Équipe cycliste Legnano

Legnano
Informations
Statut
Équipe pro (-)
Discipline
Pays
Création
Disparition
Marque de cycles
Legnano
Encadrement
Directeur sportif
Eberardo Pavesi (-)
Dénominations
-
Legnano
Legnano
-
Legnano-Pirelli
-
Legnano-Torpedo
Legnano-Pirelli
-
Legnano-Hutchinson
Legnano-Clément
Legnano
Legnano-Wolsit
-
Legnano
-
Legnano-Pirelli
-
Legnano
Legnano-Pirelli

L'équipe cycliste Legnano est une équipe cycliste italienne sur route, ayant pour sponsor le fabricant de cycles Legnano. Elle est constituée en groupe sportif en 1906. Legnano a cependant employé des coureurs cyclistes dès le début du XXe siècle[1]. Elle a notamment compté dans ses rangs Alfredo Binda, Learco Guerra, Gino Bartali et Fausto Coppi, sous la direction d'Eberardo Pavesi[2]. Elle a remporté à quatorze reprises le Tour d'Italie et treize fois le classement par équipes. C'est l'une des équipes les plus victorieuses de l'histoire du cyclisme[3].

Histoire de l'équipe

1906-1924 : les débuts

Les cycles Legnano (Ciclo Legnano en italien), basés dans la ville du même nom, sponsorisent leur premier coureur professionnel, Pierino Albini en 1906[4].

La première équipe Legnano est créée en 1909. Le fabricant aligne une équipe de six coureurs au départ du Tour de France. Les cyclistes les plus célèbres qui ont couru dans ces années sont Eberardo Pavesi, Ernesto Azzini, Carlo Galetti, Dario Beni, Giovanni Rossignoli, Clemente Canepari, Lucien Petit-Breton, Jean-Baptiste Dortignacq, Alfredo Sivocci, Giuseppe Contesini, Giuseppe Azzini, Maurice Brocco et Émile Georget. Avec eux, Legnano commence à recueillir ses premières grandes victoires et devient une des équipes cyclistes les plus renommées[5].

En 1918, l'équipe passe d'une couleur de maillot rouge-gris[6] à sa couleur vert olive historique. Ceci est une volonté d'Emilio Bozzi, propriétaire des cycles Legnano[7]. Le but de Bozzi est de faire de l'équipe Legnano une équipe de coureurs de premier plan, pour gagner des compétitions sportives et ainsi promouvoir la marque de l'entrepris[7]e.

Pour ce faire, Bozzi conçoit une nouvelle série de modèles de bicyclette de course[4]. Ces bicyclettes se trouvent être très compétitives sur les pentes des montagnes, mais sont en retraits sur les parcours plus roulant[4].

Les victoires importantes pour Legnano arrivent en 1921, avec la conquête du Tour d'Italie par Giovanni Brunero. Ce succès est répété l'année suivante par Brunero, avec cette fois quatre coureurs Legnano aux quatre premières places du classement final. Brunero remporte également Milan-San Remo cette année-là[5].

1925-1935 : l'ère Alfredo Binda

Le véritable tournant pour l'équipe Legnano intervient en 1925, lorsqu'elle embauche un jeune coureur nommé Alfredo Binda[3]. Avec Binda, Legnano remporte cinq éditions du Tour d'Italie (1925, 1927, 1928, 1929 et 1933), record partagé avec Fausto Coppi et Eddy Merckx.

En raison de sa domination écrasante, Binda est payé 22.500 livres en 1930 par les organisateurs du Giro pour ne pas participer à la course[3]. Ce Tour d'Italie 1930 est remporté par Luigi Marchisio, également membre de l'équipe Legnano[5].

Avec ces victoires, Legnano devient célèbre partout dans le monde[3]. Au cours de ces années, l'équipe est dirigée par Eberardo Pavesi, ce qui contribue de manière décisive au succès de l'équipe[3].

Les années Bartali, Coppi et Baldini

En 1936, Legnano embauche un jeune coureur Gino Bartali, avec qui, l'équipe remporte trois Tours d'Italie (1936, 1937 et 1946), deux Tours de France (1938 et 1948), 3 Milan-San Remo (1939, 1940 et 1947) et 3 Tours de Lombardie (1936, 1939 et 1940)[3].

En 1939, l'équipe accueille Fausto Coppi, qui vient de passer professionnels. Il est recruté pour se mettre au service de Gino Bartali et justifie rapidement la confiance en remportant le Tour d'Italie 1940[8]. Peu de temps avant de quitter Legnano (1942), Coppi bat le record de l'heure sur le vélodrome Maspes-Vigorelli à Milan[3].

Après la retraite de Bartali (1948), les derniers grands succès de Legnano sont ceux d'Ercole Baldini[8]. Après des victoires en amateur, y compris l'or olympique à Melbourne et la conquête du record de l'heure en 1956, Baldini remporte le Tour d'Italie et le championnat du monde en 1958[8].

Après la guerre, Legnano se concentre dans la prospection des jeunes cyclistes prometteurs, mais ne réussit pas à répéter les succès des décennies précédentes[8]. De cette période, les principaux coureurs sont Giuseppe Minardi, Giorgio Albani, Adriano Durante, Enrico Massignan et Imerio Massignan[8].

Déclin et arrêt

Après les victoires de Baldini, Legnano commence un long déclin régulier, également en raison de la décision de ne pas accepter le sponsoring sur leurs maillots[8]. L'équipe s'arrête fin 1966.

Malgré la fin de l'équipe professionnelle, Legnano reste présente dans le monde du cyclisme. En 1971, le fabricant est co-sponsor de l'équipe Orbea. Maurizio Fondriest devient champion du monde en 1988 sur une bicyclette Legnano[8], le fabricant étant co-sponsor de l'équipe Alfa Lum-Legnano-Ecoflam. Le fabricant continue à produire, en plus des modèles de cyclotourisme, des vélos de sport également conçus pour la course[8].

Principaux résultats

Compétitions internationales

Contrairement aux autres courses, les championnats du monde sont disputés par équipes nationales et non par équipes commerciales.

Classiques

Courses par étapes

Championnats nationaux

Bilan sur les grands tours

Bibliographie

  • Giorgio D'Ilario et Pierino Cavalleri, Gianfranco Josti, Rino Negri, Ildo Serantoni, Marco Tajè, Ciclismo a Legnano, Famiglia Legnanese,

Notes et références

  1. Claude Sudres, Dictionnaire international du cyclisme, 4, , 435 p. (ISBN 2-951-242-10-7), p. 252
  2. Storia della legnano
  3. a, b, c, d, e, f et g « Storia della Legnano »
  4. a, b et c « D'Ilario, 1993 ».
  5. a, b et c « D'Ilario, 1993 »
  6. (fr)« Legnano »
  7. a et b « D'Ilario, 1993 ».
  8. a, b, c, d, e, f, g et h « D'Ilario, 1993 ».

Liens externes