinistré en Allemagne[27],[28],[29].

C'est la dernière titularisation et donc sélection de Köpke, Kohler, et Klinsmann qui tireront en ce 4 juillet 1998, après cette défaite (0-3) et élimination en quart de finale leur révérence avec respectivement 59, 105 et 108 sélections[30].

Onze de départ

Terrain football vierge.PNG

Köpke
Kohler
Matthäus
Wörns
Tarnat
Jeremies
Häßler
Hamann
Heinrich
Klinsmann
Biehroff

Les joueurs utilisés

Joueurs Drapeau : États-Unis Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Drapeau : Iran Drapeau : Mexique Drapeau : Croatie Total minutes Total Carton jaune et Carton rouge Total But inscrit
Gardiens de but
Andreas Köpke (Olympique de Marseille) 90 90 90 90 90 450 - -
Défenseurs
Christian Wörns (Bayer Leverkusen) 90 90 90 90 40 Carton rouge 400 Carton rouge -
Jürgen Kohler (Borussia Dortmund) 90 90 90 - 90 360 - -
Olaf Thon (Schalke 04) 90 90 Remplacé46 - - 226 - -
Stefan Reuter (Borussia Dortmund) Remplacé67 - - - - 67 - -
Jorg Heinrich (Borussia Dortmund) 90 Carton jaune 90 90 Remplacé58 90 Carton jaune 418 Carton jaune Carton jaune -
Christian Ziege (Milan AC) Entré 33 Carton jaune Remplacé67 Entré 14 Entré 52 - 166 Carton jaune -
Markus Babbel (Bayern Munich) Entré 2 - - 90 Carton jaune - 92 Carton jaune -
Michael Tarnat (Bayern Munich) - Entré 23 Remplacé76 90 Carton jaune 90 Carton jaune 279 Carton jaune Carton jaune -
Thomas Helmer (Bayern Munich) - - 90 Remplacé38 - 128 - -
Milieux
Andreas Möller (Borussia Dortmund) Remplacé88 But inscrit Remplacé58 - Entré 32 - 178 - But inscrit
Thomas Häßler (Karlsruher SC) Remplacé49 Remplacé69 Carton jaune Remplacé74 Remplacé69 261 Carton jaune -
Jens Jeremies (TSV Munich 1860) 90 Carton jaune 90 - - 90 270 Carton jaune -
Dietmar Hamann (Bayern Munich) Entré 41 Remplacé46 Entré 44 90 Carton jaune Remplacé79 300 Carton jaune -
Lothar Matthäus (Bayern Munich) - Entré 44 Carton jaune 90 90 Carton jaune 90 314 Carton jaune Carton jaune -
Attaquants
Jurgen Klinsmann (Tottenham Hotspur) Capitaine 90 But inscrit Capitaine 90 Capitaine 90 But inscrit Carton jaune Capitaine 90 But inscrit Capitaine 90 450 Carton jaune But inscrit But inscrit But inscrit
Oliver Bierhoff (Udinese Calcio) 90 90 But inscrit 90 But inscrit 90 But inscrit 90 450 - But inscrit But inscrit But inscrit
Ulf Kirsten (Bayer Leverkusen) - Entré 32 Entré 21 Entré 14 Entré 21 88 - -
Olaf Marschall (FC Kaiserslautern) - - - - Entré 11 11 - -
joueurs Drapeau : États-Unis Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Drapeau : Iran Drapeau : Mexique Drapeau : Croatie Total minutes Total Carton jaune et Carton rouge Total But inscrit

Tout le long du tournoi Oliver Bierhoff aura fait parler son jeu de tête. Meilleur buteur du championnat d'Italie lors de la saison 1997-1998, cet athlète de 1,91 mètre et de 90 kilos aura été décisif pour l'Allemagne à plusieurs reprises. En série A avec l'Udinese il a marqué 27 buts dont un tiers de la tête. Pendant ce Mondial 1998, il inscrira trois buts de cette manière. Lorsque l'équipe allemande sera à la peine elle s'en remettra à des centres pour trouver son grand avant centre. Les résultats seront plutôt probant puisque Bierhoff égalisera à 2-2 contre la Yougoslavie évitant à la Nationalmannschaft une défaite. Contre l'Iran c'est lui qui débloque la situation en ouvrant la marque, en huitième de finale contre le Mexique à quatre minutes de la fin du temps règlementaire il permet à sa sélection de se qualifier in extremis. En revanche contre la Croatie en quart de finale il sera impuissant à remettre son équipe en selle et éviter la lourde défaite (0-3) et l'élimination[31].

À 24 ans le milieu de terrain du Munich 1860 Jens Jeremies sera considéré comme la révélation allemande de ce tournoi. Ce dernier a été repéré en novembre 1997, et a gagné définitivement sa place en sélection durant un match de préparation contre la Colombie. Il sera transféré officiellement au Bayern Munich avant le début de la coupe du monde. Berti Vogts comparera son milieu défensif à un aspirateur, et le portera en exemple après la rencontre contre les États-Unis. Jeremies montrera un tempérament explosif contre la Yougoslavie [32].

Notes et références

  1. « Foot - CM - ALL - L'Allemagne à la française », sur lequipe.fr auteur= Alexis Danjon, (consulté le 28 février 2015)
  2. Grimault 1998, p. 98 Croatie-Allemagne le coup de l'année.
  3. « Les statistiques de la Coupe du monde FIFA depuis 1930 sur coupedumonde2014.net », sur coupedumonde2014.net (consulté le 28 février 2015)
  4. « Matthias Sammer. Forfait pour le Mondial », sur liberation.fr, (consulté le 28 février 2015)
  5. http://www.leparisien.fr/sports/berti-vogts-demissionne-08-09-1998-2000234292.php (consulté le 27/09/2014)
  6. Gerard Ejnès, Le livre d'or du football 1998, Solar, , 159 p. (ISBN 2-263-02717-3), page 149 La mitraillette Biehroff
  7. « Allemagne - États-Unis 2:0 (Coupe du monde 1998 France, Groupe F) », sur mondedufoot.fr (consulté le 28 février 2015)
  8. Ejnès 1998, p. 20 L'iran s'en souviendra.
  9. Meunier 1998, p. 39 le réalisme est toujours allemand.
  10. Rémy Fiere, « GROUPE F, ALLEMAGNE-ETATS-UNIS: 2-0. Entrée en lice facile des champions d'Europe. Möller et Klinsmann, les vieux incisifs. », sur liberation.fr, (consulté le 28 février 2015)
  11. www.transfermarkt.fr/spielbericht/index/spielbericht/936669 (consulté le 14/08/2018)
  12. a, b et c Blandine Hennion, « Groupe F, YOUGOSLAVIE-ALLEMAGNE: 2-2. Réussite et réalisme. », sur liberation.fr, (consulté le 28 février 2015)
  13. « Allemagne - Yougoslavie 2:2 (Coupe du monde 1998 France, Groupe F) », sur mondedufoot.fr (consulté le 28 février 2015)
  14. Grimault 1998, p. 50 L'Allemagne c'est évident.
  15. Meunier 1998, p. 40 Allemagne -Yougoslavie "grosse frayeur.
  16. Bertrand Meunier, La coupe du Monde 1998 : Le livre souvenir, Radio France, , 118 p. (ISBN 288-461-118-5), page 39 ligne 12-13 (il est noté que Ziege était abscent contre les usa à cause d'une infection virale.
  17. www.transfermarkt.fr/spielbericht/index/spielbericht/936684 (consulté le 15/04/2018)
  18. « Allemagne - Iran 2:0 (Coupe du monde 1998 France, Groupe F) », sur mondedufoot.fr (consulté le 28 février 2015)
  19. Michel Henry et Renaud Dely, « GROUPE F, Allemagne-Iran: 2-0. Les hommes de Vogts ont mis du temps à trouver leurs marques, avant d'assurer leur place en tête de la poule. Ils affronteront le Mexique en 8es de finale. Les Allemands Carburent Au Diesel », sur liberation.fr, (consulté le 28 février 2015)
  20. Meunier 1998, p. 118.
  21. « ALLEMAGNE 2-1 MEXIQUE , le résumé , Coupe du monde - 8ème de finale », sur lequipe.fr (consulté le 28 février 2015)
  22. Meunier 1998, p. 66 Des nerfs d'acier , c'est l'Allemagne quoi !.
  23. Ejnès 1998, p. 31 Merci Biehroff.
  24. Bertrand Meunier, Coupe du Monde 1998 : le livre souvenir, Radio France, , 118 p. (ISBN 288-461-118-5), page 66 Des nerfs d'acier ligne 7
  25. http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=1996/matches/round=223/match=52913/postmatch/report/index.html#les+regrets+croates (consulté le 17/08/2015)
  26. « Match de légende : Bulgarie - Allemagne (USA 1994) », sur fr.fifa.com (consulté le 28 février 2015)
  27. « Football - Match Coupe du monde : Croatie vs. Allemagne », sur footballdatabase.eu (consulté le 28 février 2015)
  28. Meunier 1998, p. 88 La gifle!.
  29. Grimault 1998, p. 98 Le coup de l'année
  30. https://www.dfb.de/die-mannschaft/statistik/rekordspieler/?no_cache=1(consulté le 15/04/2018)
  31. Dominique Grimault, Coupe du Monde 1998 : Le livre d'or, Solar, , 141 p. (ISBN 2-263-02714-9), page 52 Bierhoff quel 20 !.
  32. [1] (consulté le 14/04/2018)

Bibliographie

  • Dominique Grimault, Coupe du monde 1998 le livre d'or : le sacre des bleus, Solar, , 141 p. (ISBN 2-263-02714-9).
  • Bertrand Meunier, La Coupe du monde 1998 : Le livre souvenir, Radio France, , 118 p. (ISBN 288-461-118-5).
  • Gérard Ejnès, Le livre d'or du football 1998, Solar, , 159 p. (ISBN 2-263-02717-3).

Liens externes

  • Archives pour sélections et buts [2]