Émile Rey

Émile Rey
Description de cette image, également commentée ci-après

Émile Rey

Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 1846,
La Saxe (Val d'Aoste)
Décès ,
dent du Géant
Carrière
Discipline(s) alpinisme
Ascension(s) notable(s) premières ascensions de l'aiguille Noire, de l'aiguille Blanche et de l'arête de Peuterey, premières traversées des Drus (du Grand Dru vers le Petit Dru et du Petit Dru vers le Grand Dru)

Émile Rey, né à La Saxe, près de Courmayeur, en 1846 et mort le à la dent du Géant[1], est un guide de haute montagne valdôtain (la Vallée d'Aoste est devenue italienne en 1860). Surnommé « le prince des guides », Émile Rey était le plus renommé des guides de Courmayeur à la fin du XIXe siècle.

Biographie

Considéré comme l'un des premiers grands guides italiens du XIXe siècle, Émile Rey réalise son premier grand succès en gravissant l'aiguille Noire de Peuterey en 1877. Par la suite, le massif du Mont-Blanc restera le théâtre privilégié de ses exploits.

Émile Rey se tue le en tombant à la descente de la dent du Géant, probablement victime d'un malaise. Le col Émile Rey (4 030 m), dans le versant italien du mont Blanc, entre le mont Brouillard et la pointe Louis Amédée, a été nommé en son honneur.

Son fils, Adolphe Rey (1878-1969), fut à son tour guide et devint un grand spécialiste du massif du Mont-Blanc.

Ascensions

Notes et références

  1. Gérard Bordes, Grande Encyclopédie de la Montagne, t. 7, Paris, Atlas, , 2400 p.
  2. a et b Las aiguilles Noire et Blanche de Peuterey faisaient partie des derniers grands sommets invaincus du massif du Mont-Blanc et des Alpes
  3. François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 1 : À l'ouest du col du Géant, Éditions Arthaud,

Annexes

Bibliographie

  • Doug Scott, Big wall climbing, Oxford University Press, 1974, « Émile Rey » p. 54-55

Articles connexes