Élie Barnavi

Élie Barnavi
Description de cette image, également commentée ci-après
Élie Barnavi en 2015.
Naissance
Bucarest
Nationalité Drapeau d'Israël Israélienne
Profession
Historien, essayiste, conseiller scientifique, diplomate
Activité principale
Universitaire
Distinctions
Grand prix de la Francophonie de l’Académie française, Prix Montaigne de Bordeaux, Prix Aujourd'hui, Prix littéraire des Droits de l'Homme, Palmes académiques (officier), Légion d'honneur (officier)

Élie Barnavi, né en 1946 à Bucarest (Roumanie), est un historien, essayiste, chroniqueur, diplomate israélien, professeur émérite d’histoire de l’Occident moderne à l’Université de Tel-Aviv, Conseiller scientifique auprès du Musée de l’Europe à Bruxelles.

Biographie

Né en Roumanie[1] d'un père issu d'une lignée de rabbins russes et d'une mère moldave, il émigre avec ses parents en 1961 en Israël (son père étant devenu sioniste après avoir combattu pendant la Seconde Guerre mondiale dans l'Armée rouge) dont il devient citoyen. Il fréquente alors les mouvements de jeunesse de gauche, travaille un an dans un kibboutz à l'âge de 14 ans. En 1967, il fait son service militaire dans les paras lors de la guerre des Six Jours[2]. Après des études d’histoire et de sciences politiques à l’université hébraïque de Jérusalem, à l’université de Tel Aviv et à la Sorbonne, il a été nommé professeur d’histoire de l’Occident moderne à l’université de Tel Aviv, où il a dirigé le Centre d’études internationales[3]. Il a aussi été Directeur d’études à l’Institut de Défense nationale, membre du mouvement La paix maintenant.

Il est le père de 3 garçons et une fille[2].

Il est membre de plusieurs conseils scientifiques ou d’orientation. En France, il a été président du Colloque du Cinquantième anniversaire du ministère de la Culture, et est membre des Rencontres internationales d’Avignon sur la Culture et du Conseil international du Musée international de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) de Marseille.

Il est également membre du comité de parrainage du Collège des Bernardins[4].

Elie Barnavi a dirigé ou codirigé les comités scientifiques d’expositions telles que Dieu(x), modes d’emploi ; C’est notre histoire ! 50 années d’aventure européenne ou L’Amérique, C’est aussi notre histoire ! Il travaille actuellement au développement du grand projet européen d’exposition relative aux relations entre l’Europe et la civilisation musulmane au fil des siècles.

De 2000 à 2002, il a servi comme Ambassadeur d’Israël en France.

Il reprend ensuite son enseignement d’histoire à l’Université de Tel Aviv[3]. Il a notamment publié Une Histoire moderne d’Israël, une Histoire universelle des Juifs, Lettre ouverte aux Juifs de France, et des ouvrages sur le XVIe siècle français. Il est directeur scientifique du Musée de l’Europe à Bruxelles et membre du comité de pilotage du Groupe Spinelli prônant une Europe fédérale[5]. Son dernier ouvrage paru : Dix thèses sur la guerre, Flammarion, coll. « Café Voltaire », 2014

Élie Barnavi est titulaire de plusieurs prix, dont le Grand prix de la Francophonie de l’Académie française, reçu en 2007 pour l’ensemble de son œuvre, le prix Aujourd'hui pour Les Religions meurtrières et le prix Montaigne pour L’Europe frigide. Réflexions sur un projet inachevé.

En novembre 2014, dans une lettre co-signée par 660 figures publiques israéliennes, il appelle les parlementaires européens à reconnaître immédiatement l'État palestinien[6]'[7].

Publications

  • Le parti de Dieu : étude sociale et politique des chefs de la ligue parisienne 1585-1594, Publications de la Sorbonne, (ISBN 978-2-85944017-6).
  • Israël au XXe siècle, Presses universitaires de France, (ISBN 978-2-13037349-0).
  • Une Histoire moderne d’Israël, Éditions Flammarion, (ISBN 978-2-08-066181-4)
  • La Politique étrangère du général de Gaulle (avec Saul Friedländer), Presses universitaires de France, (ISBN 978-2-13038920-0).
  • La Sainte-Ligue, le juge et la potence : L'assassinat du président Brisson (15 novembre 1591) (avec Robert Descimon), Éditions Hachette, .
  • Le périple de Francesco Pucci (avec Miriam Eliav-Feldon), Éditions Hachette Littérature, (ISBN 978-2-01-011355-0)
  • Lettre d’un ami israélien à l’ami palestinien, Éditions Flammarion, (ISBN 978-2-08066283-5).
  • La France et Israël : Une affaire passionnelle, Éditions Perrin, (ISBN 978-2-26201956-3).
  • Lettre ouverte aux Juifs de France, Éditions Stock, (ISBN 978-2-23405538-4).
  • Histoire universelle des juifs (avec Denis Charbit), Éditions Hachette Littérature, (ISBN 978-2-01-235617-7).
  • Israël-Palestine : une guerre de religion ?, Éditions Bayard Centurion, (ISBN 978-2-22747562-5).
  • Tuez-les tous ! : La guerre de religion à travers l’histoire VIIe-XXIe siècle (avec Anthony Rowley), Éditions Perrin, (ISBN 978-2-26202516-8).
  • Dieu(x) mode d’emploi : L’expérience religieuse aujourd’hui (avec Aviad Kleinberg), Éditions Gallimard, (ISBN 978-2-07011824-3).
  • Les religions meurtrières, Éditions Flammarion, (ISBN 978-2-08069047-0) – Prix Aujourd'hui 2016
  • Michel Wieviorka, Élie Barnavi, Judith Bokser Liwerant et João Caraça et al., Le printemps du politique. Pour en finir avec le déclinisme, Paris, Robert Laffont, coll. « Le monde comme il va », , 160 p. (ISBN 978-2-221-10650-1)
  • Krzysztof Pomian et Élie Barnavi, La révolution européenne : 1945-2007, Éditions Perrin, (ISBN 978-2-26202602-8).
  • L’Europe frigide, André Versaille éditeur, (ISBN 978-2-87495020-9).
  • Jean Frydman, tableaux d'une vie, (ISBN 978-202-090818-4))
  • Aujourd’hui, ou peut-être jamais : Pour une paix américaine au Proche-Orient, André Versaille éditeur, (ISBN 978-2-87495062-9).
  • Cinquante ans après. Culture, politique et politiques culturelles. Colloque du cinquantenaire du ministère de la Culture et de la Communication des 13, 14 et 15 octobre 2009, sous la direction d'Elie Barnavi et Maryvonne de Saint-Pulgent, Paris, Comité d'histoire du ministère de la Culture et des institutions culturelles / La Documentation française, (ISBN 978-2-11-008292-3).
  • Dieu(x), modes d'emploi, André Versaille éditeur, (ISBN 978-2-87495-193-0)
  • Dix thèses sur la guerre, Flammarion, coll. « "Café Voltaire" », (ISBN 978-208-133308-6)

Quelques articles

  • «Les Américains doivent imposer un plan de paix», le Figaro, 8 juillet 2014
  • Parler ou ne pas parler avec le Hamas, Opinion, i24News, 14 août 2014

Notes et références

  1. Enfant unique, ses parents ont perdu deux autres enfants en bas âge.
  2. a et b Mensch de l'année 2010, Elie Barnavi : Un engagement pour Israël, une passion pour l’Europe
  3. a et b Maryvonne de Saint-Pulgent, interview d'Élie Barnavi dans l'émission « À voix nue » sur France Culture, 28 mai 2012
  4. « Nos parrains - Collège des Bernardins », sur www.collegedesbernardins.fr (consulté le 8 février 2016)
  5. site du Groupe Spinelli - Liste des membres
  6. Entretien avec Rosa Moussaoui,L'Humanité, 17 novembre 2014
  7. i24News, Prominent Israelis ask Danish parliament to recognize Palestine, 9 novembre 2014

Voir aussi

Liens externes

  • Intervention Colloque : L’Europe en quête de son identité culturelle. Décembre 2005
  • (en) Interview Entretien par Tidhar Wald dans le quotidien israélien Ha’aretz. Février 2007