Élisabeth Borne

Élisabeth Borne
Élisabeth Borne en 2015.
Élisabeth Borne en 2015.
Fonctions
Ministre chargée des Transports
En fonction depuis le
(2 mois et 27 jours)
Président Emmanuel Macron
Premier ministre Édouard Philippe
Gouvernement Philippe I et II
Prédécesseur Alain Vidalies (Transports, Mer et Pêche)
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Diplômée de École polytechnique
École nationale des ponts et chaussées
Collège des ingénieurs

Élisabeth Borne, née le à Paris[1], est une haute fonctionnaire et femme politique française.

Présidente de la RATP entre 2015 et 2017, elle est nommée ministre chargée des Transports dans le premier gouvernement Édouard Philippe le [2].

Biographie

Formation

Née de parents directeurs d'un laboratoire pharmaceutique[1], Élisabeth Borne est diplômée de l'École polytechnique[3],[4] et de l'École nationale des ponts et chaussées[5] ainsi que du Collège des ingénieurs (diplôme de MBA).

Carrière

Elle commence sa carrière en 1987 où elle intègre le ministère de l'Équipement, avant de rejoindre la direction régionale de l'équipement d'Île-de-France en 1989[6]. Au début des années 1990, elle devient conseillère au ministère de l'Éducation nationale auprès de Jack Lang puis Lionel Jospin. En 1997, elle intègre, comme conseillère technique chargée des transports, le cabinet du nouveau Premier ministre Lionel Jospin[6]. En 2002, elle devient directrice de la stratégie de la SNCF, puis rejoint la société Eiffage en 2007 en tant que directrice des concessions. De 2008 à 2013, elle est directrice générale de l'urbanisme à la mairie de Paris[5].

En , elle est nommée préfète de la région Poitou-Charentes, première femme à occuper ce poste[7],[8].

Après un an passé au ministère de l'Écologie comme directrice du cabinet de Ségolène Royal[9],[10], elle succède en à Pierre Mongin à la tête de la Régie autonome des transports parisiens (RATP)[1].

En , elle annonce sur RTL le recrutement de « 3 000 nouveaux collaborateurs » au cours de l'année 2016 au sein de la RATP[11].

Ministre chargée des Transports

En , elle est nommée ministre chargée des Transports, auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, dans le premier gouvernement Édouard Philippe et reconduite dans ses fonctions, le , dans le deuxième gouvernement Édouard Philippe.

Son directeur de cabinet est Marc Papinutti, précédemment président du directoire de l’établissement public en charge de la réalisation du canal Seine-Nord Europe après avoir été directeur général de Voies navigables de France et membre du cabinet de Jean-Louis Borloo au ministère de l’Écologie en 2007[12].

En , elle annonce vouloir donner la « priorité aux déplacements de la vie quotidienne »[13], estimant que « l'argent doit prioritairement aller à l'entretien et à la modernisation » des réseaux existants[13].

Vie privée

Divorcée, Élisabeth Borne est mère d'un fils[1].

Distinctions

Elle a été nommée chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur en [14].

Élisabeth Borne est officier de l'ordre national du Mérite depuis novembre 2016[15].

Notes et références

  1. a, b, c et d Sibylle Vincendon, « Elle a pris le métro » sur Libération, .
  2. « La liste complète du gouvernement d’Edouard Philippe », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. De la promotion X1981, cf. « Fiche de Élisabeth Borne », sur le site de l’Association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique (l’AX), Paris (consulté le 31 octobre 2015) ; y est notamment indiqué le grade de Élisabeth Borne dans la fonction publique : « ingénieur en chef des ponts et chaussées ».
  4. Ouvrir la « Page d’accueil », sur le site de la bibliothèque de l’École polytechnique, Palaiseau (consulté le 31 octobre 2015), sélectionner l’onglet « Catalogues de la BCX → Famille polytechnicienne », effectuer la recherche sur « Élisabeth Borne », résultat obtenu : « Borne, Élisabeth (X 1981) ».
  5. a et b Isabelle Chaperon, Philippe Jacqué et Cédric Pietralunga, « RATP : Élisabeth Borne devrait remplacer Pierre Mongin » sur Le Monde, .
  6. a et b Élisabeth Borne, directrice de cabinet de Royal, prendra les commandes de la RATP sur La Tribune, .
  7. Philippe Bruyère, « Élisabeth Borne, première préfète de Poitou-Charentes » sur Centre Presse, .
  8. Décret du 31 janvier 2013 portant nomination de la préfète de la région Poitou-Charentes, préfète de la Vienne (hors classe) - Mme BORNE (Elisabeth), publié au Journal Officiel du , sur legifrance.gouv.fr, consulté le .
  9. La préfète de Poitou-Charentes nommée directrice de cabinet de Royal sur Charente libre, .
  10. « La préfète de Poitou-Charentes nommée directrice de cabinet de Ségolène Royal », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  11. « VIDÉO - Élisabeth Borne, PDG de la RATP, était l'invitée de RTL », sur RTL.fr (consulté le 8 juin 2016)
  12. « Gouvernement : Marc Papinutti débarque au ministère des Transports », sur Le Moniteur.fr, (consulté le 18 juillet 2017).
  13. a et b « Elisabeth Borne : «  Nous ne pouvons pas poursuivre les promesses non financées », sur lesechos.fr, (consulté le 9 août 2017).
  14. Décret du 12 juillet 2013 portant promotion et nomination, publié au JORF du , texte no 4, sur legifrance.gouv.fr, consulté le .
  15. Décret du 14 novembre 2016 portant promotion et nomination, publié au JORF du , texte no 8, sur legifrance.gouv.fr, consulté le .

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • Système universitaire de documentation