Élisabeth Pochon

Élisabeth Pochon
Fonctions
Députée de la 8e circonscription de la Seine-Saint-Denis
Élection
Réélection
(5 ans)
Prédécesseur Patrice Calméjane (UMP)
Successeur Sylvie Charrière (LREM)
Conseillère Municipale de Villemomble
En fonction depuis le
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Constantine (Algérie)
Parti politique PS

Élisabeth Pochon, née le à Constantine (Algérie), est une femme politique française, élue pour la première fois comme conseillère municipale en 2001 à Villemomble.

Elle est investie par le Parti Socialiste aux élections législatives de 2012 dans la 8e circonscription de Seine-Saint-Denis. Elle est élue au second tour face au sortant UMP Patrice Calméjane.

Formation et carrière professionnelle

Élisabeth Pochon est conseillère principale d’Éducation en collège. Après une Maitrise de Droit à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, elle obtient un DESS de Développement social des quartiers. Son père est instituteur.

Parcours politique

Premiers engagements

Elle a fait ses premières armes en politique lorsqu'elle se présente comme suppléante de Jean-Luc Bennahmias, alors candidat Verts aux législatives de 1997.

Mairie de Villemomble

Elle est présidente du groupe des socialistes au Conseil Municipal de Villemomble depuis 2001. Elle se présente aux élections municipales en 2008 comme tête de liste mais est battue au premier tour par son adversaire UMP Patrice Calméjane. À la suite de son élection comme députée, Marc Daydie devient président du groupe. Elle y siège toujours comme conseillère municipale.

Candidate aux législatives

Après avoir été suppléante de Jean-Luc Bennahmias aux élections législatives de 1997 dans la 8e circonscription de Seine-Saint-Denis, elle se présente aux élections législatives 2007 sur cette même circonscription face à Patrice Calméjane. Elle est battue avec un score de 44,31 %[1].

Elle est désignée le par les militants pour être candidate aux élections législatives 2012. Son suppléant est Raphaël Bouton[2].

Au premier tour, elle arrive en tête avec 37,88 % des suffrages exprimés et atteint le second tour où elle affronte le sortant UMP Patrice Calméjane. Elle est élue au second tour avec 50,85 % des suffrages[3]. L'élection est confirmée en décembre 2012[4], moment où la presse se fait l'écho des difficultés qu'elle rencontre avec les maires de Gagny et de Villemomble dans le cadre de son mandat[5].

Députée

À l'Assemblée nationale, elle est :

  • Secrétaire de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République
  • Co-présidente du groupe d'étude sur la langue des signes
  • Membre du groupe de soutien à la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024
  • Vice-présidente du groupe d'amitié France-Bénin
  • Membre des groupes d'amitié France-Portugal, France-Comores
  • Vice-présidente de la mission d'information sur les Moyens de lutte contre la surpopulation carcérale
  • Membre du groupe français de l'Union interparlementaire (U.I.P.)

Travail sur la modernisation des listes électorales

En 2014, elle est co-responsable d'une mission d'information sur la modernisation des listes électorales[6]. Ce travail transpartisan est mené avec Jean-Luc Warsmann, député de l'opposition. Forte d'une expertise dans ce domaine, Élisabeth Pochon sera rapporteure en 2015 d'une proposition de loi permettant la réouverture exceptionnelle des délais d'inscription sur les listes électorales[7]. Ce texte adopté par le Parlement a permis aux électeurs de s'inscrire sur les listes électorales jusqu'au 30 septembre 2015 afin de pouvoir voter aux élections régionales de décembre 2015. Cette réforme a permis à 800 000 électeurs qui, en temps normal, auraient été mal ou non-inscrit de voter lors de ce scrutin[8].

Suite à cette expérimentation réussie, elle est co-rapporteure avec Jean-Luc Warsmann d'une proposition de loi rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales[9]. Définitivement adopté le 19 juillet 2016, ce texte prévoit notamment la clôture de l'inscription sur les listes électorales le sixième vendredi avant le scrutin à partir de 2020. L'inscription sur les listes électorales est désormais modernisée, tant pour les citoyens que pour les administrations[10].

Élection présidentielle 2017

Elle est chargée du projet Égalité des droits & Lutte contre les discriminations dans la campagne de Vincent Peillon pour la primaire citoyenne de 2017. Elle est également membre de son comité politique de campagne[11]. Après la défaite de son candidat au premier tour, elle ne donnera pas de consigne de vote.

Elle ne parraine aucun candidat pour l'élection présidentielle de 2017[12]. Elle se met en retrait de la campagne de Benoit Hamon, candidat du parti socialiste, mais affirme avoir voté pour lui au premier tour[13]. Avant le second tour, elle appelle à voter pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen[14].

Élection législative 2017

Députée sortante, Élisabeth Pochon se présente à nouveau lors des élections législatives de 2017[15]. Avec 9,44 % des suffrages exprimés, elle arrive en 5e position au premier tour[16].

Notes et références

  1. « Résultats des élections législatives 2007 : SEINE SAINT DENIS (93) - 8ème circonscription », Ministère de l'Intérieur
  2. « Candidats aux élections législatives 2012 : SEINE SAINT DENIS (93) - 8ème circonscription », préfecture de la Seine-Saint-Denis
  3. « Résultats des élections législatives 2012 : SEINE SAINT DENIS (93) - 8ème circonscription », Ministère de l'Intérieur
  4. « Décision n° 2012-4616 AN du 29 novembre 2012 », Conseil constitutionnel, (consulté le 9 décembre 2012)
  5. « Je ne me sens pas toujours la bienvenue », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis, 8 décembre 2012.
  6. « N° 2473 - Rapport d'information de Mme Elisabeth Pochon et M. Jean-Luc Warsmann en conclusion des travaux d'une mission d'information sur les modalités d'inscription sur les listes électorales », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 4 mai 2017)
  7. « Régionales : grâce à la loi Pochon, on peut encore s'inscrire sur les listes électorales », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  8. Ministère de l'Intérieur, « Résultats de la réouverture exceptionnelle des délais d’inscription sur les listes électorales », sur http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Resultats-de-la-reouverture-exceptionnelle-des-delais-d-inscription-sur-les-listes-electorales (consulté le 4 mai 2017)
  9. « N° 3336 - Proposition de loi de Mme Elisabeth Pochon rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 4 mai 2017)
  10. « L’inscription sur les listes électorales facilitée », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  11. « Primaire à gauche. Peillon détaille son organigramme de campagne », ouest-france.fr, 23 décembre 2016.
  12. Sébastien Thomas, « Seine-Saint-Denis : quel candidat à la présidentielle votre élu a-t-il parrainé ? », leparisien.fr, (consulté le 22 mars 2017)
  13. « Elisabeth Pochon (PS) : « Moi, ce sont les idées du Front National que je rejette » », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  14. « Élisabeth Pochon sur Twitter », Twitter, (consulté le 4 mai 2017)
  15. « Pourquoi nous voulons le meilleur pour la France ? Notre déclaration de candidature », sur Blog Pochon 2017, (consulté le 21 mai 2017)
  16. « Élections législatives 2017 », sur Ministère de l'Intérieur

Voir aussi

Liens externes