Émeraude (fusée)

Émeraude (fusée)
Saphir / Emeraude.

Émeraude (VE121) est le nom d'une fusée de construction française des années 1960, conçue pour tester certains éléments de la fusée Diamant.

Elle servit, dans le cadre du programme « pierres précieuses », à mettre au point le premier étage de la fusée Diamant, à moteurs à carburant liquide Vexin. Son nom de code VE121 provient de Véhicule Expérimental à 1 étage, à propulsion liquide (code 2), piloté (code 1).

Elle disposait de deux réservoirs de 12,8 tonnes d'acide nitrique et d'essence de térébenthine pressurisés par un générateur de gaz, alimentant un moteur Vexin de 280 kN[1].

Les trois premiers tirs de la fusée, les 15 juin, 17 juin, puis 20 octobre 1964 furent des échecs, la fusée se brisant chaque fois en vol à cause d'un effet pogo[2]. Ces échecs de l'étage principal du futur lanceur Diamant semèrent le doute, mais les quatrième et cinquième tirs les 27 février et se passèrent bien ; la fusée atteindra 180 kilomètres d'altitude lors de ce dernier tir.

Notes et références

  • William Huon, Ariane, une épopée européenne, Boulogne-Billancourt, ETAI, (ISBN 9782726887097)
  1. Huon, p. 45
  2. Huon, p. 44

Articles connexes